Tribune d'Information sur le Rwanda

Le Premier Ministre Rwandais Bernard Makuza se déchaine contre l’opposition

Kayumba, Karegeya, Gahima… « Ne vous comparez pas à Kagame »

Kigali – A l’occasion de la journée du 1er octobre appelée « Patriotism Day » au Rwanda, le Premier Ministre rwandais Bernard Makuza a vivement fustigé quelques anciennes personnalités rwandaises qui critiquent le régime de Kigali et le Président Paul Kagame.

Au cours d’une conférence de presse organisée dans la salle de conférence de la Primature, Makuza n’a pas hésité à blâmer Rudasingwa [Théogène, NDLR] et Gahima [Gérard, NDLR] qui ont récemment publié des « documents mensongers sur le Rwanda et le Président Kagame ». Allusion sur un document volumineux publié dans les médias il y a un peu plus d’un mois et coécrit par le Général Kayumba Nyamwasa, le Colonel Patrick Karegeya, Théogène Rudasingwa et Gérard Gahima.

« De quel droit osent-ils ? », s’est demandé Makuza. Selon le Premier Ministre, les écrits de ces gens ont permis aux Rwandais de mieux les connaître. Et le Premier Ministre d’ironiser : « Nous entendons ces derniers jours dans les médias Ingabire [Victoire, présidente d’un parti d’opposition non encore agréé] qui défend Rudasingwa ». Pour Makuza, ces gens (le groupe de Rudasingwa et Ingabire) doivent avoir un même projet qui n’a rien à voir avec le bonheur du peuple rwandais.

Au cours de cette conférence de presse, Mr Makuza n’a pas épargné Faustin Twagiramungu, un de ses prédécesseurs au poste de Premier Ministre qui, selon lui, nierait la préparation du génocide des Tutsi dans ses témoignages au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR).

Reprenant presque les mots du Président Kagame, le Premier Ministre Makuza a demandé à ces détracteurs du régime de cesser de parler de Kagame et de ne pas se comparer à lui. « Certes vous êtes tous des Rwandais, mais vous n’avez rien en commun en termes de vision pour le Rwanda ».

La conférence de presse du Premier Ministre a été aussi l’occasion de louer le pas franchi sur la voie du développement dans tous les domaines : Education, économie, bonne gouvernance, égalité homme-femme, tourisme, etc.

Il y a 20 ans jour pour jour, le FPR, alors un mouvement rebelle, lançait contre le Rwanda une attaque qui aboutira à la prise du pouvoir en juillet 1994. Cette prise du pouvoir a coïncidé avec l’arrêt du génocide par l’Armée Patriotique Rwandaise. Bien que cette journée ne soit pas fériée au Rwanda, elle reste une date chargée d’un symbole fort : « Le jour où la guerre de libération a été lancée ».

[ARI-RNA]

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment