Tribune d'Information sur le Rwanda

Rwanda-Congo: les chefs d�Etats de la CIRGL regrettent l�avanc�e du M23 � Rutshuru

Les prsidents rwandais, Paul Kagame, et congolais, Joseph Kabila

Les pr�sidents rwandais, Paul Kagame, et congolais, Joseph Kabila

Les chefs d�Etats et de gouvernements de la Conf�rence de la r�gion des Grands lacs (CIRGL) ont constat�, lundi 8 octobre au cours du IV� sommet de Kamapala (Ouganda), avec regret, l�avanc�e du M23 dans la conqu�te de nouvelles localit�s du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Ils ont accord� un d�lai de deux semaines � l��quipe militaire d��valuation pour mettre en place les proc�dures op�rationnelles en vue du d�ploiement de la Force internationale neutre � d�ployer � la fronti�re entre la RDC et le Rwanda.

Quatre pays dont les identit�s n�ont pas �t� r�v�l�es, pr�sents au XIV� sommet de Kampala (Ouganda), ont promis de faire connaitre dans le meilleur d�lai leur nature et degr� de contribution pour mat�rialiser cette force.

Les chefs d�Etats et de gouvernements ont �galement recommand� au pr�sident en exercice de la Conf�rence internationale de la r�gion des Grands lacs (CIRGL), l�Ougandais Yoweri Kaguta Museveni, de contacter d�autres pays d�Afrique afin d�apporter leurs contributions.

La CIRGL dit avoir le mandat de passer en action, si la situation se d�t�riorait sur terrain, �en attendant d�autres interventions.

Nous avons aussi constat� qu�il existe un mandat r�gional pour agir. Si la situation sur terrain exige une exigence d�actions op�rationnelles, avec ce mandat r�gional, il y a lieu de pouvoir agir, en attendant que l�Union africaine et les Nations unies puissent se prononcer�, a rassur� le secr�taire g�n�ral de la CIRGL, le Congolais Ntumba Lwaba.

Selon les Etats de la CIRGL, la taille de la Force internationale neutre sera compos�e de 4 000 hommes.

Pour sa part, le repr�sentant sp�cial du secr�taire g�n�ral des Nations-unies en RDC, Roger Meece, a exprim� la volont� des Nations unies d�accompagner la CIRGL dans son processus de l�op�rationnalisation de la Force neutre.

Nous avons nos personnels sur terrain ainsi qu�un officier envoy� par New-York pour travailler ensemble avec l��quipe et donner le conseil� et offrir l�appui logistique�, a rassur� le patron de la Monusco.

Pour Meece, il ne s�agit pas seulement du concept op�ration mais de plusieurs aspects de la situation dans l�Est de la RDC y compris la situation humanitaire.

Radio Okapi

Share

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment