Tribune d'Information sur le Rwanda

La Prosp�rit� : � Conseil de S�curit� : le M23 condamn�, le Rwanda �pargn� ! �

Revue de presse du lundi 22 octobre 2012

La Prosp�rit��rapporte que le Conseil de s�curit� des Nations Unies condamne le M23. Il exige la fin du soutien ext�rieur apport� � ce groupe arm� sans cependant citer nomm�ment le Rwanda, dans une d�claration lue par son pr�sident en exercice pour le mois d�octobre. Le Conseil de s�curit� insiste sp�cialement sur l�urgence qu�il y a � engager des contacts et un dialogue constructifs entre la RDC et les voisins, notamment le Rwanda. Dans l�entre-temps, ��ce dernier est gratifi�, en obtenant un si�ge de membre non permanent du Conseil de s�curit� pour un mandat de deux ans��, indique le journal.

��La RDC, elle, pense que le Rwanda n�est aucunement digne de si�ger au sein du Conseil de s�curit� de l�Onu, au regard de son r�le d�stabilisateur dans la partie Est du territoire congolais. C�est ce que soutient� sa diplomate accr�dit�e au Palais des verres � New York, Charlotte Omoy Malenga��, note le quotidien.

Sur le m�me sujet,�Le Potentielrapporte que l�ONG Human Rights Watch proteste contre l��lection du Rwanda au Conseil de s�curit� des Nations unies comme membre non permanent.

Selon cette ONG internationale, � la pr�sence du Rwanda � ce si�ge aura un impact n�gatif� sur les populations congolaises victimes de la guerre � l�Est de la RDC �, estime le journal.

Le potentiel explique qu�en plus du Rwanda, quatre autres pays (Argentine, Australie, Cor�e du Sud et Luxembourg) ont �t� �lus membres non permanents du Conseil de s�curit� de l�ONU. Ils si�geront pour un mandat de deux ans � partir du 1er janvier 2013 et prendront la place de l�Afrique du Sud, l�Allemagne, la Colombie, l�Inde et le Portugal.

Le journal rappelle que plusieurs organisations, la RDC et l�ONU accusent le Rwanda de soutenir la r�bellion du M23 qui s�vit dans l�Est de la RDC depuis le mois de mai dernier, causant notamment le d�placement des milliers de personnes.

Le Potentiel�parle d�un dernier espoir pour la RDC avec ce titre : � Etats-Unis et Grande-Bretagne : le dernier verrou �.

Le journal estime que des sanctions doivent �tre appliqu�es contre des responsables du M23 et� tous ceux qui leur fournissent des armes, des hommes et de la logistique. ��Dans le lot, Kampala et Kigali��, cite le quotidien.� L�ONU,� qui joue, une fois de plus, sa cr�dibilit� est oblig�e d�aller jusqu�au bout de sa logique si elle ne veut pas �nerver ou r�volter� l�opinion congolaise, pr�vient Le Potentiel.

��Toutefois, un os pourrait s�ins�rer dans l�engrenage. Il s�agit de l�attitude de Washington et de Londres consid�r�s comme les parrains des pr�sidents Yoweri Museveni et Paul Kagame. C�est le dernier verrou � faire sauter��, juge le journal.

Selon le tablo�d, il serait paradoxal que ces deux capitales occidentales continuent de soutenir la boulimie pr�datrice de Kampala, Kigali et autres multinationales d�termin�es � faire main basse sur les ressources naturelles de la RDC.

� D�cri� par l�opinion nationale et internationale, le M23 change d�identit� �, annonce�La Temp�te des tropiques.

Selon le journal, l�objectif est de soigner son image dans le but d�obtenir des n�gociations avec Kinshasa. ��Ce bras arm� du Rwanda qui op�re au Kivu vient d��tre rebaptiser �Arm�e r�volution du Congo � (ARC) en sigle��, annonce le journal. Mais les accusations sur les pillages imput�es au M23 par la population continuent � s�accumuler, poursuit le quotidien.

Le Potentiel�donne plus de d�tails sur ce changement : � Du M23 � l�Arm�e r�volutionnaire du Congo �

��L�arm�e du M23 (�) est d�sormais appel�e l�Arm�e r�volutionnaire du Congo (ARC), le colonel Sultani Makenga passe de commandant � g�n�ral de brigade��, a annonc� le samedi 20 octobre le pr�sident de ce groupe arm�, Jean-Marie Runiga � Bunagana.

Le Potentiel ajoute que le pr�sident de ce groupe arm�, revenait de Kampala (Ouganda) o� il a expos� � ses dol�ances � au pr�sident ougandais Yoweri Museveni charg� par le 4�me sommet de la CIRGL de ��poursuivre ses contacts diplomatiques et politiques avec tous les acteurs�� de la crise, il a regrett� dans une conf�rence de presse le fait que les pourparlers visaient � ��tromper la vigilance du M23 en lui faisant croire � une possible n�gociation, pendant que Kinshasa r�organisait son arm�e d�faite par le M23 en y incorporant des nouvelles unit�s��.

Source:�Radio Okapi

Share

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment