Manifestation contre Kagame à Berlin — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Manifestation contre Kagame à Berlin

Berlin: Manif contre Kagame

Nous exigeons aussi la dignité humaine pour tous en RD Congo et au Ruanda

Nous exigeons aussi la dignité humaine pour tous en RD Congo et au Ruanda

Hier, vendredi 19-3-2010, a eu lieu une manifestation contre Kagame, à Berlin (Allemagne).
Dès 12h00, les manifestants avaient commencé à se réunir de l’autre côté de la rue (Jägerstr), en face de l’Ambassade du Ruanda, en Allemagne.
La police de Berlin était présente pour assurer l’ordre et éventuellement canaliser les débordements.
La manifestation était organisée par un collectif ruando-germano- congolais de Berlin.

Pour éviter les actions des potentiels provocateurs, le comité d’organisation avait souhaité que les collectifs et les associations, qui voulaient prendre part à la manif envoie une délégation de 2 personnes au maximum. C’est ainsi que Hambourg, Francfort/M, Cologne, Passau et Berlin étaient représentés. Cinq associations allemandes dont 3 de femmes, une des écoles secondaires et une des étudiants étaient présentes. Statistiquement, les femmes représentaient plus 1/3 tout comme les Allemands. La RD Congo était représentée par un délégué venu de Francfort/M et deux de Berlin.

La Police nous avait informé qu’une démonstration pro Kagame était prévue. Effectivement, une poignée de jeunes ruandais pro Kagame était venue, mais elle s’était autodissoute, après une demi-heure.

Laissez-moi vous dire un mot sur la culture des manifestations en Allemagne.
Certaines manifs peuvent être d’une violence extrême, si ce qui est appelé “le bloc noir” y participe. Ce sont de jeunes gens, les professionels des manifs, tout de noir habillé et parfois cagoulés (les cagoules sont interdites par la loi). Leur message politique est la violence contre tout ce qui représente l’Etat et la bourgeoisie. Il s’est développé un tourisme et une assistance technique pour les autres pays européens càd ils vont porter main forte aux manifs dans d’autres pays. Ils s’entraînent pour casser du flic et démolir tout sur leur passage.
Il y a aussi des manifs non violentes où le message politique est exprimé sur de banderolles, avec de slogans sur mégaphone et messages sur le lieu du rassemblement final. La nôtre appartenait à la seconde catégorie.

Exactement à 12h15, une note de protestation avait été remise à SE, Mme l’Ambassadeur du Ruanda par Jean-Paul Rwasamanzi, un Allemand d’origine ruandaise. En compagnie d’un agent de l’ordre allemand, il avait été reçu à l’ambassade. Au même moment, sur mégaphone de slogans, en allemand, tels que: “Kagame, assassin! Tony Blair: en dehors du Ruanda! Ruanda hors du Congo!” avait fusé.

A 12h45, la colonne de la manif s’est mise en marche vers l’Ambassade britanique où elle a fait un arrêt. En tête, une grande pancarte portée par un Ruandais, une Allemande et Tundanonga, sur laquelle on pouvait :

“Es lebe den Artikel 1 des deutschen Grundgesetzes: Die Menschenwürde ist unantastbar. Wir fordern die Menschenwürde auch für alle in RD Kongo und Ruanda. (Que vive l’article 1 de la loi fondamentale allemande: la dignité humaine est inviolable. Nous exigeons aussi la dignité humaine pour tous en RD Congo et au Ruanda)”.

Tout au long de la marche et à la Porte de Brandenbourg, des tracs étaient distribuaient aux piétons, aux automobilistes, cyclistes et motocyclistes aux feux rouges, et, le texte de la note de protestion lue.

Une note de protestation fut remise à l’ambassade britannique. Ensuite, elle s’est mise en marche vers l’Ambassade américaine où elle s’est arrêtée, devant le Mémorial du Génocide des Juifs, face à l’ambassade. Ce Mémorial est visité par de nombreuses personnes venues de tous les 4 coins du monde et d’Allemagne, parmi lesquelles les Juifs venus de partout, en visite dans l’ancienne capitale hitlérienne. Vous pouvez vous imaginer l’impact.

Une note de protestation fut remise à l’Ambassadeur. Finalement, la colonne est partie vers la Porte de Brandenbourg, le Saint des Saints de l’Histoire allemande.

Une parenthèse. Cette porte était le symbole de la division de l’Allemagne et dans le passé, les troupes allemandes lorsqu’elles partaient dans les campagnes militaires et rentraient victorieuses, défilaient sous la Porte de Brandebourg. Ce haut lieu de Mémoire allemande a un symbole très fort, parce que tout Homme d’Etat ou personnalité en visite officielle à Berlin, doit marcher sous la Porte de Brandenbourg: cela fait partie du programme officiel. ToutE AllemandE, toutE écolière allemandE en viste à Berlin fait un tour sous la Porte de Brandenbourg.

C’est sous la Porte de Brandenbourg que la manif est passée pour rejoindre la Pariserplatz, lieu final.

Remarque: Il y a en permanence des touristes allemands, des touristes venus du monde entier, des photographes, des équipes de TV étrangères sur Pariserplatz, pour vous donner une idée de l’impact de la manif (bis).

La Police nous avait assigné une place face au beau milieu de la Pariserplatz. Comme l’Ambassade française se trouve sur la place, nous nous sommes placés face à celle. De slogans et de chants pour nous faire remarquer, bien que notre présence attirait déjà l’attention des personnes sur la place. Finalement, j’avais pris la parole, pendant presque 1/2 heure pour clôre la manif.

Un très bref resumé de mes mots.
Aprés avoir salué les visiteurs de berlin, les berlinoises et berlinois, j’ai commencé avec ces questions:

Voir: Au nom de la paix, cessez d’aider Paul Kagame.

Tundanonga

Dr. Shungu M. Tundanonga-Dikunda
Public & Policy Affairs Consultant
PF 62 02 45
D-10792 Berlin (Germany)

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment