Tribune d'Information sur le Rwanda

Rwanda Exclusif: avant de mourir, le témoin Abdul Ruzibiza avait encore dénoncé Kagame

La mort du témoin Abdoul Ruzibiza ne sera pas la bonne nouvelle escomptée pour Kigali. Avant de succomber, ce dernier a expliqué qu’il avait subi les pressions et les menaces des hommes de Kagame. Explications et document.

Abdul Ruzibiza

Le régime de Paul Kagame aurait bien aimé l’envoyer au septième ciel mais les tueurs du dictateur rwandais n’auront même pas à se salir les mains : Abdoul Ruzibiza a succombé à une maladie du foie à Oslo où il était réfugié. Ce nom ne dit évidemment rien à ceux qui ne sont pas familiers avec tous les rebondissements de l’interminable feuilleton rwandais. Et pourtant le défunt aura joué un rôle décisif dans la rupture des relations diplomatiques entre la France et Kigali à l’automne 2006 : c’est lui qui accusa ses anciens compagnons du Front patriotique rwandais (FPR), le mouvement de guérilla de Kagame, d’avoir organisé l’attentat contre l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana, événement déclencheur du génocide de 1994.

Du coup, Ruzibiza se trouvait au cœur de la procédure de l’ancien juge Jean-Louis Bruguière, chargé de l’enquête ouverte après la plainte déposée par les familles de l’équipage français du Falcon 50 d’Habyarimana. Sans se soucier des conséquences diplomatiques, le magistrat anti-terroriste n’avait alors pas hésité à délivrer dix mandats d’arrêt contre de hauts responsables rwandais. Une offense inacceptable pour Kagame qui snoba et mobilisa contre la France pendant plus de trois ans avant de renouer récemment le fil à la demande pressante de son « ami » Bernard Kouchner.

Double revirement

Pendant cette période, une partie de la presse française (Libération et le Nouvel Observateur notamment) et internationale n’eut de cesse de dénoncer le parti pris supposé de Bruguière, la fragilité, voire l’absurdité des témoignages dont il disposait. Ils exultèrent quand, en novembre 2008, Abdoul Ruzibiza effectua un revirement inattendu, qualifiant « d’invention » ses précédentes dépositions, notamment l’existence d’un Network Commando chargé de l’attentat contre Habyarimana. Plus grave, il accusa  Bruguière d’avoir voulu l’instrumentaliser.

Le 22 septembre,relatant le décès  dans le quotidien belgeLe Soir, Colette Braeckman, figure de proue des journalistes convaincus que l’enquête de Bruguière n’était qu’une machination dénuée de tout fondement, semble presque soulagée. Elle note que la disparition de Ruzibiza intervient alors qu’une récente mission à Kigali des juges d’instruction français Marc Trevidic et Nathalie Poux, les successeurs de Bruguière a « pulvérisé certaines constructions intellectuelles… ». Il manque juste au grand reporter du Soir une information capitale : au mois de juin dernier, entendu par le juge Trevidic, Abdoul Ruzibiza  a confirmé l’intégralité de ses toutes premières dépositions sur l’implication de plusieurs membres du FPR dans l’attentat.

Pourquoi  s’être alors parjuré en 2008 ? « La  peur, la trouille d’être supprimé, explique Pierre Péan, l’auteur de « Noires fureurs, blancs menteurs » qui  fût l’un des tous premiers à prendre au sérieux les déclarations de Ruzibiza. Le journaliste a eu accès au verbatim du défunt (voir document ci-dessous). Il est on ne peut plus clair : « Pourquoi êtes vous revenu au cours de diverses entrevues sur le contenu de vos auditions en France », interroge le juge. « La réponse générale est liée à ma sécurité personnelle et à celle de certains témoins. » Hélas pour Colette Braeckman et quelques autres, la mort d’Abdoul Ruzibiza n’est pas une fin. La bataille pour la vérité continue. Quelle qu’elle soit.

Exclusif: avant de mourir, le témoin pro-Kigali avait dénoncé Kagame

[Marianne2]

5 comments

1 Abdul Ruzibiza, témoin clé de l’attentat contre l’avion du President Rwandais Habyarimana, est mort | Rwandinfo_FR { 09.24.10 at 06:05 }

[…] autre pièce d’information montre qu’avant de mourir, le témoin Abdul Ruzibiza avait encore dénoncé Kagame: Pourquoi êtes vous revenu au cours de diverses entrevues sur le contenu de vos auditions en […]

2 rwagasana gérard { 09.24.10 at 15:42 }

De son vivant, feu Ruzibiza a bien montré qu’il était faux, menteur, instable et opportuniste. Il a été “utilisé” par Bruguière qui, après en avoir tiré ce qu’il voulait, l’a rejeté comme un chiffon dont on ne sert plus. Ruzibiza a alors cru que s’il se reniait il aurait les faveurs des autorités rwandaises (peut être lui a t on suggéré) et il est revenu sur ses accusations. N’ayant pas reçu la récompense escomptée, devant la risée et le mépris de tous à cause de sa trahison envers son pays et ses anciens compagnons de lutte, il s’est découragé et méprisé lui même et il est devenu une véritable loque humaine.
Cela n’a pas du être difficile de convaincre cet être mourant, sans aucune volonté, de se renier une nième fois.
Qui le prendrait au sérieux à part ces négationnistes impénitents?

Pauvre Abdul, que Dieu ait pité de lui.

3 Lt Abdul Ruzibiza yaba apfuye azize amarozi ya Kagame? | Rwandinfo-Kinya { 09.25.10 at 02:18 }

[…] Amakuru agera ku kinyamakuru Umuvugizi yemezako Lt Ruzibiza Abdul yitabye Imana bitunguranye nyuma yo kurwara indwara idasobanutse aho abaganga bageragezaga kumuvura baziko ari indwara y’umwijima, nyuma  indwara ikaza guhinduka  kanseri (Cancer) kandi mu gihe gito cyane. Reba: Rwanda Exclusif: avant de mourir, le témoin Abdul Ruzibiza avait encore dénoncé Kagame […]

4 Vincent Harris { 04.08.11 at 08:44 }

Pour tous ceux qui ont lu le dossier Bruguière et le dossier Hourigan la responsabilité du RPF dans la mort des deux presidents est indéniable. Ces dossier ne sont pas du tout fondés sur le témoinage d’ Abdul Ruzibiza. Tout au contraire, ces documents nous donne tout d’abord une compréhension de la nature du RPF et du context de cet acte terroriste. Le RPF et Paul Kagame ont la chance que la plupart des gens ne les ont pas lu.

5 Hakizimana Ponce { 05.29.11 at 17:59 }

La cause dugenocide Rwanda est la haine que se vouent les peuple Hutu et Tutsi de la region. Ces enquetes qui ne se terminent pas ne font que raviver cette haine seculaire. Il y a beaucoup de non dit, mais la verite finira un jour par rendre le peuple rwandais libre. L’on dit que l’avion du president Habyarimana a ete descendu par un missile. Est-il difficile d’identifier ce missile et de determiner son origine et utilisation. Il y a des speculations poltiques a demystifier.

Leave a Comment