Tribune d'Information sur le Rwanda

Kagame a rendu Mme Ingabire � jamais c�l�bre

M�me avec les pires humiliations, dignes d’un autre �ge, Paul Kagame et sa clique ne peuvent pas faire fl�chir la d�termination de Victoire Ingabire, pr�sidente du parti politique FDU-Inkingi, emprisonn�e au Rwanda, pour son id�al d�mocratique.
Pour beaucoup de non-Rwandais qui suivent avec distance, l�acharnement du – puissant – r�gime de Kigali contre Mme Ingabire est inattendu, d�plac� et incompr�hensible.

Contrairement � Aung San Suu Kyi l�opposante birmane qui a r�cemment recouvr� la libert�, Mme�Ingabire n�a pas �t� plac�e en r�sidence surveill�e aussi stricte mais elle n�a plus le droit aujourd�hui de compara�tre avec plus de dignit� qu�un(e) vulgaire criminel(le) de droit commun et un(e) g�nocidaire confirm�(e)s… malgr� qu�elle est toujours pr�sum�e innocente�! Un peu comme le Christ crucifi� entre deux bandits!

Apr�s Paul Kagame, Paul Rusesabagina et peut-�tre Corneille (Nyungura), Victoire Ingabire est probablement l�enfant du Rwanda le plus connu au monde. Actuellement c�est m�me celui dont on parle le plus dans les m�dias.

Et ce n�est pas son arrestation � Kigali, le 14 octobre par la police rwandaise qui va att�nuer son aura m�diatique.

Pour beaucoup de non-Rwandais qui suivent avec distance, l�acharnement du – puissant – r�gime de Kigali contre Mme�Ingabire est inattendu, d�plac� et incompr�hensible.

Pourquoi, un homme d�Etat de la trempe de Kagame � qui tout r�ussit perd son temps et celui de son administration � pers�cuter une femme qui n�a pas pas grand � lui opposer si ce n�est sa pr�sence au Rwanda et la parole.

Ces non-Rwandais n�avaient jamais entendu parler de Mme�Victoire et ils n�en auraient pratiquement pas entendu parler si le g�n�ral l�avait ignor�e et qu�il l�avait d�fait � la r�guli�re dans les �lections pr�sidentielles d�ao�t 2010.

Mais Kagame et le syst�me qu�il g�rent depuis 1994 pouvaient-ils laisser parler celle qui avait �t� parachut�e sur Kigali quelques mois avant les �lections�?

Difficilement�! Parce qu�en quelques jours, elle a mis la main sur des endroits sensibles qui font extr�mement mal. L�un d�eux ce sont les crimes commis par le FPR avant pendant et apr�s sa conqu�te du pouvoir. Le Front/Arm�e patriotique rwandaise entendent toujours que cette question ne soit pas trait�e par personnes d�autres qu�eux-m�mes. Et si elle est doit l��tre, il faut tenir compte du contexte de guerre et de g�nocide en 1994. Et pour ce qui s�est pass� au Congo/Za�re, il faut faire attention de ne pas le comparer au g�nocide des Tutsi ou que cela ne relativise celui-ci.

Depuis le retour spectaculaire de Mme�Ingabire au Rwanda, en janvier les autorit�s n�ont �pargn� aucun effort pour contrecarrer son action politique et ce harc�lement a �t� couvert par les m�dias internationaux et les ONG des droits de l�homme qui ont d� y voir un test de l�ouverture (de la fermeture) du “mod�le rwandais”.

Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des m�chants ; c’est l’indiff�rence des bons.

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, ma…is des silences de nos amis.�

[ Martin Luther King ]

Campagne anti-Ingabire dans les m�dias officiels et semi-officiels, arrestation d�un proche collaborateur fort opportun�ment accus� de g�nocide, blocage de la reconnaissance du parti de Mme�Ingabire, entraves � des manifestations publiques, violences “spontan�es” dans des lieux publics, interdiction de d�placement � l��tranger, difficult� d�acc�s � un logement, etc.

Cette gu�rilla men�e contre qui est devenue entretemps l�opposante num�ro un a �t� tr�s largement m�diatis�e aussi bien dans les organes de presse qui s�int�ressait habituellement au Rwanda – ceux de la Francophonie – que dans les grands m�dias audiovisuels mondiaux – anglosaxons – comme CNN et la BBC.

C�est peut-�tre pour cela qu�il a fallu plus de 9 mois avant que Mme�Ingabire soit jet�e dans une cellule d�un poste de police de Kigali et qu�elle soit accus� non plus des tr�s controvers�s n�gationnisme, r�visionnisme et autres id�ologie g�nocidaire mais de constitution d�une milice et de trafic d�armes en vue de faire la guerre au Rwanda.

Pour parvenir � un proc�s et pour juger Mme�Ingabire, cela prendra du temps et m�me si les la justice rwandaise avoue qu�elle n�a pas grand chose contre elle, l�objectif aura �t� atteint�: Mme�Ingabire ne pourra plus accorder d�interview pendant de longs mois et sa lib�ration sera une preuve que la justice fonctionne au Rwanda�!

[Nouvelles de Kigali a Bruxelles]


0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment