Tribune d'Information sur le Rwanda

Le pr�sident rwandais Paul Kagame fustige la communaut� internationale

Rwanda : Paul Kagam�, ou l’�loge de la r�bellion

Face � la pression de la communaut� internationale, qui retire son aide au pays -�accus� de soutenir le M23�-, le pr�sident rwandais Paul Kagame ne c�de pas d’un pouce.

On n’avait plus entendu ce genre de discours sur le continent depuis le S�kou Tour� du ��non�� � de Gaulle et le Kaddafi des ann�es 1970. Confront� � la suspension d’une partie de l’aide internationale -�dont d�pendent 50�% du budget du�Rwanda�- pour cause de soutien pr�sum� aux�rebelles congolais du M23, Paul Kagam� a r�agi � sa mani�re : tranchante et d�fiante.�Kigali a lanc� le fonds Agaciro�(��dignit頻), un fonds purement endog�ne ouvert � tous les citoyens et amis du Rwanda, lequel a r�colt� en un mois l’�quivalent de 30�millions de dollars (23,3�millions d’euros), et le pr�sident rwandais a prononc�, le 4�octobre, � l’occasion de l’ouverture de l’ann�e judiciaire, un discours pour le moins pugnace sur ce th�me. Extraits.

��De la justice internationale, nous Africains ne connaissons que le b�ton. Jamais la carotte. Un b�ton politique utilis� pour nous contraindre � suivre une voie choisie par d’autres. Autre moyen du m�me type : le chantage � l’aide. Il n’y a pas de pays au monde plus fiable et transparent que le Rwanda quant � l’utilisation de l’aide. Mais ceux qui nous aident veulent-ils notre bien ? Ils nous aident en �change de notre d�pendance et de notre gratitude, dans le but de nous contr�ler et de nous maintenir dans une posture d’�ternels mendiants. � ceux qui r�p�tent : “Gelez, suspendez toute aide au Rwanda”, je r�ponds ceci : l’injustice ne nous rendra pas plus dociles, elle nous rendra plus rebelles. �tre rebelle, je sais ce que c’est, comptez sur moi. Je parle pour nous Rwandais, mais aussi pour tous les Africains qui n’osent pas s’exprimer. Si je me trompe, si vous n’�tes pas d’accord, dites-moi de d�missionner et, croyez-moi, je partirai aussit�t. Mais sachez que m�me apr�s moi, ce pays aura besoin de quelqu’un qui me ressemble. Cela devra m�me �tre la condition pour me succ�der : continuer le combat pour d�fendre notre bien le plus pr�cieux, la dignit�.��

Sur la situation dans le Nord-Kivu, Paul Kagam� s’est voulu tout aussi direct : ��Ce n’est pas nous qui sommes � l’origine des probl�mes de la�R�publique d�mocratique du Congo (RDC). Ce n’est pas nous qui sommes responsables de l’existence d’une communaut� de rwando�phones dans l’est de ce pays. Ce sont ceux qui, � l’�poque coloniale, les ont transplant�s l�. Or ces rwandophones sont pers�cut�s chaque jour. Que les donneurs de le�ons se taisent.��

Source: Jeuneafrique.com

Share

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment