Tribune d'Information sur le Rwanda

Amnesty international dévoile trafic d’armes France-Rwanda

Trafic d’armes France-Rwanda: Amnesty international épingle Air France

  • Par Thomas Hofnung
Transport d'armes par Air France

Transport d'armes par Air France

On se souvient du film Le Cauchemar de Darwin dans lequel le réalisateur autrichien, Hubert Sauper, suggérait que des avions cargos immatriculés dans l’ex-Union soviétique transportaient des cargaisons de perches du Nil à l’aller et des armes au retour entre l’Afrique et l’Europe.

6a0128774b8ce0970c0133f2643108970b-pi
Cette fois, si l’on en croit l’association Amnesty international, ce sont des grandes compagnies commerciales qui convoient, de drôles de caisses. Des caisses pleines d’armes à sous-munitions ou d’armes légères. Dans un rapport publié aujourd’hui, l’association basée à Londres épingle, entre autres, Air France.

En septembre 2008, raconte Amnesty, des pièces de mitrailleuses et de canons antiaériens auraient été chargées à bord d’un vol régulier (passager) d’Air France entre Sofia, la capitale bulgare, et l’aéroport Charles de Gaulle, à Paris. Puis le chargement a été acheminé jusqu’à Nairobi, au Kenya. Mais, selon l’association de défense des droits de l’Homme, sa destination finale était Kigali, la capitale du Rwanda.

«Il existait un risque substantiel et évident de détournement de ces pièces achetées par le gouvernement rwandais, note l’ONG. Ce type d’armes a été utilisé lors des combats qui ont sévi en République démocratique du Congo, entraînant le déplacement de plus de 220 000 personnes et la perpétration de graves violations des droits humains.»

A l’époque, Bernard Kouchner s’était rendu en urgence à Goma, dans le nord-Kivu, pour manifester le soutien de la France au gouvernement légal de Kinshasa, dont les troupes étaient balayées sur le terrain par les rebelles de Laurent Nkunda, soutenus par le Rwanda. Et Nicolas Sarkozy avait passé un savon au patron des opérations de maintien de la paix au sein de l’Onu, le français Alain le Roy. Cherchez l’erreur…

Un traité sur le commerce des armes est en cours de négociations aux Nations unies. Amnesty international appelle la communauté internationale à aborder d’urgence le problème des transporteurs.

Photo © Reuters: en février 2009, des unités de l’armée rwandaise à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) s’apprêtent à regagner leur pays après une offensive contre les rebelles hutus.

[Posts Afrique – 19 juillet 2010]

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

3 comments

1 marianne { 07.26.10 at 03:01 }

cela vous choquait-il autant quand c’était Habyarimana ou le gouvernement intérimaire de 1994 qui recevait les armes ?

2 Eric { 07.26.10 at 07:54 }

Pas de lien. Le gouvernement interimaire etait en train de perpertrer un genocide et des atrocites de toutes sortes sur des population innocentes. Dans l’autres cas, meme si c’est illilicite et donc illegal, c’est un gouvernement legitime qui doit defendre at proteger son peuple. De toute facon, c’est aussi a condamner si c’etait reellement illicite. Sinon, nous les Rwandais devons analyser les situations telles qu’elles se presenter a nous sans pencher sur un cote ou un autre. Chers compatriotes et surtout les jeunes, le Rwanda est notre nation, nous devrions laisser, nos “parents” nous ont legues un pays ayant tous les maux du mondes sur son compte. A quoi bon de les perdurer? Vouldriez-vous laisser perdurer cette image, triste histoire et donc un tel pays a vos enfants? NO I GUESS. Eh bien, battons nous pour une nation ou reinge la justice, la paix, l’amour du prochain, la sincerite, et toutes les bonnes valeurs. Enterrons toute sorte d’ideologie degative et leas jeunes en sont les principaux actueurs. Que ce que vous en dites? Je vous aimes tous.

3 Eric { 07.26.10 at 08:14 }

Pardon pour que des erreurs de frappe. Je crois que le message est clair. Luttons contre toute ideologie de nature a faire du mal a qui que ce soit et pour quelque raison que ce soit. Allons les Rwandais, tous de l’avant et toujours de l’avant. Je vous aime.

Leave a Comment