Rwanda: Le département d’Etat américain exige la libération de l’avocat Erlinder — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Rwanda: Le département d’Etat américain exige la libération de l’avocat Erlinder

Le département d’Etat américain exige la libération de l’avocat Erlinder
Soumis par Jean-bernard Gervais le jeu, 06/03/2010 – 21:50
Le département d’Etat américain a pris position dans l’affaire Erlinder : il réclame sa libération immédiate. C’est ce qui ressort d’un entretien entre le porte-parole du département d’Etat américain P.J. Crowley et des reporters américains, qui a ajouté que les Etats-unis faisaient pression sur le gouvernement rwandais pour une relaxe immédiate.

Arrêté vendredi 27 mai au Rwanda pour négationnisme, Peter Erlinder est hospitalisé depuis mercredi 2 juin, pour une soi-disant tentative de suicide.
Mais l’avocat américain originaire du Minnesota, a avoué au consul américain au Rwanda qu’il avait volontairement fait une overdose de médicaments pour pouvoir être extrait de sa prison afin d’être hospitalisé et échapper à ses conditions de détention.
Il craignait pour son existence dans sa cellule qu’il partageait avec huit autres prisonniers.

Dès lundi, après cinq heures d’interrogatoire, Peter Erlinder s’était plaint de douleurs cardiaques. Examiné à l’hôpital King faisal, Peter Erlinder a ensuite été reconduit à sa cellule, les médecins diagnostiquant un bon état de santé.

Le lendemain, mardi 1er juin, rebelotte : après s’être plaint d’hypertension et de problèmes cardiaques dans la matinée, il a été conduit pour de nouveaux examens à l’hôpital King Faisal. Une fois à l’hôpital, Peter Erlinder a avoué avoir menti, et s’est alors plaint de dépression. Après des examens approfondis, les médecins ont décidé de le renvoyer au QG de police.

Mercredi 3 juin au matin, les agents pénitentiaires le découvraient inconscients dans sa cellule. Après de rapides soins, Peter Erlinder avouait avoir tenté de se suicider en avalant une cinquantaine de médicaments antidépresseurs et anticholestérolémiants. Il est depuis soigné à l’hôpital King Faisal.

L’un de ses trois avocats, Kurt Kerns, avait dénoncé les effroyables conditions de détention de son client. Il avait également qualifié les policiers qui l’avaient arrêté de voyous.

Devant le tollé provoqué par ces déclarations, Kurt Kerns a dû présenter des excuses publiques.

Un autre de ses avocats a démenti les aveux de repentance de Peter Erlinder. En effet, Martin Ngoga, le procureur général, avait annoncé à la presse rwandaise que Peter Erlinder avait renié toutes ses affirmations négationnistes.

[grandslacs.info]

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment