Tribune d'Information sur le Rwanda

L’enseignement au Rwanda au bord de l’effondrement

par FDU-Inkingi

1. Situation actuelle: Le fiasco de l´┐Żenseignement au Rwanda.

Selon ´┐ŻThe Rwandan Statistician´┐Ż, le dernier bulletin de Recherche de l´┐ŻInstitut National des Statistiques du Rwanda, qui se fait l´┐Ż´┐Żcho des r´┐Żsultats de la r´┐Żcente enqu´┐Żte int´┐Żgrale sur les conditions de vie des m´┐Żnages, pr´┐Żs de 80% des jeunes Rwandais ´┐Żg´┐Żs de 13 ´┐Ż 18 ans ont acc´┐Żs ´┐Ż l´┐Żenseignement secondaire.

Ce chiffre, qu´┐Żil faut prendre avec des pincettes, prouverait un progr´┐Żs remarquable par rapport ´┐Ż la situation d´┐Żavant 1994 o´┐Ż ´┐Ż peine 3% de cette tranche d´┐Ż´┐Żge fr´┐Żquentait l´┐Ż´┐Żcole secondaire. Malheureusement cette progression n’aurait pas ´┐Żt´┐Ż accompagn´┐Że par l´┐Żam´┐Żlioration de la qualit´┐Ż. Ceci a ´┐Żt´┐Ż d´┐Żplor´┐Ż par le rapport d’une commission sp´┐Żciale des d´┐Żput´┐Żs sur la situation de l’enseignement discut´┐Ż au parlement´┐Ż´┐Żd´┐Żj´┐Ż depuis le 24 mars 2010.

Le niveau est tellement bas que les ´┐Żtudiants rwandais qui arrivent en Europe pour poursuivre et/ou parachever leurs ´┐Żtudes, ´┐Żprouvent de s´┐Żrieuses difficult´┐Żs ´┐Ż suivre et sont souvent r´┐Żtrograd´┐Żs d´┐Żun ´┐Ż deux ans selon les orientations pour des remises ´┐Ż niveau.

Cette baisse de niveau est due ´┐Ż plusieurs facteurs:

- la formation et les conditions de vie des enseignants

- la langue d´┐Żenseignement

- les conditions d´┐Ż´┐Żtudes

- l´┐Żenseignement est devenu une sorte de business

  • La formation et les conditions de vie des enseignants

Au lieu d´┐Żutiliser les enseignants form´┐Żs et qualifi´┐Żs se trouvant au Rwanda avant la prise du pouvoir par le FPR, celui-ci les a mis de c´┐Żt´┐Ż, marginalis´┐Żs ou emprisonn´┐Żs en les accusant d´┐Żid´┐Żologie g´┐Żnocidaire et s´┐Żest content´┐Ż de les remplacer par des rapatri´┐Żs qui ne remplissaient pas les conditions requises : pas de formation appropri´┐Że, pas de titre requis, ou qui ne ma´┐Żtrisaient m´┐Żme pas la langue d´┐Żenseignement de l´┐Ż´┐Żpoque, en l´┐Żoccurrence le fran´┐Żais.

Les autorit´┐Żs du FPR ont cr´┐Ż´┐Ż Kigali Institute of Education qui tente, tant bien que mal, de rem´┐Żdier ´┐Ż la situation, mais le rapport cit´┐Ż plus haut de la Commission Sociale du Parlement qui d´┐Żplore tant la m´┐Żdiocrit´┐Ż de formation des enseignants que des ´┐Żtudiants, montre bien qu´┐Żil y a encore d´┐Ż´┐Żnormes progr´┐Żs ´┐Ż accomplir; ce rapport affirme notamment que les laur´┐Żats des universit´┐Żs rwandaises sont incapables de r´┐Żdiger convenablement une lettre de demande d´┐Żemploi, beaucoup sont incapables de faire des r´┐Żdactions des brochures de fin de cycle ( m´┐Żmoires) et recourent des fois ´┐Ż des intellectuels prisonniers et ´┐Ż d’autres corv´┐Żables en ´┐Żchange de l’argent ou d’autres avantages.

Le remplacement inopin´┐Ż et brutal, du jour au lendemain, du fran´┐Żais parl´┐Ż par 80% de la population scolaris´┐Że, par l´┐Żanglais, a compliqu´┐Ż la situation. L’abolition de la langue parl´┐Że par l´┐Ż´┐Żcrasante majorit´┐Ż du corps enseignant a mis au ch´┐Żmage des professeurs francophones remplac´┐Żs par des anglophones sans mat´┐Żriels didactiques ad´┐Żquats et sans formations appropri´┐Żes.

Par ailleurs, le maigre salaire des enseignants, accompagn´┐Ż de la d´┐Żgradation de leur consid´┐Żration sociale tant de la part des ´┐Żl´┐Żves, des parents que de leurs autorit´┐Żs hi´┐Żrarchiques, a un impact n´┐Żgatif sur l’image de l’enseignement.

Le manque de discipline des ´┐Żl´┐Żves et de plusieurs membres du corps professoral´┐Ż´┐Ża instaur´┐Ż une situation chaotique dans beaucoup d’´┐Żtablissements scolaires.

Les promotions automatiques o´┐Ż les ´┐Żl´┐Żves ne font pas d´┐Żeffort afin de passer dans la classe sup´┐Żrieure, a eu comme´┐Żcons´┐Żquence directe d´┐Żavoir beaucoup de finalistes incomp´┐Żtents.

  • La langue d´┐Żenseignement

Depuis le 10/01/2011, l´┐Żanglais est d´┐Żsormais, la seule et unique langue d´┐Żenseignement secondaire et universitaire au Rwanda.

La rentr´┐Że scolaire a co´┐Żncid´┐Ż avec la mise en ´┐Żuvre d´┐Żune autre mesure d´┐Żcid´┐Że par les autorit´┐Żs rwandaises, ´┐Ż savoir le ´┐ŻProgramme Enseignement de base des 9 ans´┐Ż qui consiste ´┐Ż permettre ´┐Ż tous les jeunes rwandais de terminer l´┐Ż´┐Żcole primaire et le premier cycle du secondaire. Les mesures d’accompagnement font d´┐Żfaut En plus du d´┐Żfit de la langue v´┐Żhiculaire, il y a une insuffisance de locaux, un manque de mat´┐Żriels didactiques et de professeurs comp´┐Żtents.

Les autorit´┐Żs religieuses, en particulier l´┐Ż´┐Żv´┐Żque catholique Mgr S´┐Żrvillien NZAKAMWITA, proposent l´┐Żintroduction de la langue maternelle, le Kinyarwanda, ´┐Ż cot´┐Ż de l´┐Żanglais, ´┐Żtant donn´┐Ż que cette derni´┐Żre langue n´┐Żest pas du tout ma´┐Żtris´┐Że par tous les ´┐Żl´┐Żves qui sortent du lyc´┐Że. Elles rench´┐Żrissent en ajoutant qu´┐Żenseigner en Kinyarwanda surtout dans le cycle primaire n´┐Żemp´┐Żcherait en aucun cas l´┐Żapprentissage d´┐Żautres langues ´┐Żtrang´┐Żres, notamment l´┐Żanglais, le fran´┐Żais et le kiswahili qui sont essentiels comme outils de communication et pour la poursuite´┐Ż´┐Żdes ´┐Żtudes dans des pays ´┐Żtrangers.

  • Les conditions d´┐Ż´┐Żtudes

´┐ŻLe pauvre et l´┐Żenfant du pauvre resteront ignorants et pauvres´┐Ż, disent les paysans rwandais.

Dans les conditions actuelles, les in´┐Żgalit´┐Żs et l´┐Żinjustice sociales au Rwanda ne peuvent donc que s´┐Żaggraver. En effet, les ´┐Żtudes au Rwanda co´┐Żtent de plus en plus cher, et, confront´┐Żs d´┐Żj´┐Ż ´┐Ż la chert´┐Ż de la vie et aux autres cons´┐Żquences de l´┐Żinflation, les pauvres sont incapables de subvenir aux frais scolaires de leurs enfants, notamment le minerval et l´┐Żachat de mat´┐Żriel didactique.

Par ailleurs, les biblioth´┐Żques sont inexistantes ou embryonnaires; l´┐Żacc´┐Żs ´┐Ż l´┐Żoutil informatique demande des moyens exorbitants; les conditions d´┐Ż´┐Żtudes (lumi´┐Żres, salles d´┐Ż´┐Żtude, aide aux devoirs,…) ne sont pas r´┐Żunies.

En plus, comme le Gouvernement rwandais a d´┐Żcid´┐Ż la suppression du syst´┐Żme d´┐Żinternat et d´┐Żallocations d´┐Ż´┐Żtudes, la situation va s´┐Żempirer. Priv´┐Żs de bourses d´┐Ż´┐Żtudes, beaucoup d´┐Ż´┐Żtudiants sont contraints de travailler; ce qui les emp´┐Żche d´┐Żaller au cours, d´┐Żo´┐Ż ´┐Żtravailler plus, ´┐Żtudier moins´┐Ż; d´┐Żautres ont d´┐Żj´┐Ż renonc´┐Ż ´┐Ż leurs ´┐Żtude. Par exemple au niveau de l’universitÚáánationale du Rwanda sur 85 inscrits en Agronomie, 28 sont retourn´┐Żs chez eux.

Le tableau ci-dessous montre l´┐Żampleur de la mesure de suppression de bourses d´┐Ż´┐Żtudes sup´┐Żrieures pour cette ann´┐Że acad´┐Żmique dans les institutions de l´┐ŻEtat:

1´┐Żre ann´┐Że:

Les non b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 1029

Les b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 340

2´┐Żme ann´┐Że:

Les non b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 1564

Les b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 355

3´┐Żme ann´┐Że:

Les non b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 1429

Les b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 635

4´┐Żme ann´┐Że:

Les non b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 1203

Les b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 353

5´┐Żme ann´┐Że:

Les non b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance:´┐Ż57

Les b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 11

6´┐Żme ann´┐Że:

Les non b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 37

Les b´┐Żn´┐Żficiaires de frais de subsistance: 5

En outre, tous les cours dans les diff´┐Żrentes disciplines doivent ´┐Żtre accompagn´┐Żs par l´┐Żid´┐Żologie du Front Patriotique Rwandais qui est devenu ipso facto le Parti-Etat. Les ´┐Żl´┐Żves finalistes des ´┐Żtudes secondaires doivent passer quelques mois dans des camps de formation id´┐Żologique et militaire baptis´┐Żs ´┐ŻINGANDO´┐Ż o´┐Ż les ´┐Żl´┐Żves subissent le lavage de cerveau notamment par l´┐Żinitiation ´┐Ż l´┐Żhistoire r´┐Ż´┐Żcrite par le r´┐Żgime dictatorial. Pendant la cl´┐Żture de l´┐ŻINGANDO sous la direction des hautes autorit´┐Żs y compris l´┐Żarm´┐Że et la police, la rentr´┐Że forc´┐Że de chaque ´┐Żtudiant dans le parti FPR est obligatoire; ce qui explique l´┐Żobjectif principal de ces camps.

  • l´┐Żenseignement devenu business

Dans le but d´┐Żacqu´┐Żrir un niveau d´┐Ż´┐Żtudes toujours plus ´┐Żlev´┐Ż en vue d´┐Żaugmenter les chances de trouver un emploi ou de gagner plus, il y a une course effr´┐Żn´┐Że aux dipl´┐Żmes. En effet, si les conditions requises changent au niveau du travail, on peut ´┐Ż tout moment se voir remplacer par quelqu´┐Żun d´┐Żautre.

En outre, les frais acad´┐Żmiques sont trop ´┐Żlev´┐Żs (plus de 5000$ par an); ´┐Ż moins d´┐Ż´┐Żtre boursiers de l´┐ŻEtat ou b´┐Żn´┐Żficiaires d´┐Żun cr´┐Żdit bancaire, rares sont les parents capables de s´┐Żacquitter d´┐Żun tel montant. Cette situation incite des gens v´┐Żreux ´┐Ż la fraude pour avoir le pr´┐Żcieux s´┐Żsame; cela explique le trafic ´┐Żnorme de faux dipl´┐Żmes, de faux certificat d´┐Ż´┐Żtudes secondaires, voire de´┐Ż´┐Żniveaux acad´┐Żmiques.

S´┐Żagissant de la suppression de l´┐Żinternat, celui-ci a suscit´┐Ż de l´┐Żinqui´┐Żtude chez les parents et les ´┐Żl´┐Żves puisque les conditions ne sont pas r´┐Żunies pour l´┐Żexternat: pas d´┐Ż´┐Żlectricit´┐Ż ´┐Ż la maison, pas de moyen de d´┐Żplacement, un long trajet ´┐Ż parcourir, le co´┐Żt exorbitant du loyer et de la nourriture, etc.

En plus, les autorit´┐Żs exigent que les parents interviennent pour le repas de midi puisque le Rwanda ne veut plus de l´┐Żaide en vivres fournie par le Programme Alimentaire Mondial alors que les prix des produits alimentaires flambent fortement et que la famine est d´┐Żsormais devenue end´┐Żmique.

  • Cons´┐Żquences f´┐Żcheuses

Cette situation calamiteuse de l´┐Żenseignement rwandais entra´┐Żne inexorablement des cons´┐Żquences graves comme:

  • Arriv´┐Żs sur place, aux probl´┐Żmes ´┐Żvoqu´┐Żs plus haut v´┐Żcus au Rwanda, s´┐Żajoutent les difficult´┐Żs d´┐Żint´┐Żgration sociale;l´┐Żexode des ´┐Żtudiants rwandais vers les pays limitrophes (Ouganda, Burundi, Tanzanie, Kenya) ´┐Ż la recherche d´┐Żhypoth´┐Żtiques ´┐Żtudes moins on´┐Żreuses et d´┐Żun niveau d´┐Żenseignement plus ou moins ´┐Żlev´┐Ż
  • le manque de planification qui a comme corollaire la production d´┐Żun grand nombre d´┐Żuniversitaires mal form´┐Żs et vou´┐Żs au ch´┐Żmage;
  • la pi´┐Żtre qualit´┐Ż des dipl´┐Żmes: ´┐Ż titre d´┐Żexemples: sur 611 ´┐Żtudiants universitaires ayant r´┐Żussi les examens finaux de la promotion du 27/03/2009, l´┐Żon compte 509 satisfactions (83,31%), 101 distinctions (16,53%) et 1 seule grande distinction (0,16%).

2. Propositions d´┐Żam´┐Żliorations

Pour Les FDU-INKINGI, toute politique dans le domaine de l´┐Ż´┐Żducation doit tendre ´┐Ż r´┐Żpondre aux besoins ´┐Żducatifs fondamentaux. Ces besoins concernent aussi bien les outils d´┐Żapprentissage essentiels, que les contenus ´┐Żducatifs fondamentaux dont l´┐Ż´┐Żtre humain a besoin pour survivre, pour d´┐Żvelopper toutes ses facult´┐Żs, pour vivre et travailler dans la dignit´┐Ż, pour participer pleinement au d´┐Żveloppement, pour am´┐Żliorer la qualit´┐Ż de son existence, pour prendre des d´┐Żcisions ´┐Żclair´┐Żes et pour continuer ´┐Ż apprendre. Les FDU-INKINGI estiment que le Rwanda a d´┐Żabord besoin des citoyens dot´┐Żs de comp´┐Żtences expertes n´┐Żcessaires au dynamisme ´┐Żconomique du pays et ´┐Ż l´┐Ż´┐Żmancipation sociale et culturelle de chaque rwandais. C´┐Żest toute la probl´┐Żmatique de l´┐Żautonomisation de la personne qui est pos´┐Że. Elles consid´┐Żrent que la scolarisation est un instrument d´┐Ż´┐Żmancipation et de justice sociale.´┐Ż´┐ŻL´┐Ż´┐Żducation et la formation professionnelle doivent ´┐Żtre consid´┐Żr´┐Żes ´┐Ż juste titre comme des outils de r´┐Żduction des in´┐Żgalit´┐Żs sociales et de renforcement de l´┐Ż´┐Żgalit´┐Ż des chances.

Dans cette optique, les FDU-INKINGI restent convaincues que:

  • L´┐Ż´┐Żducation de base est un droit fondamental de tout rwandais;
  • L´┐Ż´┐Żducation est un des facteurs qui contribuent ´┐Ż l´┐Żam´┐Żlioration de la sant´┐Ż, de la s´┐Żcurit´┐Ż, de la prosp´┐Żrit´┐Ż. Elle contribue au maintien d´┐Żun environnement viable pour l´┐Żhomme, favorise le progr´┐Żs social, ´┐Żconomique et culturel ainsi que la tol´┐Żrance et la capacit´┐Ż de vivre ensemble;
  • L´┐Ż´┐Żducation dite traditionnelle est le point de d´┐Żpart de toutes les formes d´┐Ż´┐Żducation modernes et peut contribuer aussi valablement que les autres formes d´┐Ż´┐Żducation au d´┐Żveloppement de la soci´┐Żt´┐Ż;
  • La formation professionnelle et sa g´┐Żn´┐Żralisation constituent une priorit´┐Ż.

Au niveau du contenu des cours au secondaire, les FDU-INKINGI optent pour des cours g´┐Żn´┐Żraux, y compris dans l´┐Żenseignement professionnel et technique, et pour l´┐Żintroduction des mati´┐Żres correspondant ´┐Ż la r´┐Żflexion fondamentale d´┐Żs le deuxi´┐Żme cycle du secondaire.´┐ŻAinsi:

  • Le cours d´┐Ż´┐Żducation ´┐Ż la citoyennet´┐Ż sera introduit dans l´┐Żenseignement pour favoriser l´┐Ż´┐Żmergence d´┐Żune v´┐Żritable culture du vivre ensemble et pour pr´┐Żparer les jeunes ´┐Ż participer activement ´┐Ż la vie d´┐Żmocratique et ´┐Ż exercer leurs droits et responsabilit´┐Żs.
  • L´┐Żhistoire des id´┐Żes philosophiques, morales, religieuses, ´┐Żconomiques ou scientifiques figurera en bonne place au programme.
  • La confrontation et l´┐Ż´┐Żchange des exp´┐Żriences seront favoris´┐Żs pour permettre l´┐Żessor de nouvelles formes de respect mutuel et pour ´┐Żviter un repli sur sa propre identit´┐Ż, en d´┐Żveloppant cet art du d´┐Żbat et de la conversation qui est l´┐Żart de se mettre ´┐Ż la place de l´┐Żautre, ´┐Ż ´┐Żgalit´┐Ż avec lui, en nous arrachant aux automatismes de notre pens´┐Że.
  • L´┐Ż´┐Żducation nationale fera revivre ´┐Ż chaque enfant les grands moments de notre histoire mais devra ´┐Żviter que cet enseignement soit inspir´┐Ż par une d´┐Żmarche d´┐Żinstrumentalisation pour aboutir ´┐Ż un discours mensonger. Il s´┐Żagit d´┐Ż´┐Żvoquer le pass´┐Ż pour y puiser les semences saines de l´┐Żavenir.
  • L´┐Żouverture vers l´┐Żext´┐Żrieur sera garantie par la diversification de l´┐Żenseignement des langues, des cultures et de l’histoire de l’humanit´┐Ż.

Face ´┐Ż un enseignement qui a longtemps ´┐Żt´┐Ż marqu´┐Ż par un manque de transparence dans l´┐Żadmission des ´┐Żl´┐Żves et ´┐Żtudiants aussi bien dans les ´┐Żtablissements secondaires que sup´┐Żrieurs, et face aux m´┐Żcontentements et aux in´┐Żgalit´┐Żs engendr´┐Żs par le syst´┐Żme au sein de la population, les FDU-INKINGI pr´┐Żvoient un programme sectoriel bas´┐Ż ´┐Ż la fois sur:

  • l´┐Żaccroissement de la capacit´┐Ż d´┐Żaccueil au niveau primaire, secondaire, sup´┐Żrieur et universitaire;

Face au d´┐Żficit qu´┐Żaccuse actuellement le Rwanda au niveau des ressources humaines, notre pays a dans le moyen terme plus besoin d´┐Żentrepreneurs, d´┐Żouvriers qualifi´┐Żs, de techniciens sup´┐Żrieurs et d´┐Żing´┐Żnieurs.´┐ŻCela´┐Żva´┐Żde´┐Żpair´┐Żavec:

  • sur le terrain et dans des ´┐Żcoles;La formation acc´┐Żl´┐Żr´┐Że du personnel d´┐Żencadrement et de techniciens sup´┐Żrieurs
  • La cr´┐Żation et la r´┐Żhabilitation d´┐Ż´┐Żcoles professionnelles et la g´┐Żn´┐Żralisation de l´┐Żapprentissage professionnel;
  • La cr´┐Żation de soci´┐Żt´┐Żs d´┐Żing´┐Żnieries ´┐Ż m´┐Żme de mobiliser des sp´┐Żcialistes de diff´┐Żrentes branches.
  • la d´┐Żmocratisation de l´┐Żenseignement g´┐Żn´┐Żral et professionnelle tant au niveau du public que du priv´┐Ż.

Si l´┐Żacc´┐Żs ´┐Ż la formation et ´┐Ż la culture doit ´┐Żtre offert au plus grand nombre, les FDU-INKINGI ne le con´┐Żoivent pas dans un cadre autre que celui qui offre l´┐Ż´┐Żgalit´┐Ż des chances pour tous les candidats afin d´┐Żacqu´┐Żrir une formation qualifiante. Dans ce cadre, les FDU-INKINGI entendent mettre sur pied une meilleure politique de pr´┐Żts et bourses pour les´┐Ż´┐Żcandidats m´┐Żritants,´┐Ż´┐Żet de subventions aux ´┐Żtablissements d´┐Żenseignement priv´┐Żs m´┐Żritants pour favoriser l´┐Żacc´┐Żs d´┐Żun plus grand nombre de gens aux ´┐Żtablissements d´┐Żenseignement sup´┐Żrieur ou universitaire.

jouer un r´┐Żle pr´┐Żpond´┐Żrant dans ce secteur d´┐Żautant que l´┐Żenseignement jusqu’´┐Ż un certain niveau sera du ressort des entit´┐Żs provinciales et communales.La d´┐Żcentralisation devra, elle aussi

Les parents seront eux aussi ´┐Żtroitement associ´┐Żs ´┐Ż l´┐Ż´┐Żducation de leurs enfants d´┐Żs leur jeune ´┐Żge et devront ´┐Żtre conscientis´┐Żs sur l´┐Żimportance de l´┐Ż´┐Żducation, car il subsiste encore quelques r´┐Żticences chez certains parents ´┐Ż envoyer leurs enfants ´┐Ż l´┐Ż´┐Żcole.

LES FDU-INKINGI se battent pour une soci´┐Żt´┐Ż o´┐Ż la fonction d´┐Żenseignant deviendra le moteur en vue d’atteindre la qualit´┐Ż de l´┐Żenseignement tant dans le secteur public que priv´┐Ż. Une des mesures prioritaires pour les FDU-INKINGI ´┐Ż cet effet sera de revaloriser le m´┐Żtier d´┐Żenseignant, non seulement en am´┐Żliorant le sort mat´┐Żriel et les conditions de travail des fonctionnaires de l´┐Ż´┐Żducation nationale, mais plus encore en ´┐Żuvrant ´┐Ż r´┐Ż´┐Żvaluer leur place dans la soci´┐Żt´┐Ż et ´┐Ż r´┐Żtablir le respect qui leur est d´┐Ż. La hi´┐Żrarchie des salaires devra ´┐Żtre progressivement ´┐Żlargie. La contrepartie de cette revalorisation sera de consacrer syst´┐Żmatiquement au moins 1 mois de vacances scolaires ´┐Ż des stages d´┐Ż´┐Żchange et de perfectionnement p´┐Żdagogique, ´┐Ż des cours de rattrapage ou ´┐Ż des remises ´┐Ż niveau.

Conclusion:

Dans leurs soucis d´┐Ż´┐Żquit´┐Ż sociale, les FDU-INKINGI sont en faveur d’une scolarit´┐Ż obligatoire jusqu’´┐Ż 19 ans et un programme d’alphab´┐Żtisation fonctionnelle ´┐Ż grande ´┐Żchelle pour les adultes.

L’actuel syst´┐Żme d´┐Ż´┐Żtudes qui favorise beaucoup la fili´┐Żre g´┐Żn´┐Żraliste sachant bien que moins d´┐Żun quart seulement des ´┐Żl´┐Żves form´┐Żs pourront acc´┐Żder ´┐Ż la formation sup´┐Żrieure, les autres restant sur le carreau sans perspective, est ´┐Żlitiste et creuse un foss´┐Ż de plus en plus profond des in´┐Żgalit´┐Żs sociales. C´┐Żest la raison pour laquelle les FDU-INKINGI feront en sorte que, pour au moins 80% des jeunes qui finissent la scolarit´┐Ż obligatoire, puisse acc´┐Żder ´┐Ż une formation professionnelle qualifiante.

Dans un pays o´┐Ż plus de 60% de la population vit en dessous du seuil de pauvret´┐Ż, supprimer les bourses d´┐Ż´┐Żtudes revient ´┐Ż barrer objectivement la porte des ´┐Żtudes aux enfants m´┐Żritants issus des familles pauvres. Les FDU-INKINGI restaureront les bourses d´┐Ż´┐Żtudes pour ces cat´┐Żgories de population. Elles introduiront aussi un syst´┐Żme d´┐Ż´┐Żpargne-cr´┐Żdits-´┐Żtudes ´┐Ż long terme, ´┐Ż des taux bonifi´┐Żs. Pour les parents de la classe moyenne inf´┐Żrieure qui ont des enfants aux ´┐Żtudes sup´┐Żrieures, un syst´┐Żme d´┐Żabattement de la taxe professionnelle sera instaur´┐Ż pour pouvoir financer les ´┐Żtudes des enfants. Il va de soi que les parents ais´┐Żs pourvoiront aux frais des ´┐Żtudes de leurs enfants.

Fait ´┐Ż Kigali, le 18 Mai 2011
Boniface Twagirimana
Premier vice-pr´┐Żsident provisoire

1 comment

1 Alpha { 05.28.11 at 03:26 }

Un constat d´┐Żplorable! Au Rwanda tu verras les enfants de certains ´┐Żcoles qui font le 1er trim en fran´┐Żais, le 2´┐Żme en anglais et le 3´┐Żme en fran´┐Żais, c’est de n’importe quoi! Aux r´┐Żntr´┐Żes scolaires les fronti´┐Żres rwandais et pleins de ceux qui vont en Ouganda, au Burundi et au Congo et un enfant pauvre, qu’est-qu’il devient dans tout ´┐Ża?
L’experience m’a montr´┐Ż que bcp d’enfants terminant les humanit´┐Ż ne sont m´┐Żme pas capable de tenir une conversation de deux minutes en fran´┐Żais ou en anglais; ces jeunes ´┐Żtudiants sont automatiquement disqualifi´┐Żs pour l’emploi!
Bravo les FDU!
Et vous gov of Rwanda pense ´┐Ż tous le monde!
Tous les parent ne se permettent pas d’envoyer leurs enfants en Ouganda.
FPR twagufashije guhirika igitugu mais que les int´┐Żrets du partis ne sacrifient pas la jeunesse rwandaise sinon toi aussi tu sera renvers´┐Ż et pas par les armes mais la d´┐Żmocratie!
Vive le Rwanda!

Leave a Comment