Absence remarquée du Général génocidaire rwandais Paul Kagame lors de la conférence ‘Journées Européennes de Développement’ à Bruxelles — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Absence remarquée du Général génocidaire rwandais Paul Kagame lors de la conférence ‘Journées Européennes de Développement’ à Bruxelles

Paul Kagame : le grand absent de la conférence à laquelle il était invité

Les manifestants attendaient le général génocidaire Paul Kagame.

Alors que le président Paul Kagame avait fait un déplacement à Bruxelles pour prononcer un discours aux Journées Européennes de développement, il a brillé par son absence à l’heure fixée. Il a été remplacé par son ministre des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo.

Selon des observateurs, cette absence de Kagame ce 06/12/2010 est due au fait que son accueil à Bruxelles a été des plus controversé. D’abord le 04/12/2010, alors qu’il devait rencontrer les Rwandais de la diaspora, il n’a pas supporté les propos tenus par le représentant de la diaspora rwandaise en Belgique qui a exposé au grand jour les problèmes auxquels le pays fait face : justice politisée, enseignement au rabais, réformes administratives improvisées, imposition de l’anglais comme langue d’enseignement dans un pays francophone, … L’intervention du président Paul Kagame fut une sorte de justification, s’en prenant de temps à autre à celui qui avait évoqué publiquement ces problèmes du pays. Alors qu’il devait arriver dans cette rencontre à 13h, le président ne s’est présenté qu’à 18h, le temps que les manifestants, qui fustigeaient ses crimes, se retirent.

Le 06/12/2010, les manifestants anti-Kagame avaient également pris rendez-vous devant la salle de conférence au Mont des Arts à Bruxelles. Le temps des intervenants dans cette conférence étant compté, le président Paul Kagame a déclaré forfait au lieu d’affronter ces manifestants avec des banderoles qui mettaient au grand jour sa politique criminelle dans la région des Grands Lacs.

Bien plus, ses tentatives de rencontrer les autorités belges se sont soldées par un échec. Le Premier ministre belge sollicité pour une entrevue n’a pas accédé à la demande suite à un agenda chargé.

Une question se pose : les dépenses engagées pour ce déplacement se justifient-elles ? Il s’agit ni plus ni moins de la gabegie. La délégation présidentielle était forte de plus de 15 personnes. Celles-ci logeaient à l’hôtel Conrad à Bruxelles où une chambre simple coûte autour de 500€ (1 €=700 francs rwandais ; le salaire moyen d’un enseignant est de 40000 FRW soit près de 58 € par mois) et une suite présidentielle à 4500 par nuit, sans compter le boire et le manger. Qu’a gagné le peuple rwandais pour qui tous ces politiciens sont censés venus représenter? Quelle était la raison fondée de leur déplacement puisque le président n’a pas exécuté la mission pour laquelle il s’était déplacé ? Et pourtant le maigre budget du pays a été fortement ponctionné à cette occasion!

[Musabyimana.be]

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment