Tribune d'Information sur le Rwanda

Posts from — novembre 2011

Susan Rice est folle! affirme le Pr´┐Żsident Rwandais Paul Kagame

Susan Rice est folle!: Faut-il un cours d’´┐Żducation civique pour le Pr´┐Żsident Kagame?

Susan Rice est malade: ce sont les paroles de Paul Kagame, fustigeant les d´┐Żclarations de Susan Rice, qui avait d´┐Żclar´┐Ż, lors de sa derni´┐Żre visite au Rwanda, que le Rwanda avait encore des progr´┐Żs ´┐Ż faire en mati´┐Żre de d´┐Żmocratie et des droits de l’homme, que la d´┐Żmocratie viendrait renforcer les progr´┐Żs ´┐Żconomiques ind´┐Żniables. Paul Kagame s’´┐Żtait rendu, le 26 novembre 2011, aux travaux de l’Umuganda (travaux communautaires) ´┐Ż Nduba dans le district de Gasabo, ´┐Ż la fin desquels il a d´┐Żclar´┐Ż:

“Concernant la bonne gouvernance, la d´┐Żmocratie ou les droits de l’homme, quand il y a l’´┐Żquit´┐Ż, et que vous ´┐Żtes le premier ´┐Ż promouvoir l’´┐Żgalit´┐Ż par exemple le statut des femmes qui n’avaient pas cette possibilit´┐Ż, si vous me dites que ce n’est pas ´┐Ża la d´┐Żmocratie, si vous me dites que cela n’est pas en phase avec les droits de l’homme, vous devez sans doute ´┐Żtre malade”

Le Pr´┐Żsident a certainement trouv´┐Ż l´┐Ż un ´┐Żchappatoire pour ne pas ´┐Żtablir une d´┐Żmocratie concr´┐Żte, car m´┐Żme la promotion de la femme est d´┐Żcid´┐Że en haut lieu, de mani´┐Żre anti-d´┐Żmocratique: les femmes-d´┐Żput´┐Żes, ou s´┐Żnatrices n’ont pas ´┐Żt´┐Ż ´┐Żlues par le peuple. C’est lui-m´┐Żme, Paul Kagame, qui nomme qui doit ´┐Żtre d´┐Żput´┐Że, qui doit ´┐Żtre s´┐Żnatrice. Il faudra un cours d’´┐Żducation civique sur la d´┐Żmocratie pour le Pr´┐Żsident. D´┐Żmocratie: pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple! Ce n’est pas le pouvoir de Kagame, par Kagame, et pour Kagame!

Dans le m´┐Żme discours, il n’a pas h´┐Żsit´┐Ż ´┐Ż nouveau ´┐Ż menacer ses concitoyens qui ne pensent pas comme lui:

“Il s’agit de 100 ou 150 personnes sur dix millions! Parmi eux il y en a qui disent des inepties, il y en a qui ont des id´┐Żes destructives. Pendant que nous sommes en train de construire le Rwanda et que tu veux d´┐Żmolir, nous te d´┐Żtruirons. Et on ne peut pas s’excuser pour cela! C’est la m´┐Żme chose pour ceux qui veulent la d´┐Żmocratie!”

Comment Kagame peut-il penser qu’il y a seulement une centaine d’opposants ´┐Ż son r´┐Żgime sur dix millions de rwandais? Parce que jusqu’´┐Ż pr´┐Żsent les dix millions sont silencieux, croit-il qu’ils sont derri´┐Żre lui! En voil´┐Ż un qui n’a rien appris du printemps arabe! C’est la m´┐Żgalomanie du personnage! Mais c’est le genre de dictateurs qui pensent que le monde leur appartient. On se dirait en plein cin´┐Żma dans une s´┐Żquence du film de Charlie Chaplin “Le dictateur”! Il r´┐Żve non seulement de conqu´┐Żrir le monde, mais aussi d’´┐Żcraser ses opposants! Ces paroles sont peut-´┐Żtre adress´┐Żes ´┐Ż Victoire Ingabire et tous les opposants qui gisent en prison. En tous cas toute l’opposition est pr´┐Żvenue. Le dictateur ne reculera devant rien!

Lire le discours int´┐Żgral du Pr´┐Żsident Kagame en kinyarwanda

via Susan Rice est folle!: Faut-il un cours d’´┐Żducation civique pour le Pr´┐Żsident Kagame? – Editions Sources du Nil : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo.

Share

novembre 28, 2011   3 Comments

Susan Rice fustige le d´┐Żficit d´┐Żmocratique au Rwanda

Susan Rice fustige le d´┐Żficit d´┐Żmocratique au Rwanda

Source: RNA

Kigali : Dans un discours ´┐Ż Kigali, Susan Rice qui repr´┐Żsente les ´┐Żtats-Unis ´┐Ż l’ONU, a fustig´┐Ż le d´┐Żficit d´┐Żmocratique au Rwanda depuis que Paul Kagame est aux affaires.

Susan Rice affirme que la culture politique avait ´┐Żt´┐Ż ´┐Żtouff´┐Że, que la libert´┐Ż de presse ´┐Żtait minimale dans le pays et que les journalistes, les militants des droits de l´┐Żhomme et les opposants politiques n’avaient pas le droit de se rassembler pacifiquement.

´┐ŻCertains ont tout simplement disparu´┐Ż, a-t-elle dit s´┐Żchement, estimant que le prochain d´┐Żfi du Rwanda serait de renforcer sa d´┐Żmocratie.

L´┐ŻAmbassadrice am´┐Żricaine s’exprimait devant un auditoire rwandais ´┐Ż l´┐ŻInstitut des Sciences et Technologies de Kigali (KIST, sigle en Anglais). Susan Rice est arriv´┐Że au Rwanda en provenance de Tripoli en Lybie.

Elle en a profit´┐Ż pour dire que les ´┐Żtats-Unis avaient craint que la r´┐Żpression du soul´┐Żvement en Libye ne m´┐Żne ´┐Ż un massacre ´┐Ż grande ´┐Żchelle semblable au g´┐Żnocide de 1994 au Rwanda.

´┐Ż Le Pr´┐Żsident Barack Obama ´┐Żtait d´┐Żtermin´┐Ż ´┐Ż emp´┐Żcher ´┐Żune autre horreur pr´┐Żvisible´┐Ż, a dit l’ambassadrice Susan Rice aux ´┐Żtudiants et autorit´┐Żs du pays pr´┐Żsents au KIST.

Il y avait ´┐Żde forts ´┐Żchos de 1994´┐Ż quand l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi a affirm´┐Ż que ses forces tueraient les rebelles de Benghazi comme des ´┐Żrats´┐Ż, a dit Mme Rice.

´┐ŻPermettre ´┐Ż ce massacre annonc´┐Ż de se produire aurait ´┐Żt´┐Ż un feu vert donn´┐Ż aux autres dictateurs du monde arabe afin qu’ils ´┐Żcrasent leur population´┐Ż, a-t-elle ajout´┐Ż.

Elle s´┐Żest r´┐Żjouie que le Conseil de S´┐Żcurit´┐Ż de l’ONU ait approuv´┐Ż un mandat pour prot´┐Żger les civils en Libye.

´┐ŻCette fois-ci, le Conseil de S´┐Żcurit´┐Ż a agi. Et il a agi ´┐Ż temps. Le Conseil a ´┐Żchou´┐Ż au Rwanda et au Darfour, mais il n’a pas ´┐Żchou´┐Ż en Libye ´┐Ż, a-t-elle dit. (Fin)

via Susan Rice fustige le d´┐Żficit d´┐Żmocratique au Rwanda – Editions Sources du Nil : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo.

Share

novembre 28, 2011   No Comments

Rwanda: La ministre rwandaise Monique Mukaruliza annonce l’adh´┐Żsion du Sud-Soudan ´┐Ż la Communaut´┐Ż est-africaine

Sud-Soudan: Vers l’adh´┐Żsion ´┐Ż la Communaut´┐Ż est-africaine
Afrique de l’Est – Sud Soudan

Kigali, Rwanda – La Haute Commission mixte regroupant des responsables des cinq pays membres de la Communaut´┐Ż est-africaine (CEA) devrait se prononcer mercredi ´┐Ż Bujumbura en faveur de l’adh´┐Żsion du Sud-Soudan ´┐Ż ce bloc sous-r´┐Żgional, a appris la PANA lundi de source officielle rwandaise.

Le Sud-Soudan va signer cette semaine le trait´┐Ż d’adh´┐Żsion ´┐Ż la CEA, devenant ainsi le sixi´┐Żme Etat ´┐Ż rejoindre ce bloc sous-r´┐Żgional, selon la ministre rwandaise ´┐Ż la Communaut´┐Ż est-africaine, Mme Monique Mukaruliza.

Bien que le Sud-Soudan se trouve dans une r´┐Żgion g´┐Żographiquement ´┐Żloign´┐Że des autres pays membres de la CEA, pour permettre le partage des services et pour promouvoir la libre circulation des personnes et biens, il y aura d’autres aspects ´┐Ż consid´┐Żrer pour approuver son adh´┐Żsion d´┐Żfinitive.

Avec une superficie de 700.000 kilom´┐Żtres carr´┐Żs, le Sud-Soudan a ´┐Żt´┐Ż officiellement proclam´┐Ż en juillet 2011 54´┐Żme Etat africain et 153´┐Żme nation du monde.

Pana 28/11/2011

via Sud-Soudan: Vers l’adh´┐Żsion ´┐Ż la Communaut´┐Ż est-africaine.

Share

novembre 28, 2011   1 Comment

Kigali rejette les critiques de Susan Rice

APA-Kigali (Rwanda) Le gouvernement rwandais a rejet´┐Ż jeudi les critiques formul´┐Żes la veille ´┐Ż Kigali, par la repr´┐Żsentante des Etats-Unis ´┐Ż l’ONU, Susan Rice, qui a d´┐Żnonc´┐Ż des restrictions sur l’activit´┐Ż des opposants et des journalistes. …

via APAnews.net

Share

novembre 24, 2011   No Comments

Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis, d´┐Żnonce l’oppression politique au Rwanda

Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis, d´┐Żnonce l’oppression politique au Rwanda
Par Jean-bernard Gervais le jeu, 11/24/2011.

“Le Rwanda doit mettre un terme au harc´┐Żlement des opposants politiques, afin de permettre au pays d’assurer son d´┐Żveloppement”, a d´┐Żclar´┐Ż Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis ´┐Ż l’Onu, en voyage officiel au Rwanda mercredi.”La soci´┐Żt´┐Ż civile, les journalistes et les opposants politiques ont peur d’organiser des rassemblements pacifiques, de s’exprimer”, a-t-elle ajout´┐Ż.

“Certains d’entre eux ont ´┐Żt´┐Ż harcel´┐Żs, d’autres ont ´┐Żt´┐Ż intimid´┐Żs. Certains ont tout simplement disparu”. La culture politique sous Paul Kagam´┐Ż est oppressive, a jug´┐Ż Susan Rice. Dans son discours, Susan Rice a ´┐Żgalement salu´┐Ż les progr´┐Żs extraordinaires accomplis par le Rwanda, et a assur´┐Ż le pays du soutien des Etats-Unis.

“La d´┐Żmocratisation du pays sera le prochain grand chantier de ce grand pays et de ce peuple extraordinaire”. “Au Rwanda, les avanc´┐Żes ´┐Żconomiques doivent aller de pair avec l’ouverture d´┐Żmocratique”.
Le Rwanda fait l’objet de critiques r´┐Żcurrentes de la part des associations de d´┐Żfense des droits de l’homme. Amnesty International a publi´┐Ż en juin dernier un rapport d´┐Żnon´┐Żant la r´┐Żpression contre tout opposant, y compris des journalistes.

Susan Rice devrait visiter aujourd’hui le m´┐Żmorial de Gisozi, d´┐Żdi´┐Ż au g´┐Żnocide, en compagnie de familles de rescap´┐Żs. Elle effectue une visite de quatre jours au Rwanda.

via Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis, d´┐Żnonce l’oppression politique au Rwanda | GRANDSLACS.INFO.

Share

novembre 24, 2011   No Comments

Marche de Soutien ´┐Ż Mme Victoire Ingabire: Bruxelles 19 Novembre

Ce Samedi 19 Novembre: de 13H30 ´┐Ż 16H30 ´┐Ż Bruxelles

MARCHONS TOUS POUR DENONCER LE PROCES POLITIQUE DE VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA EN COURS AU RWANDA

Venez ´┐Żnombreux ´┐Ż adultes, jeunes, enfants -, pour manifester votre indignation et d´┐Żnoncer le caract´┐Żre politique du´┐Ż proc´┐Żs de Victoire Ingabire Umuhoza en cours au Rwanda:

  • R´┐Żvision en cours d´┐Żaudience, de l´┐Żacte d´┐Żaccusation
  • Collision fragrante entre le minist´┐Żre public et les juges,
  • Menaces contre les avocats de la d´┐Żfense,
  • Refus par les juges de contre-interroger les t´┐Żmoins de l´┐Żaccusation,
  • Rejet intempestif des pi´┐Żces de la d´┐Żfense;
  • Usage de lois non r´┐Żtroactives pour des faits suppos´┐Żs avoir eu lieu avant la promulgation desdites lois, etc.
Rendez-vous ce Samedi 19 Novembre ´┐Ż Bruxelles:

13h30´┐Ż: Rassemblement´┐Żau Rond point Montgomery (Metro Montgomery)

14h-16h00´┐Ż: Marche vers l´┐Żambassade du Rwanda avenue des fleurs, 1 ´┐Ż 1150 Bruxelles

Par la m´┐Żme occasion nous allons exiger aussi la lib´┐Żration de tous les prisonniers politiques´┐Żau Rwanda; condamner la destruction des cultures vivri´┐Żres des paysans par les autorit´┐Żs rwandaises,´┐Ż le rapatriement forc´┐Ż des r´┐Żfugi´┐Żs rwandais et exiger´┐Ż la fin de l´┐Żimpunit´┐Ż au Rwanda.

Les associations´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż Les organisations politiques

AVICA´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż´┐Ż FDU INKINGI

CLIIR´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż´┐Ż ´┐Ż ´┐Ż´┐Ż RNC

CORWABEL

RIFP

Share

novembre 18, 2011   1 Comment

Rwanda: T´┐Żmoignage du Journaliste Thomas Kamirindi sur Paul Rusesabagina ´┐Ż l’Hotel des Mille Collines durant le g´┐Żnocide 1994

by Thomas Kamilindi,
Journaliste rwandais r´┐Żfugi´┐Ż ´┐Ż l’Hotel des Milles Collines en 1994.

Soyons Honn´┐Żtes: Disons la V´┐Żrit´┐Ż.

Mon t´┐Żmoignage sur Paul Rusesabagina et ses actes humanitaires ´┐Ż l’Hotel des Milles Collines durant le g´┐Żnocide de 1994.

Je lis ces derniers jours beaucoup de choses sur Paul Rusesabagina et l´┐ŻH´┐Żtel des Mille Collines. J´┐Żappr´┐Żcie les gens qui recherchent la v´┐Żrit´┐Ż sur ce qui s´┐Żest r´┐Żellement pass´┐Ż en 1994. Mais il me semble n´┐Żavoir vu aucun t´┐Żmoignage direct de quelqu´┐Żun qui a v´┐Żcu dans cet h´┐Żtel durant cette p´┐Żriode sombre de notre histoire personnelle, individuelle, familiale et nationale. C´┐Żest ´┐Ż ce titre que je voudrais apporter ma modeste contribution ´┐Ż l´┐Ż´┐Żclairage des faits.

Je me bornerai uniquement aux choses que j´┐Żai v´┐Żcues avec les autres r´┐Żfugi´┐Żs, parce que, en toute honn´┐Żtet´┐Ż, je me sentirais tr´┐Żs mal ´┐Ż l´┐Żaise pour dire ou commenter ce que je ne connais pas ou que je connais mal.

Je suis arriv´┐Ż, apr´┐Żs trente six mille et une p´┐Żrip´┐Żties, ´┐Ż ´┐Ż atterrir ´┐Ż ´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines le 14 avril 1994 dans l´┐Żapr´┐Żs-midi. Aussit´┐Żt arriv´┐Ż dans la chambre 211 qu´┐Żon m´┐Ża attribu´┐Że, j´┐Żai pris le t´┐Żl´┐Żphone, j´┐Żai appel´┐Ż la r´┐Żdaction de RFI ´┐Ż Paris. Dieu a fait qu´┐Żau moment de mon appel Madeleine Mukamabano, par bonheur, ´┐Żtait l´┐Ż dans la salle de r´┐Żdaction ´┐Ż Paris. Elle m´┐Ża demand´┐Ż qui ´┐Żtait r´┐Żfugi´┐Ż ´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel ? J´┐Żai r´┐Żpondu que je ne savais pas parce que je venais ´┐Ż peine d´┐Żarriver. Elle m´┐Ża cit´┐Ż quelques noms. Mais je ne savais vraiment pas qui ´┐Żtait ´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel.

Elle m´┐Ża alors dit : ´┐Ż Est-ce que tu peux essayer de faire une liste de ces r´┐Żfugi´┐Żs et me la faxer ? Les confr´┐Żres et moi ici ´┐Ż Paris allons sensibiliser le gouvernement fran´┐Żais, et ´┐Ż travers lui et avec lui sensibiliser l´┐ŻONU et les gouvernements des autres puissances, pour une ´┐Żventuelle ´┐Żvacuation des r´┐Żfugi´┐Żs de l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines ´┐Ż. Les ´┐Żtrangers venaient alors d´┐Ż´┐Żtre ´┐Żvacu´┐Żs quasi-totalement de Kigali et on refusait de prendre des fugitifs rwandais sur les convois. J´┐Żai accept´┐Ż la mission.

Je suis all´┐Ż taper ´┐Ż diverses portes, comme ´┐Ża au hasard, ne sachant m´┐Żme pas comment j´┐Żallais ´┐Żtre accueilli. J´┐Żai expliqu´┐Ż ma d´┐Żmarche et propos´┐Ż qu´┐Żon tienne une r´┐Żunion. Parmi les sept premi´┐Żres personnes avec lesquelles j´┐Żai tenu la premi´┐Żre r´┐Żunion dans ma chambre et qui m´┐Żont aid´┐Ż ´┐Ż mettre les id´┐Żes au clair sur ce projet, je citerais l´┐Żancien pr´┐Żsident d´┐ŻIbuka, Jean-Bosco Rutagengwa. Ces personnes m´┐Żont ensuite aid´┐Ż ´┐Ż faire circuler l´┐Żinformation parmi les r´┐Żfugi´┐Żs de l´┐Żh´┐Żtel et ´┐Ż mettre Paul Rusesabagina au courant.

Tout l´┐Żapr´┐Żs-midi et toute la nuit de ce jeudi 14 avril 1994, nous avons travaill´┐Ż sans une seule seconde de repos, sans m´┐Żme ´┐Żtre s´┐Żr que nous allions avoir la chance d´┐Ż´┐Żtre ´┐Żvacu´┐Żs. Paul Rusesabagina nous a ouvert la ligne fax qui ´┐Żtait dans le bureau de la direction au rez-de-chauss´┐Że. Nous avons fax´┐Ż les listes ´┐Ż RFI. La derni´┐Żre est partie le lendemain, vendredi 15 avril 1994, ´┐Ż 7h15 du matin, avec des centaines de noms des r´┐Żfugi´┐Żs et nos familles, ainsi que les adresses et autres contacts possibles de parents, amis ou connaissances qui pouvaient ´┐Żtre ´┐Ż m´┐Żme de nous accueillir chez eux une fois ´┐Ż l´┐Ż´┐Żtranger.

J´┐Ż´┐Żtais tr´┐Żs tr´┐Żs fatigu´┐Ż m´┐Żme pour me r´┐Żjouir de l´┐Żarriv´┐Że de ma famille ce jour-l´┐Ż, ´┐Żvacu´┐Że de chez nous par le major Cyiza Augustin, ce brave homme, int´┐Żgre, franc, honn´┐Żte, courageux, d´┐Żvou´┐Ż, intelligent ´┐Ż que les m´┐Żchants ont ignominieusement enlev´┐Ż et assassin´┐Ż r´┐Żcemment.

A RFI ´┐Ż Paris, Madeleine elle-m´┐Żme et ses coll´┐Żgues de travail s´┐Ż´┐Żtaient organis´┐Żs de fa´┐Żon que le contact est rest´┐Ż r´┐Żgulier et permanent par t´┐Żl´┐Żphone et par fax. Une jeune fille du nom d´┐ŻIn´┐Żs, du reste que je n´┐Żavais jamais vue auparavant, m´┐Ża ´┐Żt´┐Ż envoy´┐Że par ses parents et m´┐Ża apport´┐Ż une assistance inestimable ´┐Ż mettre de l´┐Żordre dans les listes.

A partir de cet instant, les r´┐Żfugi´┐Żs de l´┐Żh´┐Żtel devaient t´┐Żl´┐Żphoner et envoyer des fax ´┐Ż ces parents, amis ou connaissances et les mettre au courant de ce que nous ´┐Żtions en train d´┐Żenvisager. Personnellement, je n´┐Żai pay´┐Ż aucun franc pour ce travail, et ´┐Ż ma connaissance, personne n´┐Ża pay´┐Ż pour les t´┐Żl´┐Żphones et les fax que nous avons envoy´┐Żs, ou pour les fax que nous avons re´┐Żus. A la suite de ces actions, l´┐Żh´┐Żtel des Milles Collines a ´┐Żt´┐Ż appel´┐Ż par RTLM ´┐Ż Indili y´┐ŻInyenzi ´┐Ż, c´┐Żest- ´┐Ż -dire ´┐Ż Nid de Cafards ´┐Ż.

Dans la suite, nous avons tenu beaucoup d´┐Żautres r´┐Żunions informelles, dans ma chambre ou dans d´┐Żautres diff´┐Żrentes chambres, pour r´┐Żdiger des fax, notamment ´┐Ż l´┐Żintention des grands de ce monde. Mr Fran´┐Żois-Xavier Nsanzuwera, parce qu´┐Żil r´┐Żfl´┐Żchissait beaucoup plus rapidement que nous les autres, est devenu, de facto, notre r´┐Żdacteur. Au moment o´┐Ż nous nous en ´┐Żtions encore aux salamalecs, lui avait d´┐Żj´┐Ż accouch´┐Ż des paragraphes sur le papier et g´┐Żn´┐Żralement nous ne faisions qu´┐Żapporter quelques petits plus ´┐Ż son travail. Pour les nombreux fax que nous avons envoy´┐Żs, nous n´┐Żavons pay´┐Ż aucun franc. Chaque fois, le bureau de Paul Rusesabagina ´┐Żtait ouvert pour nous, lui-m´┐Żme ´┐Żtait toujours l´┐Ż, disponible pour nous.

Durant pr´┐Żs de deux semaines apr´┐Żs mon arriv´┐Że ´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines, j´┐Żai tous les jours utilis´┐Ż le t´┐Żl´┐Żphone de ma chambre pour appeler des confr´┐Żres journalistes que je connaissais ´┐Ż l´┐Ż´┐Żtranger. Je n´┐Żai pay´┐Ż aucun franc. Puis les T´┐Żl´┐Żcoms rwandais ont coup´┐Ż les t´┐Żl´┐Żphones de l´┐Żh´┐Żtel. Nous ne pouvions communiquer qu´┐Żentre chambres, mais pas avec l´┐Żext´┐Żrieur.
Le 26 avril 1994, les lignes ont ´┐Żt´┐Ż r´┐Żtablies. Je l´┐Żai su quand de nombreux r´┐Żfugi´┐Żs m´┐Żont appel´┐Ż dans ma chambre pour, excit´┐Żs, me dire : ´┐Ż Thomas, les t´┐Żl´┐Żphones fonctionnent ´┐Ż nouveau. Rappelles tes amis de RFI ´┐Ż. Je l´┐Żai fait. De ma chambre. Pour dire que nous ´┐Żtions encore en vie, mais hypoth´┐Żtiquement. Puis les journalistes m´┐Żont dit : ´┐Ż Est-ce qu´┐Żon peut faire une interview avec toi ? Parce qu´┐Żon ne sait pas ce qui se passe au Rwanda. Est-ce que les massacres continuent ? Est-ce que la guerre continue ? ´┐Ż.

En effet, les seuls journalistes qui travaillaient ´┐Ż Kigali et qui pouvaient le faire, c´┐Ż´┐Żtait uniquement ceux de RTLM, de Radio Rwanda et des autres m´┐Żdia reconnus aujourd´┐Żhui comme ayant ´┐Żt´┐Ż les ´┐Ż m´┐Żdia de la haine ´┐Ż. Il n´┐Ży avait aucun journaliste international ´┐Ż Kigali.

J´┐Żai alors mesur´┐Ż quelles pouvaient ´┐Żtre les cons´┐Żquences de cette interview. Avant d´┐Żaccepter de la faire, j´┐Żai pris quelques temps pour en discuter avec ma femme, et ensuite avec d´┐Żautres r´┐Żfugi´┐Żs. L´┐Żavis g´┐Żn´┐Żral a ´┐Żt´┐Ż : ´┐Ż Fais-l´┐Ż. De toute fa´┐Żon, au point o´┐Ż nous en sommes, nous n´┐Żavons rien ´┐Ż perdre ! ´┐Ż. J´┐Żai rappel´┐Ż ´┐Ż Paris et j´┐Żai donn´┐Ż l´┐Żinterview. La journaliste qui l´┐Ża prise est Corinne Manjou. L´┐Żinterview est pass´┐Że sur les antennes non seulement de RFI mais aussi de plusieurs autres radios.

A partir de cet instant, je suis devenu l´┐Żhomme le plus recherch´┐Ż de l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines. Pour la simple raison que j´┐Żavais, en particulier, d´┐Żcrit comment les FAR perdaient du terrain, comment le FPR gagnait, et ce que le FPR occupait d´┐Żj´┐Ż dans la capitale comme terrain, et parce que dans cette interview j´┐Żai regrett´┐Ż que le FPR n´┐Żavan´┐Żait pas assez rapidement pour mettre fin au cauchemar de quelques rares survivants encore en vie. Dace Des tueurs ont ´┐Żt´┐Ż envoy´┐Żs pour m´┐Żex´┐Żcuter. Ca n´┐Ża pas march´┐Ż. Paul ne m´┐Ża pas jet´┐Ż ´┐Ż la porte. L´┐Żarm´┐Że a alors r´┐Żellement d´┐Żcid´┐Ż de bombarder l´┐Żh´┐Żtel.

La situation ´┐Żtait telle que certains de mes amis d´┐Żinfortune, r´┐Żfugi´┐Żs comme moi, en sont arriv´┐Żs ´┐Ż m´┐Żappeler dans ma chambre pour m´┐Żinsulter, me qualifiant d´┐Żirresponsable. Mais Paul Rusesabagina m´┐Ża appel´┐Ż dans sa suite et m´┐Ża intim´┐Ż l´┐Żordre de ne pas bouger de l´┐Żh´┐Żtel. Il m´┐Ża dit qu´┐Żil ´┐Żtait en contact avec le g´┐Żn´┐Żral Dallaire sur cette menace. Le capitaine s´┐Żn´┐Żgalais Mbaye Diagne, ce brave mort en h´┐Żros, m´┐Ża tenu le m´┐Żme discours. Ils m´┐Żont dit d´┐Żenlever le num´┐Żro de ma chambre. Par la suite, le lieutenant-colonel Laurent Munyakazi est venu en personne dire ´┐Ż Paul Rusesabagina : ´┐Ż Nje gushaka iyo mbwa Kamilindi ´┐Ż, autrement dit ´┐Ż je viens chercher ce chien de Kamilindi ´┐Ż. Paul Rusesabagina ne m´┐Ża pas livr´┐Ż. Il a n´┐Żgoci´┐Ż avec lui deux heures durant. Il lui a offert des choses. Pourtant, ce Paul Rusesabagina qui m´┐Ża ainsi achet´┐Ż, je ne l´┐Żai vu pour la premi´┐Żre fois qu´┐Ż´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines une fois que j´┐Ży ai pris refuge. Je ne l´┐Żai jamais connu avant. Lui non plus ne me connaissais pas avant Mille Collines. Et je crois que je serais rest´┐Ż anonyme pour lui si je n´┐Żavais pas donn´┐Ż autant de tournmants ´┐Ż autant de monde. Mais il m´┐Ża achet´┐Ż, et achet´┐Ż sans savoir qui r´┐Żellement j´┐Ż´┐Żtais, sinon qu´┐Żun jeune homme, un tout jeune journaliste.

A la suite de toutes ces menaces, qui se sont conclues par le tir d´┐Żun boulet de canon sur l´┐Żh´┐Żtel, heureusement sans faire de victime ni de bless´┐Ż, Mille Collines a ´┐Żt´┐Ż d´┐Żclar´┐Ż propri´┐Żt´┐Ż des Nations-Unies. Un drapeau de l´┐ŻONU a ´┐Żt´┐Ż hiss´┐Ż au sommet de l´┐Żh´┐Żtel et deux v´┐Żhicules blind´┐Żs de la MINUAR ont commenc´┐Ż ´┐Ż y stationner.

Quand l´┐Żeau a ´┐Żt´┐Ż coup´┐Że dans la capitale, nous avons bu l´┐Żeau de la piscine de l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines. Quand nous l´┐Żavons ´┐Żpuis´┐Że, je ne sais pas comment Paul a pu avoir un camion citerne, et chaque jour il est all´┐Ż nous chercher de l´┐Żeau. Je ne sais pas o´┐Ż il la puisait, mais le fait est que le camion nous a approvisionn´┐Żs tous les jours.

Quand l´┐Ż´┐Żlectricit´┐Ż est elle-m´┐Żme devenue un grand probl´┐Żme ´┐Ż Kigali, les g´┐Żn´┐Żratrices (groupes ´┐Żlectrog´┐Żnes) de l´┐Żh´┐Żtel ont toujours fonctionn´┐Ż pour nous. Nous avons pu faire la cuisine. Nous avons pu suivre ´┐Ż la t´┐Żl´┐Żvision la c´┐Żr´┐Żmonie d´┐Żinstallation du pr´┐Żsident Nelson Mandela. Nous n´┐Żavons pay´┐Ż aucun franc pour l´┐Ż´┐Żlectricit´┐Ż de l´┐Żh´┐Żtel que nous avons consomm´┐Że ni pour le carburant des g´┐Żn´┐Żratrices. Et durant tout le temps que j´┐Żai ´┐Żt´┐Ż r´┐Żfugi´┐Ż aux Mille Collines, je n´┐Żai vu personne parmi les r´┐Żfugi´┐Żs faire la cuisine au charbon comme de coutume dans de nombreuses familles dans la capitale.

Le 3 mai 1994, en fin de matin´┐Że, deux Casques Bleus ont tap´┐Ż violemment ´┐Ż la porte de ma chambre. Ils nous ont dit de descendre en catastrophe avec nos effets. Quand nous sommes arriv´┐Żs dans le lobby ma famille et moi, il y avait foule et d´┐Żautres soldats de la MINUAR ´┐Żtaient en train de lire des noms sur une liste, dont les miens, ceux de ma femme et de notre petite fille. Ils nous ont fait monter sur des camions de l´┐ŻONU, et nous sommes partis. Paul Rusesabagina ne nous a jamais retenus pour nous faire payer quoi que ce soit avant de quitter l´┐Żh´┐Żtel. A la fin de la journ´┐Że, nous sommes revenus ´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel dans les circonstances que plus d´┐Żun connaissent.

Durant tout le temps que ma famille et moi avons ´┐Żt´┐Ż r´┐Żfugi´┐Żs ´┐Ż l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines, nous n´┐Żavons pay´┐Ż rien du tout. Ni pour la chambre, ni pour la nourriture, ni pour l´┐Żeau, ni pour l´┐Ż´┐Żlectricit´┐Ż, ni pour les t´┐Żl´┐Żphones et les fax que j´┐Żai continu´┐Ż ´┐Ż utiliser jusqu´┐Ż´┐Ż mon ´┐Żvacuation le 29 mai 1994 sur Kabuga dans la zone du FPR. Il est vrai qu´┐Żau milieu de ce mois de mai 1994, un des employ´┐Żs de l´┐Żh´┐Żtel m´┐Ża apport´┐Ż une facture dans ma chambre. La somme ´┐Żtait colossale. Il m´┐Ża expliqu´┐Ż qu´┐Żil s´┐Żagissait simplement d´┐Żune reconnaissance de dette. Mais j´┐Ż´┐Żtais tr´┐Żs pr´┐Żoccup´┐Ż par la question de savoir comment j´┐Żallais, si je survivais, travailler ´┐Żternellement pour payer cette dette. Nous en avons discut´┐Ż entre refugi´┐Żs et nous avons su par la suite que ´┐Ż Sabena ou l´┐ŻONU allaient tout prendre en charge ´┐Ż. A la fin, et ´┐Ża avant m´┐Żme notre retour dans la capitale, j´┐Żai effectivement appris comme tous les autres que Sabena avait pay´┐Ż tous nos frais de l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines : des millions.

Voil´┐Ż mon humble t´┐Żmoignage.

Je reste ´┐Ż la disposition de quiconque voudra des ´┐Żclaircissements. Mais de gr´┐Żce, n´┐Żentrons pas dans les pol´┐Żmiques inutiles. Les faits parlant d´┐Żeux-m´┐Żmes, je propose que nous nous en tenions uniquement aux faits. Cela nous ´┐Żvitera de galvauder la v´┐Żrit´┐Ż.

D´┐Żautre part, n´┐Żayant pas la qualit´┐Ż d´┐Żubiquit´┐Ż, j´┐Żinvite les autres r´┐Żfugi´┐Żs de l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines qui le veulent ´┐Ż faire leurs propres t´┐Żmoignages. C´┐Żest d´┐Żailleurs une fa´┐Żon de restituer l´┐Żhistoire, mieux la m´┐Żmoire. Qui oublie revit ce qu´┐Żil a v´┐Żcu.

En conclusion, les r´┐Żfugi´┐Żs de l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines ´┐Żtions tous vivants quand le FPR a mis fin au g´┐Żnocide des Tutsis du Rwanda. Personne n´┐Ża ´┐Żt´┐Ż tu´┐Ż, bless´┐Ż, battu, tortur´┐Ż, expuls´┐Ż ou extrait de l´┐Żh´┐Żtel tout le temps que nous y ´┐Żtions r´┐Żfugi´┐Żs. Paul Rusesabagina est parvenu ´┐Ż faire l´┐Żimpossible pour pr´┐Żserver nos vies au moment o´┐Ż d´┐Żautres ´┐Żtaient en train de massacrer leurs propres enfants, leurs propres femmes, et que sais-je encore. Qu´┐Żest-ce que nous ´┐Żtions pour Paul Rusesabagina ? Bien peu d´┐Żentre nous ´┐Żtaient peut-´┐Żtre ses amis ou proches parents. Mais nous ne l´┐Ż´┐Żtions pas tous, tous les 1.200 et plus qui sommes pass´┐Żs par l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines au moment o´┐Ż il en avait les rennes en main.

Enfin, si l´┐Żh´┐Żtel des Mille Collines est devenu mondialement connu, je dirais meme c´┐Żl´┐Żbrissime, et si nous tous ses r´┐Żfugi´┐Żs avons ´┐Żt´┐Ż pr´┐Żserv´┐Żs, beaucoup de personnes y ont absolument contribu´┐Ż. Paul Rusesabagina n´┐Ż´┐Żtait heureusement pas seul. Justement, que dire du r´┐Żle de Madeleine Mukamabano ? Une tr´┐Żs tr´┐Żs petite poign´┐Że de gens le savent et l´┐Żappr´┐Żcient. Nous ´┐Żtions tous vivants ´┐Ż la fin du cauchemar, c´┐Żest le plus grand essentiel. Et merci infiniment pour tous ces anonymes qui y ont contribu´┐Ż de pres ou de loin. Que Paul Rusesabagina soit leur porte-drapeau, ce n´┐Żest que le commencement d´┐Żun processus qui les fera conna´┐Żtre. Ca aussi ´┐Ża compte, non !

Thomas Kamilindi

Share

novembre 18, 2011   2 Comments

Rwanda-Hollande: Surprenant Soutien des Pays-Bas au R´┐Żgime Totalitaire de Kagame

par Dr Nkiko Nsengimana

LE SOUTIEN DES PAYS-BAS AU REGIME TOTALITAIRE DE KIGALI EST SURPRENANT

Quel est le r´┐Żle du gouvernement n´┐Żerlandais aux c´┐Żt´┐Żs du r´┐Żgime du G´┐Żn´┐Żral Paul Kagame dans la parodie de justice contre l’opposante politique Madame Victoire Ingabire Umuhoza?

Le Comit´┐Ż de coordination des FDU Inkingi vient d´┐Żapprendre avec surprise que le Gouvernement n´┐Żerlandais vient de donner au gouvernement rwandais des documents litigieux contre Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Pr´┐Żsidente des FDU-Inkingi emprisonn´┐Że pour des motifs politiques au Rwanda depuis le 14 octobre 2010.
Rappelons que Madame Victoire Ingabire Umuhoza est rentr´┐Że au Rwanda en janvier 2010 pour faire enregistrer son parti politique et pour se pr´┐Żsenter aux ´┐Żlections pr´┐Żsidentielles d´┐Żao´┐Żt de la m´┐Żme ann´┐Że.
Par cet envoi dans des circonstances assez obscures, le Gouvernement des Pays-Bas s’est rendu complice d’une justice transform´┐Że en instrument d´┐Żoppression contre l´┐Żopposition d´┐Żmocratique. Le Minist´┐Żre public rwandais a d´┐Żj´┐Ż d´┐Żclar´┐Ż qu’il aurait re´┐Żu un ´┐Żpais dossier de 600 pages alors que, la Cour de Rotterdam s´┐Ż´┐Żtait prononc´┐Że le 23 octobre pour la transmission de 3 documents de moins d’une vingtaine de pages. D´┐Żo´┐Ż seraient venues plus de 580 pages suppl´┐Żmentaires alors que la police n´┐Żerlandaise a d´┐Żj´┐Ż rendu presque tous les documents saisis au domicile de la famille de Madame Ingabire lors de sa perquisition ?

Depuis plus de cinq ans, le gouvernement n´┐Żerlandais verse plus de dix millions d’euros pour financer la restructuration et la professionnalisation du syst´┐Żme judiciaire et de la police au Rwanda. Ces structures financ´┐Żes entre autres par les Pays-Bas ont ´┐Żt´┐Ż instrumentalis´┐Żes par le r´┐Żgime pour se maintenir au pouvoir en r´┐Żduisant toute l´┐Żopposition au silence. Le Gouvernement n´┐Żerlandais justifiait son geste par sa confiance dans le syst´┐Żme judiciaire rwandais qu´┐Żil a contribu´┐Ż ´┐Ż restructurer.

Depuis l’ouverture du proc´┐Żs politique de Madame Victoire Ingabire Umuhoza, sa d´┐Żfense a pr´┐Żsent´┐Ż une motion sur la non-r´┐Żtroactivit´┐Ż de la loi p´┐Żnale rwandaise et sur des probl´┐Żmes de comp´┐Żtences mat´┐Żrielle et territoriale de la Haute cour. Ces conclusions visaient plus de 75% de l’acte d’accusation. Le 13 octobre 2011, l’ordonnance interm´┐Żdiaire de la haute cour a rejet´┐Ż en bloc les arguments de la d´┐Żfense tout en interdisant m´┐Żme d’interjeter tout appel avant jugement d´┐Żfinitif de l’affaire.

Outre que Victoire Ingabire Umuhoza en conteste la r´┐Żalit´┐Ż, la quasi-totalit´┐Ż des faits pr´┐Żtendus, lui reproch´┐Żs, se sont pass´┐Żs ´┐Ż l´┐Ż´┐Żtranger, c´┐Żest-´┐Ż-dire en dehors du champ de comp´┐Żtence de la Cour rwandaise. De m´┐Żme, rappelant le principe g´┐Żn´┐Żral essentiel du droit de la non-r´┐Żtroactivit´┐Ż de la loi p´┐Żnale, les avocats ont d´┐Żmontr´┐Ż que la plupart des faits all´┐Żgu´┐Żs sont ant´┐Żrieurs ´┐Ż la promulgation des lois cens´┐Żes les r´┐Żprimer.

La haute cour a oblig´┐Ż les avocats de la d´┐Żfense ´┐Ż soumettre au pr´┐Żalable leurs questions de contre-interrogatoires aux t´┐Żmoins du procureur afin qu’ils les pr´┐Żparent en dehors des audiences publiques. Ce qui leur donne le temps d’actualiser leurs d´┐Żclarations pour rester dans la ligne du minist´┐Żre public.

Le comit´┐Ż de coordination des FDU Inkingi est d´┐Żavis que ces ´┐Żpisodes, ´┐Ż eux seuls, ´┐Ż cause de leur extr´┐Żme gravit´┐Ż, justifient, pour les Pays Bas, l´┐Żarr´┐Żt de toute collaboration avec la justice rwandaise. En persistant dans cette collaboration, le gouvernement donne une forte ´┐Żimpression de collusion avec une justice irrespectueuse de l´┐Ż´┐Żquit´┐Ż et de protection d´┐Żun r´┐Żgime qui foule aux pieds les principes de l´┐ŻEtat de droit. Il est regrettable que les fonds des contribuables n´┐Żerlandais continuent de servir ´┐Ż financer ce r´┐Żgime policier. Un jour, l´┐Żhistoire accusera le gouvernement hollandais d´┐Żavoir ´┐Żt´┐Ż complice d´┐Żun r´┐Żgime dictatorial. Nous savons que certains diplomates hollandais suivent le proc´┐Żs au Rwanda, mais nous insistons pour qu’une commission pluridisciplinaire ´┐Żclaire le gouvernement sur l’iniquit´┐Ż de ce proc´┐Żs kangourou.

Le gouvernement n´┐Żerlandais ne serait-il pas au courant du fait que tous les opposants au r´┐Żgime de Kigali actuellement en prison (Ntakirutinka Charles, Mushayidi D´┐Żo, Ntaganda Bernard, Niyitegeka Th´┐Żoneste ) sont tous condamn´┐Żs pour des accusations similaires´┐Ż´┐Ż celles port´┐Żes ´┐Ż l´┐Żencontre de Madame Ingabire: collaboration avec une organisation terroriste, atteinte ´┐Ż la s´┐Żret´┐Ż de l´┐ŻEtat, divisionnisme, id´┐Żologie du g´┐Żnocide, n´┐Żgationnisme´┐Ż? Le gouvernement n´┐Żerlandais saurait-il que le choix pr´┐Żsent´┐Ż aujourd´┐Żhui ´┐Ż tout opposant politique et ´┐Ż tout journaliste critique ´┐Ż l´┐Ż´┐Żgard du r´┐Żgime de Kagame, est´┐Ż: soit, la mort (comme celle des regrett´┐Żs Seth Sendashonga, Andr´┐Ż Kagwa Rwisereka, Jean-L´┐Żonard Rugambage), soit la prison (femmes- journalistes Mukakibibi et Uwimana Nkusi, et leaders politiques ci-haut cit´┐Żs), ou l´┐Żexil (la quasi-totalit´┐Ż des leaders de l´┐Żopposition rwandaise)´┐Ż?

Il est ´┐Ż pr´┐Żsent l´┐Żgitime pour les FDU Inkingi de se demander pour quel int´┐Żr´┐Żt un Etat d´┐Żmocratique continue de soutenir un r´┐Żgime totalitaire alors qu´┐Żil pourrait mieux contribuer ´┐Ż l´┐Ż´┐Żmergence d´┐Ż un pouvoir partageant les m´┐Żmes valeurs d´┐Żmocratiques, pour des int´┐Żr´┐Żts r´┐Żciproques et durables pour les peuples rwandais et n´┐Żerlandais.

Pour toutes ces raisons, nous demandons au gouvernement n´┐Żerlandais de´┐Ż:

-´┐Ż´┐Ż constater que le proc´┐Żs politique de Madame Victoire Ingabire Umuhoza a perdu toute garantie d´┐Ż´┐Żquit´┐Ż et d´┐Żimpartialit´┐Ż;

-´┐Ż´┐Ż cesser toute collaboration judiciaire dans le dossier de Madame Ingabire Umuhoza ainsi que dans d´┐Żautres dossiers judiciaires en rapport avec la justice rwandaise;

-´┐Ż´┐Ż demander la lib´┐Żration imm´┐Żdiate et sans condition de Madame Victoire Ingabire´┐ŻUmuhoza ainsi que d’autres prisonniers politiques;

-´┐Ż´┐Ż s´┐Żint´┐Żresser davantage au sort des d´┐Żmocrates rwandais et ´┐Ż l´┐Żouverture de l´┐Żespace d´┐Żmocratique.

Fait ´┐Ż Lausanne, le 16 novembre 2011

Dr Nkiko Nsengimana

Coordinateur

Share

novembre 18, 2011   2 Comments

TPIR/Rwanda: Ex-Secr´┐Żtaire Executif du FPR pr´┐Żt ´┐Ż r´┐Żv´┐Żler tous les d´┐Żtails sur l’attentat contre l’avion de Habyarimana par Kagame

TPIR/RUDASINGWA – RUDASINGWA PRET A REVELER ´┐Ż TOUS LES DETAILS SUR L’ATTENTAT DU 6 AVRIL´┐Ż

Washington, 4 novembre 2011 (FH) – Th´┐Żog´┐Żne Rudasingwa, directeur de cabinet de Paul Kagam´┐Ż avant d’entrer en dissidence en 2004, ´┐Ż exige ´┐Ż d’´┐Żtre entendu par le Tribunal p´┐Żnal international pour le Rwanda (TPIR) ou toute autre juridiction ind´┐Żpendante pour ´┐Ż divulguer tous les d´┐Żtails ´┐Ż sur l’attentat du 6 avril 1994, dont il impute la responsabilit´┐Ż ´┐Ż l’actuel chef de l’Etat rwandais. ´┐Ż Je ne le demande pas, je l’exige ´┐Ż, a-t-il d´┐Żclar´┐Ż vendredi ´┐Ż l’Agence Hirondelle.

Secr´┐Żtaire g´┐Żn´┐Żral du FPR en 1994, puis ambassadeur du Rwanda aux Etats-Unis (1996-1999) et, enfin, l’homme dans l’antichambre du pouvoir de Paul Kagam´┐Ż (2000-2004), Th´┐Żog´┐Żne Rudasingwa vit en exil aux Etats-Unis depuis 2005. Le 1er octobre 2011, il a rendu public sur sa page Facebook une confession en anglais, dans laquelle il accuse Paul Kagam´┐Ż d’´┐Żtre ´┐Ż personnellement responsable de l’attentat ´┐Ż contre l’avion du pr´┐Żsident Habyarimana.

´┐Ż Je confirme que Kagam´┐Ż m’a dit en juillet 1994 qu’il ´┐Żtait responsable de l’attentat. Je divulguerai tous les d´┐Żtails devant le TPIR, devant un juge fran´┐Żais, ou devant toute autre juridiction internationale. D’autres preuves confortant mon t´┐Żmoignage seront ´┐Żgalement produites dans ce cadre par d’autres t´┐Żmoins de l’´┐Żpoque ´┐Ż, a affirm´┐Ż Rudasingwa ´┐Ż l’Agence Hirondelle.

Il a ajout´┐Ż qu’il souhaitait ´┐Ż compara´┐Żtre aussi t´┐Żt que possible ´┐Ż, pr´┐Żcisant : ´┐Ż Je l’exige en tant que t´┐Żmoin de l’un des ´┐Żv´┐Żnements cruciaux du XXe si´┐Żcle, dont les cons´┐Żquences tragiques perdurent pr´┐Żs de 20 ans plus tard ´┐Ż.

En France, une enqu´┐Żte a ´┐Żt´┐Ż ouverte en 1998 suite aux plaintes des familles des membres d’´┐Żquipages fran´┐Żais d´┐Żc´┐Żd´┐Żs dans l’attentat. D’abord men´┐Że par le juge Brugui´┐Żre, qui avait conclu en 2006 ´┐Ż la responsabilit´┐Ż du FPR, l’instruction est d´┐Żsormais entre les mains de deux juges anti-terroristes, Nathalie Poux et Marc Tr´┐Żvidic.

Les r´┐Żsultats d’une expertise balistique effectu´┐Że ´┐Ż leur demande in situ, ´┐Ż Kigali, en septembre 2010, sont toujours attendus.

Le Bureau du Procureur aupr´┐Żs du TPIR s’est toujours refus´┐Ż ´┐Ż enqu´┐Żter sur l’attentat du 6 avril 1994, bien que la mort violente du pr´┐Żsident rwandais soit consid´┐Żr´┐Że comme l’´┐Żv´┐Żnement d´┐Żclencheur du g´┐Żnocide de 1994.

[Agence Hirondelle]

Share

novembre 8, 2011   4 Comments