Tribune d'Information sur le Rwanda

La France est le seul Etat au monde à avoir risqué la vie de ses soldats pour sauver des Rwandais

par France Diplomatie.

Rwanda – “Aucun pays ne s’est mobilisé autant”

Tribune de Bernard Valero, porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes, parue dans “Libération” (17 octobre 2011)

Je réagis à l’article de Dominique Franche que vous avez publié le 30 septembre sur l’honneur de la France au Rwanda et je veux dire mon indignation. Cet article à charge cherche en quelques lignes à démonter le travail considérable d’enquête conduit par la mission Quilès de 1998, et dont le rapport compte plusieurs milliers de pages et les auditions de tous les responsables et autorités concernés. Aucun rapport, ni aucune étude n’ont depuis lors interrogé et entendu autant de témoins. La mission d’enquête a conclu sans ambiguïté à l’absence de responsabilités de la France dans le génocide.

Bien sûr, on peut toujours dire que notre pays aurait pu faire mieux, mais ce serait aussi intéressant d’avoir l’honnêteté de rappeler certains faits.

Que c’est la France, la première, qui a décidé un embargo sur les armes, le 8 mai 1994. Que c’est aussi la France par la voix de son ministre des Affaires étrangères de l’époque, Alain Juppé, le 15 mai 1994, qui a parlé la première de « génocide ». Que c’est encore et enfin la France qui est le seul Etat au monde à avoir risqué la vie de ses soldats pour sauver des Rwandais et pour mener la seule opération humanitaire d’ampleur au Rwanda. Le gouvernement français a obtenu le feu vert du Conseil de sécurité par la résolution numéro 929 en date du 22 juin 1994.

L’opération Turquoise s’est exactement déroulée dans les conditions fixées par la résolution des Nations unies. Elle a permis de sauver des centaines de milliers de vies. Turquoise a également protégé des dizaines de sites de regroupement de civils tutsis et permis aux ONG d’accéder en toute sécurité à ces populations. Son mandat n’était en aucune manière de faire la guerre, mais de mener une opération humanitaire, nettement définie dans le temps et dans l’espace. Elle l’a remplie dans des conditions qui font honneur à l’armée française et à notre pays, jusqu’à ce qu’enfin arrivent sur place les Casques bleus de la Minuar II, fin août 1994.

Il faudrait quand même avoir l’honnêteté de rappeler tout cela et de souligner aussi qu’aucun autre pays ne s’était mobilisé comme nous l’avions fait à l’époque.

Devant la carence de la communauté internationale et les obstacles mis par certaines grandes puissances aux demandes du secrétaire général de l’ONU, la France a été la seule à avoir un sursaut de courage.

Qu’a fait le reste de la communauté internationale ? Avant de mettre en cause la France et ses responsables publics, civils et militaires, il serait bon que l’on s’interroge sur l’attitude de ceux qui n’ont rien dit, qui n’ont rien fait, qui n’ont rien tenté. Pourquoi n’en parlez-vous jamais et pourquoi ne posez-vous pas aussi ces questions ?

Non content de ressortir des accusations sans fondement, l’article pousse l’outrance à avancer des hypothèses totalement absurdes (la France qui aurait décidé de tirer sur l’avion du Président). Trop c’est trop.

Finalement, la personne qui a le mieux répondu à la question que posait Libération à sa une du 12 septembre (« Génocide rwandais : la France s’excusera-t-elle ? »), c’est le président Kagame lui-même lorsqu’il a dit, sur le perron de l’Elysée, officiellement et comme pour clore ce débat inutilement prolongé : « Je n’attends pas d’excuses de la France. »

[France Diplomatie]

4 comments

1 Amigo { 10.19.11 at 07:27 }

Il (Kagame)n’attend pas des excuses de la France et ne pourra jamais en attendre parce que c’est lui (Kagame)qui a tué les français membres d’équipage de l’avion de HABYARIMANA, c’est clair non! La france n’a pas tué des rwandais.

2 rwagasana gerard { 10.21.11 at 16:06 }

Ridicule. Le Rwanda n’a nul besoin de recevoirs les excuses des genocidaires francais. Que Jupe et ses comperes les gardent pour eux ou les presentent au peuple francais pour avoir sali le nom et l’honneur de la France. Ils sont surement encore fiers d’avoir detruit les infrastrures de la Libye soit disant pour chercher Khadafi. Ils l’ont assassine, maintenant ils enverront leurs compagnies reconstruire ce qu’ils ont detruit, en se faisant payer cher par le peuple libyie. Oooh, ces gens la, ca me donne de la nausee.

3 UMUTESI { 10.30.11 at 21:29 }

je me met en dehors de la politiques car vous le savez tous n’est que la pourriture!
Mais, je tiens à remercier ses français qui m’ont sauvé la vie à Kibuye dans la zone turquoise; Sans eux mon nom serait aujourd’hui oubliée, et mes os seraientt osposés à Kigali par ceux qui m’aurait tué. (changement de casquette…)
Bref, …Je vous remercie du fond de mon coeur, vous les militaires français qui étaient à Kibuye en juillet 94.
Marie Odile

4 pasteur docteur { 11.29.11 at 06:44 }

je me suis toujours demandé comment un lieutenant pouvait avoir autant d info aussi bien détaillé. Pour moi, je sais que il ne faisait pas bon vivre au rwanda pour un tutsi dès 1959 jusqu en 94. Les massacres ont toujours été perpetrés dans l impunité avec la complicité de l’église catholique. Ces derniers pouvaient empêcher les hutus de développer un haine vicérale à l égard de leur frère tutsi car avant l indépendance, les 2 ethnies ne se haissaient pas.
Les belges ont seméla haine entre les hutus et les tutsis et l’Eglise catholique l’a cimenté jusqu’à l’inéluctable : le génocide de 1994. 3 mois de tuéries , 100 jours de malédiction, un trimestre de malheur inimaginable.
Allez m’expliquer comment une radio peut inciter tout un pays au masscre de la minorité. Allez m’expliquer comment les prêtres et les réligieuses ont verser le sang de leur compagnons et comment ils ont livré des dizaines de milliers d’innoncent à la boucherie.
Allez m’expliquer pourquoi la France combattait aux côtés des miliciens interhamwé (j’aurais compris qu’ils s’allient uniquement avec l’armée) et surtout pourquoi ils ont toujours nié leurs complicité de génocide pourtant c’est fut la seule armée présente et active pendant le génocide.
Enfin, j’aimerai tant comprendre POURQUOI seuls les réfugiés rwandais qui ont traversé la frontières del’ex-Zaïre été armée contrairement à ceux qui sont arrivés au burundi et en tanzanie. Pourquoile président mobutu et la France ont réorganisé et entraîné cette armée étrangère sur le térritoire congolais. Pourquoi les armes (artillerie lourde), les biens publics et les avoirs de la banque nationale rwandaise ont traversé la frontière sans inquité qui que ce soit.
Et dire qu aujourd’hui, le monde se demande pourquoi il y a des viols et des massacres à l’est du Congo. Ce sont des fugitifs, qui sont nés et ont grandis dans la xenophobie, qui ont appris à hair et à tuer et qui en 94 ont trouvés refuge dans un pays voisins avec la bénédiction des français et de l’armée congolaise qui leur assuraient l’impunité.
L’occident met le feu dans une région et juge coupable tous les acteurs de leur mise en scène. Chapeau mr l’Onu, chapeau église catholique, chapeau armée française, chapeau manipulateur de l’ombre.
Pasteur docteur

Leave a Comment