Tribune d'Information sur le Rwanda

Le Moment de la Mer Rouge du Rwanda

par Theogene Rudasingwa

Et nous voilà ici, juste comme les Israéliens dans l’ancien temps, pris entre notre Pharaon (Kagame) qui nous poursuit et notre mer rouge (les épreuves) devant nous. Parmi nous, il y a des gens qui sont peureux et préfèrent même retourner dans la captivité. Parmi nous il y a des gens qui se laissent facilement distraire et se laissent emporter par nos petits id…oles que nous nous sommes crées (les biens matériels) oubliant les abondantes promesses qui nous attendent de l’autre côté de la mer rouge. Il y aussi d’autres qui ont des cœurs durs et qui ne souhaitent pas croire à la bonne nouvelle que nous sommes les familles diverses, mais destinées à la grande promesse à devenir une forte nation, unie, et indivisible. Ainsi nous avons aussi le temps de nous plaindre pour ceci et cela.
La peur, l’idolâtrie, les cœurs durs et incroyants, et les complaintes sont ceux qui retardent notre délivrance de ce désert où nous avons vécu pour trop longtemps.
D’abord nous devons vaincre ces ennemies, et la colère de Dieu vaincra les plans de Kagame devant nos propres yeux.

Sept points de réflexion :

1.Croire et recevoir la promesse que les Rwandais arriveront sur la terre promise

2. Déterminons le plus vite possible combien nous sommes. On dit qu’au Rwanda il y a 11 millions de personnes. Combien sommes nous a l’extérieur, réfugiés et non réfugiés, pays par pays ?

3. Nous devrions nous mobiliser et nous organiser communauté par communauté. Et chaque communauté choisira ses responsables.

4. Ne nous laissons pas emporter par les biens matériels. Un bon soldat voyage sans lourd fardeau. La priorité de nos dépenses est l’éducation de nos enfants, le logement, et besoins de premier nécessité; le reste devrait être investi dans notre futur commun, pour nos enfants et grands enfants. Le commencement est cette journée même que nous avons commencé. Arrêtez les dépenses non-nécessaires.

5. Parler à nos enfants dans des termes simples pourquoi ce voyage est pour eux, et si important. Si vous ne leur parlez pas maintenant, vous-mêmes, qui d’autre le fera et quand ? Le Pharaon dépense les fortunes en polluant et en distrayant les esprits de raisonnement de nos enfants. Il est grand temps de donner à nos enfants une éducation différente.

6. Femmes : Garder vos trésors de bijoux en or et en argent. Ceux-ci deviendront utiles pendant les moments durs à venir.

7. Contacter nos amis que nous avons rencontrés pendant notre captivité, ceux-là qui nous ont accueillis, nous ont nourris, nous ont donnés des vêtements quand nous n’avions rien et étions rejetés sur les sols étrangers. Ils sont avec nous dans ce voyage. Quand nous arriverons chez nous, notre terre sera aussi les leur.
Après tout, approchons nos problèmes en chantant dans la joie. Sommes–nous contents que nous sommes la génération choisie pour sortir notre people de la captivité? Peut-il y avoir une action plus importante et satisfaisante que celle-ci ?

SOYONS VIGILANTS. SI NOUS PERDONS CETTE FENETRE D’OPPORTUNITE, LES GENERATIONS DE NOS ENFANTS ET GRANDS ENFANTS SERONT CONDAMNEES A DES DECADES SI NON DES SIECLES DANS LA CAPTIVITE.

October 30, 2011   5 Comments