Tribune d'Information sur le Rwanda

L’ancien chef de cabinet de Kagame reagit au Rapport Technique du Juge Fran´┐Żais Marc Tr´┐Żvidic

WASHINGTON DC, LE 10 JANVIER 2012

Theogene Rudasingwa
R´┐Żponse au Rapport Technique du Juge Fran´┐Żais Marc Tr´┐Żvidic

Washington DC, 10 janvier 2012 – Le 1er octobre 2011, j´┐Żai communiqu´┐Ż au public une confession dans laquelle j´┐Żai indiqu´┐Ż que Paul Kagame ´┐Żtait responsable de la destruction le 6 avril 1994, de l´┐Żavion ´┐Ż bord duquel se trouvaient les Pr´┐Żsidents Juv´┐Żnal Habyarimana du Rwanda, Cyprien Ntaryamira du Burundi, ainsi que Messieurs D´┐Żogratias Nsabimana, Elie Sagatwa, Thadd´┐Że Bagaragaza, Emmanuel Akingeneye, Bernard Ciza, Cyriaque Simbizi, Jacky H´┐Żrault, Jean-Pierre Minaberry, et Jean-Michel qui furent tous tu´┐Żs. J´┐Żai indiqu´┐Ż que Paul Kagame en personne m´┐Żavait dit qu´┐Żil ´┐Żtait responsable des tirs qui ont abattu l´┐Żavion.

J´┐Żai dit que Paul Kagame devait r´┐Żpondre de son r´┐Żle dans ce crime terroriste qui est l´┐Ż´┐Żl´┐Żment qui a d´┐Żclench´┐Ż le g´┐Żnocide de 1994 au Rwanda. J´┐Żai ´┐Żgalement d´┐Żclar´┐Ż que moi-m´┐Żme, ainsi que d´┐Żautres t´┐Żmoins ´┐Żtions dispos´┐Żs, capables et pr´┐Żts pour fournir des informations suppl´┐Żmentaires aux juridictions nationales et/ou internationales qui seraient int´┐Żress´┐Żes pour contribuer ´┐Ż la v´┐Żrit´┐Ż, ´┐Ż la justice, ´┐Ż la r´┐Żconciliation et au processus de gu´┐Żrison au Rwanda.

Ni moi-m´┐Żme, ni aucun autre des nouveaux t´┐Żmoins capables et dispos´┐Żs n´┐Żavons pu rencontrer le Juge Marc Tr´┐Żvidic, ou tout autre Tribunal international pour leur donner les vraies informations sur les ´┐Żv´┐Żnements relatifs aux tirs qui ont abattu l´┐Żavion.

Aujourd´┐Żhui, le 10 janvier 2012, le Juge fran´┐Żais marc Tr´┐Żvidic charg´┐Ż de l´┐Żenqu´┐Żte sur le crime terroriste de 1994, a rendu publiques les conclusions du rapport technique fournies par des experts en balistique. Le rapport affirme notamment que a) les experts penchent plus vers la version des fait selon laquelle le missile qui a abattu l´┐Żavion serait parti de plusieurs endroits et en particulier des environs de Kanombe a Kigali ; que b) les missiles ´┐Żtaient de fabrication russe et avaient ´┐Żt´┐Ż livr´┐Żs par l´┐ŻAncienne Union Sovi´┐Żtique ; et que c) les avocats et les autres parties int´┐Żress´┐Żes ont jusqu´┐Ż´┐Ż trois mois pour contester tout ´┐Żl´┐Żments relatif au rapport.

A cet ´┐Żgard, je voudrais souligner ce qui suit :

1. Le fait que les missiles aient ´┐Żt´┐Ż tir´┐Ż des environs de la zone de Kanombe ne signifie nullement que Kagame n´┐Ża pas commis le crime ;

2. Le fait que les missiles ´┐Żtaient d´┐Żorigine sovi´┐Żtique constitue un ´┐Żl´┐Żment technique essentiel pour d´┐Żterminer le v´┐Żritable coupable ; et

3. Nous avons encore le temps, (moi-m´┐Żme et les autres t´┐Żmoins int´┐Żress´┐Żs et nouveaux) pour r´┐Żpondre int´┐Żgralement au rapport technique et donner des t´┐Żmoignages cr´┐Żdibles au juge Marc Tr´┐Żvidic ou ´┐Ż toute autre juridiction internationale, pour d´┐Żmontrer avec pr´┐Żcision que Kagame est l´┐Żauteur de ce crime terroriste.

Je confirme avec force l´┐Żesprit et la lettre de ma confession du 1er octobre 2011. Le rapport du Juge Marc Tr´┐Żvidic n´┐Ża en rien d´┐Żmenti ce que j´┐Żai dit. Pas plus qu´┐Żil n´┐Ża lav´┐Ż Paul Kagame de son crime m´┐Żme si Kigali est en train de sortir l´┐Żaffaire de son contexte pour c´┐Żl´┐Żbrer ce qu´┐Żils appellent une ´┐Ż victoire ´┐Ż. Dans les tous prochains moins et ann´┐Żes, moi-m´┐Żme, les autres t´┐Żmoins, les rwandais ainsi que d´┐Żautres personnes de la communaut´┐Ż internationale qui entendent l´┐Żappel, allons continuer ´┐Ż faire en sorte que Kagame r´┐Żponde de son r´┐Żle dans ce crime et dans plusieurs autres actes criminels.

Je tiens ´┐Ż souligner ´┐Ż l´┐Żattention de tous les rwandais et de la communaut´┐Ż internationale que ce rapport ne constitue pas un jugement sans appel du juge Marc Tr´┐Żvidic sur cette affaire. Par ailleurs, pour les rwandais, les questions relatives ´┐Ż la v´┐Żrit´┐Ż et ´┐Ż la justice seront r´┐Żgl´┐Żes en premier lieu par nous, les rwandais. M´┐Żme confront´┐Żs au fait que la communaut´┐Ż internationale et les ´┐Żtrangers en g´┐Żn´┐Żral se sont illustr´┐Żs en d´┐Żcevant les rwandais, nous devons avoir foi dans notre lutte pour la v´┐Żrit´┐Ż, la justice, la r´┐Żconciliation et le processus de gu´┐Żrison.

Nous devons nous mobiliser et nous organiser, car la v´┐Żrit´┐Ż et la justice finiront par pr´┐Żvaloir. Nous vaincrons !

Dr. Th´┐Żog´┐Żne Rudasingwa

E-mail: [email protected]

January 11, 2012   6 Comments