Congo (RDC) – L’ONU appelle à un « désarmement et une démobilisation immédiate et permanente du M23 » — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Congo (RDC) – L’ONU appelle à un « désarmement et une démobilisation immédiate et permanente du M23 »

Ambassadeur Liu Jieyi (Chine)

L’ambassadeur Liu Jieyi de la Chine, pays en charge de la présidence tournante du conseil de sécurité de l’ONU (Jeudi 14 novembre 2013)

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a appelé mercredi 14 novembre au désarmement et à une démobilisation immédiate et permanente du M23, se félicitant de l’annonce faite par le groupe rebelle de mettre fin à son insurrection sanglante contre la République démocratique du Congo (RDC). Lundi dernier, les ex-rebelles du M23 et le gouvernement congolais ont échoué à signer un accord qui devait mettre fin aux pourparlers de Kampala qui durent depuis onze mois.
Dans une déclaration de l’ambassadeur chinois Liu Jieyi dont le pays assure la présidence tournante du conseil de sécurité, l’ONU demande qu’un texte final qui prévoit le désarmement des combattants du M23 et la poursuite des auteurs des violations des droits de l’homme, soit adopté et mis en application.
Lundi 11 novembre, la RDC et le M23 devaient mettre un terme aux pourparlers de Kampala. Les deux parties n’ont pas trouvé un compromis concernant l’intitulé du document à signer. Kinshasa est favorable à parafer « une déclaration » et non « un accord » au regard des derniers développements sur le terrain, notamment la défaite militaire du M23.
Le conseil de sécurité a par ailleurs réaffirmé son ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la RDC. Il demande donc au gouvernement de la RDC de rester déterminé à créer une armée nationale professionnelle, responsable et viable.
Dans la même déclaration , le conseil s’est aussi félicité de l’annonce du M23 de mettre un terme à sa rébellion et condamne les violences provoquées ayant coûté la vie à des nombreux civils et à des casques bleus de la Monusco.
Reconnaissant  les sacrifices consentis par la Monusco et les pays fournisseurs des contingents pour renforcer la paix et la stabilité dans l’est de la RDC, le Conseil souligne qu’aucune action visant à empêcher la mission de s’acquitter de son mandant ne sera tolérée. Il insiste donc sur l’importance de mettre hors d’état de nuire les FDLR et tous les groupes armés, conformément à la résolution 2098 et se félicite que le président de la RDC Joseph Kabila et le chef de la Monusco Martin Kobler aient pris cet engagement.
Le Conseil plaide en fin pour la nécessité de s’attaquer de façon durable aux cause profondes du conflit dans l’est de la RDC et renouvèle son appui à la mise en œuvre de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région.

Source: Radio Okapi (radiookapi.net).

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment