Tribune d'Information sur le Rwanda

Posts from — septembre 2010

Video – Rwanda: d´┐Żposition au TPIR d’Abdul Ruzibiza

D´┐Żposition au TPIR d’Abdul Ruzibiza (9 mars 2006).


septembre 30, 2010   No Comments

Au Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral de l´┐ŻONU: Ne couvrez pas les assassins, publiez l´┐Żintegralit´┐Ż du rapport Mapping sur le g´┐Żnocide des Hutus au Congo

par Pasteur Buangi Makebo Puati.

Concerne´┐Ż: Rapport du Projet Mapping concernant les violations les plus graves de droits de l´┐Żhomme et du droit humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la R´┐Żpublique D´┐Żmocratique du Congo

A Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral des Nations Unies
Ban Ki-Moon
Si´┐Żge des Nations Unies
10017 New York
USA

Lausanne, le 14 septembre 2010

Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral,

Permettez-moi de vous adresser cette lettre ouverte ´┐Ż la veille de la publication officielle du Rapport du Projet Mapping concernant les violations les plus graves de droits de l´┐Żhomme et du droit humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la R´┐Żpublique D´┐Żmocratique du Congo. Le signataire de la pr´┐Żsente lettre que je suis n´┐Żest pas seul, des millions de Congolaises et de Congolais ´┐Ż travers le monde se reconnaissent dans ma d´┐Żmarche.

La R´┐Żpublique D´┐Żmocratique du Congo, mon pays, est entr´┐Że dans ce pr´┐Żsent si´┐Żcle dans les larmes et le sang. Th´┐Ż´┐Żtre des pires crimes commis depuis la Seconde Guerre mondiale, la RD du Congo a non seulement ´┐Żt´┐Ż ignor´┐Że par la communaut´┐Ż internationale depuis plus d´┐Żune d´┐Żcennie, mais pire, elle a ´┐Żt´┐Ż victime d´┐Żun vaste complot dont les racines trouvent leur source dans la voracit´┐Ż de grandes d´┐Żmocraties occidentales et leurs ramifications sous-traitantes et criminelles op´┐Żrant depuis Kigali, Kampala et Bujumbura.

Apr´┐Żs une longue dictature de plus de trente ans qui avait fini par an´┐Żmier l´┐Ż´┐Żconomie du Congo-Za´┐Żre, d´┐Żsorganiser les structures politiques et sociales, mis ´┐Ż bas la capacit´┐Ż de d´┐Żfense de toute une nation, nous avions pens´┐Ż ´┐Ż tort que les assisses de la Conf´┐Żrence Nationale Souveraine CNS) allaient enfin nous sortir du cauchemar du r´┐Żgime du Mar´┐Żchal Mobutu. Il n´┐Żen fut rien.

Les puissances ext´┐Żrieures qui nous tiennent dans les cha´┐Żnes depuis 5 si´┐Żcles et pr´┐Żtendent, ´┐Ż chaque carrefour de notre histoire, d´┐Żtenir les bonnes solutions pour notre peuple ont, en 1996, us´┐Ż de leur prestige politique, de leur pouvoir financier et de leur puissance militaire pour armer des pays voisins dans une organisation h´┐Żt´┐Żroclite compos´┐Że de l´┐ŻAlliance des Forces D´┐Żmocratiques de Lib´┐Żration (AFDL), de l´┐ŻArm´┐Że Patriotique Rwandaise (APR) et les Forces Arm´┐Żes Burundaises (FAB) avec ´┐Ż sa t´┐Żte un faire-valoir Congolais, le nomm´┐Ż Laurent-D´┐Żsir´┐Ż Kabila. Assassin´┐Ż tr´┐Żs rapidement en janvier 2001 parce qu´┐Żil ne voulait plus poursuivre la r´┐Żalisation du plan d´┐Żasservissement du peuple congolais et du pillage syst´┐Żmatique de son pays par des puissances ´┐Żtrang´┐Żres, ´┐Ż´┐ŻJoseph Kabila´┐Ż´┐Ż, un homme incomp´┐Żtent, au pass´┐Ż flou, ´┐Ż la biographie d´┐Żficitaire a ´┐Żt´┐Ż, sans processus d´┐Żmocratique, plac´┐Ż ´┐Ż la t´┐Żte du Congo. En 2006, soit cinq ans plus tard, ´┐Ż la suite d´┐Żun scrutin truqu´┐Ż, organis´┐Ż par l´┐Ż´┐Żtranger avec l´┐Żargent de l´┐Ż´┐Żtranger, M. ´┐Ż´┐ŻJoseph Kabila´┐Ż´┐Ż fut adoub´┐Ż et l´┐Żgitim´┐Ż. Le seul m´┐Żrite de cet homme c´┐Żest de ne pas comprendre et ma´┐Żtriser les grands enjeux internationaux pour mieux d´┐Żfendre les int´┐Żr´┐Żts des Congolais et la place de la RD du Congo sur l´┐Ż´┐Żchiquier mondial.

La guerre d´┐Żclench´┐Że en 1996 par la coalition AFDL/APR/FAB n´┐Ża v´┐Żritablement jamais pris fin. La terreur exerc´┐Że sur les populations r´┐Żfugi´┐Żes hutu et congolais autochtones a depuis longtemps d´┐Żpass´┐Ż tout ce que j´┐Żai pu voir d´┐Żatroce que l´┐Żhomme puisse commettre. Nous, Congolaises et Congolais, avons longtemps cri´┐Ż dans le d´┐Żsert. Personne ne nous entendait. Le gouvernement congolais a brill´┐Ż par son incapacit´┐Ż ´┐Ż s´┐Żcuriser nos populations. Il a multipli´┐Ż les signes de sa complicit´┐Ż avec les pays agresseurs dont le Rwanda en int´┐Żgrant les unit´┐Żs militaires rwandaises au sein de l´┐Żarm´┐Że nationale. C´┐Żest ainsi qu´┐Żen janvier 2009, un criminel comme BOSCO NTAGANDA a rejoint l´┐Żarm´┐Że congolaise en d´┐Żpit du mandat d´┐Żarr´┐Żt de la CPI lanc´┐Ż contre lui en date du 22 ao´┐Żt 2006. De m´┐Żme, LAURENT NKUNDABATWARE, apr´┐Żs avoir longtemps s´┐Żvi et endeuill´┐Ż plusieurs milliers de familles congolaises et hutu, a ´┐Żt´┐Ż mis ´┐Ż l´┐Żabri par le gouvernement rwandais, sans que son compagnon d´┐Żarme, le nomm´┐Ż ´┐Ż´┐ŻJOSEPH KABILA´┐Ż´┐Ż, pr´┐Żsident de la RD du Congo n´┐Żexige son extradition pour qu´┐Żil soit jug´┐Ż ´┐Ż Kinshasa. La Monusco, la mission de maintien de la paix la plus importante de toute l´┐Żhistoire de l´┐ŻONU, d´┐Żp´┐Żch´┐Że sur le terrain, a montr´┐Ż ses limites et ses failles. La derni´┐Żre preuve patente en date c´┐Żest le viol en une nuit de plus de 200 femmes et fillettes ´┐Ż LUVUNGI par des bandes arm´┐Żes ´┐Ż quelques kilom´┐Żtres d´┐Żune base des Casques Bleus.

Le Rapport du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l´┐ŻHomme ´┐Ż para´┐Żtre en octobre prochain, et dont la fuite nous a fait conna´┐Żtre le contenu, montre l´┐Ż´┐Żtendue des crimes commis en RD du Congo de mars 1993 ´┐Ż juin 2003. L´┐Żimplication de l´┐ŻArm´┐Że Patriotique Rwandaise dans ces crimes est clairement d´┐Żmontr´┐Że. La chasse et l´┐Żabattage syst´┐Żmatique des r´┐Żfugi´┐Żs hutu en territoire congolais par l´┐ŻAPR/AFDL sont eux aussi ´┐Żtay´┐Żs par des t´┐Żmoignages fiables. Nous savons aussi qu´┐Żen comptant plus largement, les r´┐Żfugi´┐Żs hutu de 1994 en RD du Congo n´┐Żont jamais d´┐Żpass´┐Ż les 2 millions. Or l´┐Żorganisation Human Watch Rights fait ´┐Żtat de plus de 5,4 millions de morts dans l´┐ŻEst de la RDC depuis que le pr´┐Żsident Kagame avait lanc´┐Ż ses troupes ´┐Ż l´┐Żint´┐Żrieur des fronti´┐Żres congolaises en 1996. Il devient donc clair que les hutu n´┐Ż´┐Żtaient pas les seules victimes de la politique g´┐Żnocidaire du pr´┐Żsident Kagame. Les Congolais ont pay´┐Ż et paient encore aujourd´┐Żhui le plus lourd tribut des atrocit´┐Żs de l´┐ŻAPR/AFDL au Kivu et de l´┐Żarm´┐Że ougandaise et sa r´┐Żbellion, le LRA dans l´┐ŻIturi.

Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral,

Permettez-moi d´┐Ż´┐Żvoquer une question importante souvent oubli´┐Że par la plupart des observateurs et analystes de la situation dramatique qui pr´┐Żvaut dans la r´┐Żgion des Grands Lacs africains. L´┐Żunivers id´┐Żologique du pr´┐Żsident Paul Kagame trouve sa substance fondamentale dans l´┐Żanthropologie du 19´┐Żme si´┐Żcle. Avant l´┐Żarriv´┐Że au pouvoir d´┐ŻAdolf Hitler en Allemagne, les th´┐Żories qui ont engendr´┐Ż le nazisme ´┐Żtaient d´┐Żj´┐Ż appliqu´┐Żes aux populations colonis´┐Żes d´┐ŻAfrique, d´┐ŻAm´┐Żrique et d´┐ŻAsie et ne choquaient personne en Occident. Au Rwanda, colonie allemande puis belge, ces th´┐Żories raciales avaient persuad´┐Ż les Tutsi, Nilotiques, qu´┐Żils ´┐Żtaient sup´┐Żrieurs aux Hutu, Bantous. Par son nez aquilin, ses l´┐Żvres moins charnues, la finesse de son visage et la forme de sa t´┐Żte, le Tutsi ´┐Żtait d´┐Żclar´┐Ż plus proche de l´┐Żhomme parfait, le Blanc, Europ´┐Żen et chr´┐Żtien et donc plus intelligent que le Hutu. Les Tutsi avaient fini par int´┐Żrioriser cet enseignement et ont m´┐Żpris´┐Ż et inf´┐Żrioris´┐Ż les Hutu. Le pr´┐Żsident Kagame croit encore ´┐Ż cette id´┐Żologie, raison pour laquelle dans les attaques qu´┐Żil avait initi´┐Żes en 1990 depuis l´┐ŻOuganda contre son propre pays, il avait jug´┐Ż que les Tutsi touch´┐Żs par les incursions de son arm´┐Że ne m´┐Żritaient pas d´┐Ż´┐Żtre plaints parce que appartenant ´┐Ż une ´┐Ż´┐Żrace sup´┐Żrieure´┐Ż´┐Ż, ils avaient accept´┐Ż de rester au Rwanda en 1959 sous un pouvoir des ´┐Ż´┐Żibicucu´┐Ż´┐Ż, des gens inintelligents, des idiots et donc sans valeur, les Hutu.

D´┐Żs lors, s´┐Ż´┐Żclaire d´┐Żun jour nouveau le passage ci-apr´┐Żs tir´┐Ż du Rapport du Projet Mapping du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l´┐ŻHomme sous le point 515´┐Ż:

´┐Ż´┐ŻOn rel´┐Żve ´┐Żgalement dans ces ´┐Ż´┐Żdiscours de sensibilisation´┐Ż´┐Ż tenus au Nord-Kivu une incitation ´┐Ż la population ´┐Ż chercher, tuer ou aider ´┐Ż tuer les r´┐Żfugi´┐Żs hutu rwandais qu´┐Żils appelaient ´┐Ż´┐Żles cochons´┐Ż´┐Ż. Cette terminologie aurait ´┐Żt´┐Ż d´┐Żutilisation g´┐Żn´┐Żrique pendant les op´┐Żrations dans cette r´┐Żgion´┐Ż´┐Ż.

Cette essentialisation des populations bantoues est ressortie lors de la Deuxi´┐Żme guerre d´┐Żao´┐Żt 1998-janvier 2001 en RDC. Dans les rangs de l´┐ŻAPR, les Congolais ´┐Żtaient appel´┐Żs ´┐Ż´┐Żdes babouins´┐Ż´┐Ż. En bestialisant ainsi les populations bantoues, ceux qui s´┐Ż´┐Żtaient donn´┐Żs pour mission d´┐Żexterminer les Hutu et les Bantous du Congo s´┐Ż´┐Żtaient du coup immunis´┐Żs contre tout sentiment de culpabilit´┐Ż dans leur entreprise g´┐Żnocidaire. Selon eux, ils ne tuaient pas des ´┐Żtres humains semblables ´┐Ż eux mais des b´┐Żtes, sinon des ´┐Żtres inf´┐Żrieurs. La requalification ´┐Ż la baisse des crimes commis en RDC r´┐Żclam´┐Że par le gouvernement de M. Kagame et l´┐Żimpunit´┐Ż qui pourra s´┐Żen suivre renforceraient et p´┐Żrenniseraient davantage dans la r´┐Żgion cette id´┐Żologie d´┐Żun autre ´┐Żge. Une telle perspective ne serait que plus explosive et compromettante dans la recherche d´┐Żune paix durable dans les Grands Lacs africains.

Le Rapport du Projet Mapping du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l´┐ŻHomme a le m´┐Żrite de mettre en lumi´┐Żre, entre autres, que l´┐Żop´┐Żration militaire AFDL/APR/FAB ´┐Żtait une entreprise criminelle ´┐Ż plusieurs ´┐Żtages. Le terme de ´┐Ż´┐Żg´┐Żnocide´┐Ż´┐Ż utilis´┐Ż dans ce Rapport et qui provoque l´┐Żire du pr´┐Żsident Kagame r´┐Żsulte du constat des crimes et de leur caract´┐Żre par l´┐ŻEquipe du Mapping. Certes, un Tribunal devra se d´┐Żterminer dans la qualification de tous ces crimes, mais la suggestion de l´┐ŻEquipe Mapping est un constat conclusif ob´┐Żissant ´┐Ż des crit´┐Żres d´┐Żfinis par l´┐Żarticle 6 du Statut de Rome de la CPI qui stipule´┐Ż: ´┐Ż´┐ŻAux fins du pr´┐Żsent Statut, on entend par crime de g´┐Żnocide l´┐Żun quelconque des actes ci-apr´┐Żs commis dans l´┐Żintention de d´┐Żtruire, en tout ou partie, un groupe national, ethnique, racial, ou religieux, comme tel´┐Ż: a) Meurtre des membres du groupe´┐Ż; b) Atteinte grave ´┐Ż l´┐Żint´┐Żgrit´┐Ż physique ou mentale de membres du groupe´┐Ż; c) Soumission intentionnelle du groupe ´┐Ż des conditions d´┐Żexistence devant entra´┐Żner sa destruction physique totale ou partielle´┐Ż; d) Mesures visant ´┐Ż entraver les naissances au sein du groupe´┐Ż; e) Transfert forc´┐Ż d´┐Żenfants du groupe ´┐Ż un autre groupe´┐Ż´┐Ż.

A la lecture du Rapport du Projet Mapping, on ne saurait s´┐Żemp´┐Żcher de voir des similitudes entre la d´┐Żfinition du Statut de Rome de la CPI ci-dessus et un certain nombre des crimes d´┐Żcrit dans le Rapport du Projet Mapping. Il n´┐Żappartient donc pas ´┐Ż l´┐ŻONU de c´┐Żder au chantage du pr´┐Żsident Kagame et d´┐Żop´┐Żrer des changements de terminologie pour satisfaire le gouvernement rwandais. L´┐ŻONU est-elle pr´┐Żte ´┐Ż assumer cette honte ´┐Ż la face du monde´┐Ż? Rappelons que nous ne sommes pas dans le domaine de la cosm´┐Żtique ni dans celui de la chirurgie esth´┐Żtique. Il s´┐Żagit des vies humaines fauch´┐Żes par un pouvoir ´┐Żtabli avec une volont´┐Ż id´┐Żologique d´┐Żextermination syst´┐Żmatique et planifi´┐Że d´┐Żune population cibl´┐Że en fonction de son appartenance ethnique. Les peuples hutu et congolais ont droit ´┐Ż la justice et le pr´┐Żsident Kagame qui a toujours brandi le g´┐Żnocide tutsi doit comprendre qu´┐Żil n´┐Żest pas le seul capable de s´┐Ż´┐Żmouvoir devant l´┐Ż´┐Żpuration ethnique dirig´┐Że contre les siens. Le lifting ´┐Żventuel de ce Rapport signerait le discr´┐Żdit des Nations Unies aux yeux des Congolais, des d´┐Żfenseurs des droits humains dans le monde et des nations ´┐Żprises de paix.

Les Congolais conscients du caract´┐Żre maffieux des rapports existant entre certains hauts dirigeants politiques et militaires de la RDC et le r´┐Żgime de M. Kagame n´┐Żattendent rien du gouvernement congolais, dont un grand nombre d´┐Żanimateurs sont issus des groupes arm´┐Żs tels que l´┐ŻAFDL, le RCD ou le CNDP et susceptibles de poursuites judiciaires selon le Rapport du Projet Mapping. Malgr´┐Ż des d´┐Żclarations ant´┐Żrieures telles que celle faite par M. ´┐Ż´┐ŻJoseph Kabila´┐Ż´┐Ż dans son discours prononc´┐Ż devant l´┐ŻAssembl´┐Że g´┐Żn´┐Żrale de l´┐ŻONU lors de sa cinquante-huiti´┐Żme session, ´┐Ż la 10e s´┐Żance pl´┐Żni´┐Żre, disant´┐Ż: ´┐Ż´┐Żla RDC croit ´┐Ż l´┐Ż´┐Żtablissement d´┐Żun Tribunal p´┐Żnal international pour la RDC pour faire face aux crimes de g´┐Żnocide, crimes contre l´┐Żhumanit´┐Ż, y compris le viol utilis´┐Ż comme instrument de guerre et les violations massives des droits de l´┐Żhomme´┐Ż´┐Ż, les Congolais dans leur ensemble savent qu´┐Żil n´┐Ży a aucune volont´┐Ż politique dans le chef du gouvernement de la RDC pour la cr´┐Żation d´┐Żune telle juridiction. Si, comme il le dit, la RDC, c´┐Żest-´┐Ż-dire les Congolaises et les Congolais, y croit, le pr´┐Żsident actuel de la RDC n´┐Ży croit pas et n´┐Ża aucun moyen d´┐Ży croire. Faut-il le rappeler´┐Ż? M. ´┐Ż´┐ŻJoseph Kabila´┐Ż´┐Ż a servi dans l´┐ŻAFDL et a ´┐Żt´┐Ż entre autres ´┐Ż la t´┐Żte des troupes qui ont commis des massacres ´┐Ż Kisangani. Comment voulez-vous que dans ces conditions le pr´┐Żsident de la RDC impulse son gouvernement pour que justice soit rendue ´┐Ż celles et ceux-l´┐Ż m´┐Żmes qu´┐Żil a contribu´┐Ż ´┐Ż massacrer´┐Ż?

Complices dans le crime avec l´┐ŻAPR de M. Kagame, le chef de l´┐Żex´┐Żcutif de la RDC entra´┐Żnera son gouvernement ´┐Ż r´┐Żcuser le Rapport qui reconna´┐Żt enfin et exhume aux yeux du monde les crimes commis contre les Congolaises et les Congolais. Souffrez donc, Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral, que je vous dise que la voix du gouvernement congolais allant dans le sens d´┐Żune retouche voire d´┐Żun rejet du Rapport du Projet Mapping ne refl´┐Żte pas la volont´┐Ż du peuple congolais et n´┐Żengage en rien ce dernier. N´┐Żest-il pas surprenant et incompr´┐Żhensible que les autorit´┐Żs d´┐Żun pays lac´┐Żr´┐Ż et humili´┐Ż de toute part par des arm´┐Żes ´┐Żtrang´┐Żres se livrent ´┐Ż une critique en r´┐Żgle d´┐Żun Rapport qui ouvre enfin la voie de la justice et de la reconnaissance pour leurs propres populations´┐Ż? Non, les repr´┐Żsentants du FPR grim´┐Żs en Congolais et les courtisans congolais plac´┐Żs ´┐Ż la t´┐Żte de notre pays ne peuvent pas crier la soif de justice qui nous habite nous Congolaises et Congolais. Ils sont incapables de relayer et de donner une r´┐Żsonance exacte de la col´┐Żre et de la rage contenues dans nos c´┐Żurs. Ils ne sont pas ´┐Ż m´┐Żme de traduire dans les faits la volont´┐Ż du peuple congolais de laver l´┐Żaffront et l´┐Żhumiliation qui lui sont faits depuis 15 ans´┐Ż! La pr´┐Żoccupation actuelle du gouvernement de M. ´┐Ż´┐ŻJoseph Kabila´┐Ż´┐Ż est la m´┐Żme que celle de ses comp´┐Żres de crime ´┐Ż Kigali´┐Ż; sauver sa peau et de ce fait son pouvoir, la justice en faveur du peuple congolais ´┐Żtant le cadet de ses soucis.

Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral, voici ce que le peuple congolais attend de l´┐ŻONU et qu´┐Żil crie du fin fond de nos campagnes de Beni-Lubero, de Luberizi, de Luvungi, de Kiwanja, de Bunia, de l´┐ŻIturi´┐Ż et que je vous transmets par ´┐Żcrit en lettres majuscules´┐Ż:

RENDEZ ENFIN JUSTICE AU PEUPLE CONGOLAIS ET A TOUTES LES VICTIMES EXTERMIN´┐ŻES EN R.D.C. QUE TOUS LES COMMANDITAIRES ET SOUS-TRAITANTS PHYSIQUES ET MORAUX, OCCIDENTAUX, AFRICAINS ET AUTRES, DE L´┐ŻENTREPRISE CRIMINELLE PERP´┐ŻTR´┐ŻE EN RDC SOIENT JUG´┐ŻS. LA REQUALIFICATION ´┐Ż LA BAISSE DE CES CRIMES CONSTITUE EN ELLE-M´┐ŻME

UN CRIME, UN M´┐ŻPRIS POUR LES VICTIMES ET LEURS FAMILLES ET UNE HUMILIATION POUR LE PEUPLE CONGOLAIS.

C´┐Żest la seule et unique voie pouvant nous conduire ´┐Ż la paix et ´┐Ż la r´┐Żconciliation dans la r´┐Żgion des Grands Lacs africains qui saigne depuis trop longtemps.

Selon l´┐Żorientation que vous prendrez, Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral, l´┐Żhistoire vous jugera, les Congolaises et les Congolais ainsi que le monde entier prendront acte des suites que vous donnerez aux souffrances de notre peuple. Car, pour nous, aucun int´┐Żr´┐Żt ni aucune autre consid´┐Żration ne doit bafouer le droit ´┐Ż la justice de tant de vies d´┐Żhommes et de femmes supprim´┐Żes en R´┐Żpublique D´┐Żmocratique du Congo par la soif de pouvoir absolu et de supr´┐Żmatie ethnique et id´┐Żologique d´┐Żune poign´┐Że d´┐Żhommes.

Veuillez agr´┐Żer, Monsieur le Secr´┐Żtaire G´┐Żn´┐Żral, mes salutations distingu´┐Żes.

Tr´┐Żs haute consid´┐Żration.
Pasteur Buangi Makebo Puati.


septembre 29, 2010   1 Comment

Rwanda: Attentat contre Habyarimana – Interrogatoire complet d’Abdul Ruzibiza avant sa mort

Voici un article publi´┐Ż par Alain L´┐Żauthier dans le magazine Marianne2 sous le titre “Rwanda : arr´┐Żtons l’h´┐Żmipl´┐Żgie!”

Les r´┐Żv´┐Żlations de Marianne2 sur le t´┐Żmoignage d’Abdul Ruzibiza ont ´┐Żt´┐Ż qualifi´┐Żes de manipulations par l’avocat d’un proche de Kagame, et ignor´┐Żes par bien des m´┐Żdias. Marianne2 persiste et signe et publie la totalit´┐Ż de l’interrogatoire dont il est question.

Donc Marianne2 manipule. L´┐Żinformation, les documents et ses chers Marionnautes. Celui qui nous´┐Ż insulte ainsi est un avocat r´┐Żpondant au nom de Maingain, pr´┐Żnom Bernard, conseil´┐Ż d´┐Żune dignitaire du dictateur rwandais Paul Kagam´┐Ż.

Me Bernard Maingain n´┐Ża pas aim´┐Ż l´┐Żarticle en ligne du 23 septembre dernier dans lequel nous relations le d´┐Żc´┐Żs de Joshua Ruzibiza, le t´┐Żmoin clef dans l´┐Żattentat contre l´┐Żavion du pr´┐Żsident hutu Juv´┐Żnal Habyarimana. Ancien militaire tutsi, Ruzibiza, rappelons-le, a plusieurs fois accus´┐Ż ses ex compagnons du Front patriotique rwandais(FPR) le mouvement de Kagam´┐Ż, d´┐Ż´┐Żtre les instigateurs de cet ´┐Żv´┐Żnement dramatique ayant d´┐Żclench´┐Ż le g´┐Żnocide de 1994. Il s´┐Ż´┐Żtait un temps r´┐Żtract´┐Ż, ruinant ainsi pour beaucoup la cr´┐Żdibilit´┐Ż de la proc´┐Żdure de l´┐Żex-juge anti-terroriste Jean-Louis Brugui´┐Żre. Saisi apr´┐Żs la plainte d´┐Żpos´┐Że par les familles de l´┐Ż´┐Żquipage fran´┐Żais du Falcon 50 d´┐ŻHabyarimana, le magistrat avait d´┐Żlivr´┐Ż dix mandats d´┐Żarr´┐Żts internationaux contre des proches de Kagam´┐Ż, provoquant la rupture des relations diplomatiques entre la France et Kigali.

Le 15 juin dernier,´┐Ż Ruzibiza avait finalement expliqu´┐Ż les raisons de son parjure temporaire aux juges Marc Trevidic et Nathalie Poux, les successeurs de Brugui´┐Żre, venus l´┐Żentendre ´┐Ż Oslo o´┐Ż il ´┐Żtait r´┐Żfugi´┐Ż. ´┐Ż La r´┐Żponse g´┐Żn´┐Żrale est li´┐Że ´┐Ż ma s´┐Żcurit´┐Ż personnelle et ´┐Ż celle de t´┐Żmoins. ´┐Ż Et bien pour l´┐Żavocat Maingain cette r´┐Żponse n´┐Ża visiblement aucune importance. ´┐Ż Nous perdons quelqu’un qui pouvait donner des explications tr´┐Żs int´┐Żressantes sur les manipulations de l’enqu´┐Żte ´┐Ż l’´┐Żpoque Brugui´┐Żre ´┐Ż´┐Ż a-t-il temp´┐Żt´┐Ż ´┐Ż l´┐ŻAFP. Le m´┐Żchant Brugui´┐Żre encore et toujours´┐Ż

Le proc´┐Żs-verbal d´┐Żaudition de Joshua Ruzibiza fait onze pages – nous reproduisons in extenso ci-dessous les dix premi´┐Żres pages en sus de la onzi´┐Żme d´┐Żj´┐Ż publi´┐Że) dans lesquelles le d´┐Żfunt confirmait point par point ses pr´┐Żc´┐Żdentes d´┐Żclarations sur l´┐Żimplication de plusieurs haut responsables du FPR. Qu´┐Żen a retenu Me Maingain´┐Ż? Rien. Deux solutions alors. Ou l´┐Żhomme de robe ne sait pas lire. Ou il ignorait l´┐Żexistence de ce document quand il s´┐Żest exprim´┐Ż. Si c´┐Żest encore le cas, nous sommes heureux de lui apporter deux informations qui, sans affecter sur le fond la gravit´┐Ż des accusations de Ruzibiza, illustrent la complexit´┐Ż de cet ´┐Żpisode du feuilleton rwandais.

La principale concerne la cliente de l´┐Żavocat, Rose Kabuye, la directrice de protocole de Kagam´┐Ż, une ancienne militaire de haut rang du FPR que Brugui´┐Żre souhait entendre comme neuf autres cadres du Front soup´┐Żonn´┐Żs d´┐Żavoir pu participer ´┐Ż l´┐Żattentat´┐Ż: Ruzibiza la met clairement hors de cause. La seconde a trait au comportement de l´┐Żancien magistrat anti-terroriste. A Oslo, lors de la m´┐Żme audition,´┐Ż Ruzibiza indique que dans le pass´┐Ż Brugui´┐Żre ne l´┐Żavait pas vraiment interrog´┐Ż mais s´┐Ż´┐Żtait content´┐Ż de savoir s´┐Żil confirmait ou pas ses pr´┐Żc´┐Żdentes d´┐Żclarations ´┐Ż la police, en l´┐Żoccurrence ´┐Ż l´┐Żofficier judiciaire Pierre Payebien. Peut-on en l´┐Żesp´┐Żce accuser de manipulation´┐Żet Me Maingain n´┐Żaurait-il pas parl´┐Ż un peu trop vite´┐Ż?

On ne pourra pas faire ce reproche ´┐Ż la journaliste belge Colette Braeckman, grand reporter du Soir o´┐Ż elle ´┐Ż´┐Żcouvre´┐Ż´┐Ż depuis longtemps la r´┐Żgion des Grands Lacs. Colette Braeckman a toujours tenu l´┐Żinstruction de Brugui´┐Żre pour une fumisterie et le t´┐Żmoignage de Ruzibiza pour peu sinon pas du tout cr´┐Żdible. Mais au moins conna´┐Żt-elle l´┐Żhistoire et ses acteurs. A l´┐Ż´┐Żvidence, Colette Braeckman a eu aussi acc´┐Żs au proc´┐Żs-verbal de Ruzibiza, ce qu´┐Żelle traduit d´┐Żune ´┐Żtrange formule ´┐Ż´┐Żd´┐Żapr´┐Żs certains ´┐Żchos de son audition´┐Ż ´┐Ż La journaliste en retire un ´┐Żl´┐Żment´┐Ż ´┐Ż ses yeux capital et cens´┐Ż d´┐Żcr´┐Żdibiliser tout le reste : contrairement ´┐Ż ses affirmations initiales, ´┐Ż Oslo Ruzibiza avoue qu´┐Żil n´┐Ż´┐Żtait pas ´┐Ż proximit´┐Ż des´┐Ż lieux de l´┐Żattentat le 6 avril 1994 mais ´┐Ż 90 kilom´┐Żtres de Kigali, au nord du Rwanda o´┐Ż il faisait partie ´┐Ż´┐Żdu peloton ( du FPR, ndlr) qui surveillait un d´┐Żp´┐Żt d´┐Żarmes.´┐Ż´┐Ż

En fait´┐Ż Ruzibiza justifie longuement, et en d´┐Żtail, cette ´┐Ż´┐Żinvention´┐Ż´┐Ż´┐Ż: en se mettant en sc´┐Żne personnellement, et faussement, il entendait´┐Ż prot´┐Żger l´┐Żhomme qui lui a fourni une grande partie des informations relatives ´┐Ż la pr´┐Żparation et l´┐Żex´┐Żcution de l´┐Żattentat. Ce ´┐Ż´┐ŻMonsieur A´┐Ż´┐Ż, ainsi que les juges Trevidic et Poux d´┐Żcident de le nommer par commodit´┐Ż, est uns des cinq membres du FPR qui auraient tir´┐Ż les missiles sur le Falcon 50. Comme pr´┐Żc´┐Żdemment, Ruzibiza communique ´┐Ż nouveau les noms des´┐Ż participants ´┐Ż l´┐Żensemble du ´┐Ż´┐Żprocess´┐Ż´┐Ż devant aboutir ´┐Ż l´┐Żex´┐Żcution d´┐ŻHabyarimana (voir l´┐Żint´┐Żgralit´┐Ż du PV que nous publions ci-dessous). Certains ´┐Żmanent directement des confidences de Monsieur A ou proviennent d´┐Żautres´┐Ż sources dont il pr´┐Żf´┐Żre pr´┐Żserver l´┐Żanonymat, ce qui au vu du contexte de terreur r´┐Żgnant aujourd´┐Żhui ´┐Ż Kigali peut se comprendre. Pures ´┐Żlucubrations pour la journaliste belge dont la religion est faite´┐Ż: Ses ´┐Ż pr´┐Żcisions confirment ce que les sup´┐Żrieurs hi´┐Żrarchiques de Ruzibiza, dont James Kabarebe aujourd´┐Żhui ministre de la D´┐Żfense,´┐Ż ont toujours affirm´┐Ż: il ne se trouvait pas sur les lieux au moment de l´┐Żattentat et sa place dans la hi´┐Żrarchie, les fonctions auxquelles il ´┐Żtait affect´┐Ż ne lui permettaient pas d´┐Żavoir acc´┐Żs ´┐Ż des informations ultra sensibles. ´┐Ż Traduction´┐Ż: Ruzibiza a forc´┐Żment menti puisque ceux-l´┐Ż m´┐Żmes dont il d´┐Żnonce le r´┐Żle l´┐Żaffirment´┐Ż Prudente, notre consoeur reconna´┐Żt que ´┐Ż´┐ŻRuzibiza n´┐Żest pas le seul ´┐Ż avoir entendu des membres du FPR revendiquer d´┐Żavoir abattu l´┐Żavion. ´┐Ż Pour elle il s´┐Żagirait, en quelque sorte, d´┐Żune forme de l´┐Żgende urbaine aliment´┐Że par des combattants de base, dans l´┐Żeuphorie de la victoire´┐Ż

Pour Colette Braeckman et quelques autres, tout ce qui semble impliquer la responsabilit´┐Ż, m´┐Żme partielle, du FPR dans le drame de 1994, n’est que l´┐Żgende : la longue enqu´┐Żte de Brugui´┐Żre, ses centaines de pages de conclusions, et peut ´┐Żtre demain celles des juges Trevidic et Poux si elles ne vont pas dans le ´┐Ż´┐Żbon sens´┐Ż´┐Ż. Il est difficile de changer de v´┐Żrit´┐Ż. D’autres journalistes, qui partagent la sienne, n’ont m´┐Żme pas pris la peine de consacrer la place qu’elle m´┐Żritait ´┐Ż la mort de Rusibiza et ´┐Ż son ultime audition.

A Marianne, nous avons toujours pens´┐Ż que´┐Ż s´┐Żinterroger sur le r´┐Żle du FPR dans la mont´┐Że des tensions avant 1994 ne signifiait pas absoudre les extr´┐Żmistes hutus, au nom d´┐Żune imaginaire th´┐Żorie du double g´┐Żnocide, invent´┐Że pour ´┐Żtre mieux d´┐Żnonc´┐Że par ceux qui veulent tout simplement emp´┐Żcher le d´┐Żbat. Nous estimons que ne pas participer au proc´┐Żs univoque d´┐Żune arm´┐Że fran´┐Żaise, bras arm´┐Ż des massacreurs, n´┐Żemp´┐Żche pas de questionner la politique de la France dans la r´┐Żgion. Hier et aujourd´┐Żhui quand le VRP Nicolas Sarkozy se rabiboche avec le r´┐Żgime de Kagam´┐Ż au moment o´┐Ż l´┐ŻONU d´┐Żnonce les ´┐Ż´┐Żcrimes contre l´┐ŻhumanitÚá╗ auxquels l´┐Żarm´┐Że de ce dernier s´┐Żest livr´┐Że dans l´┐Ż Est du Congo.

Marianne2 tente d´┐Żavancer sous l´┐Ż´┐Żgide de cette belle phrase d´┐ŻAlbert Camus´┐Ż: ´┐Ż´┐ŻLe go´┐Żt de la v´┐Żrit´┐Ż n´┐Żemp´┐Żche pas de prendre parti´┐Ż´┐Ż. Encore faut-il s´┐Ży risquer ´┐Ż bon escient et, quand la r´┐Żalit´┐Ż donne beaucoup ´┐Ż voir,´┐Ż plut´┐Żt avec les deux yeux grands ouverts.

Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !
Rwanda : arrŕtons l'hÚmiplÚgie !

[Marianne 2]


septembre 28, 2010   2 Comments

Rwanda Exclusif: avant de mourir, le t´┐Żmoin Abdul Ruzibiza avait encore d´┐Żnonc´┐Ż Kagame

La mort du t´┐Żmoin Abdoul Ruzibiza ne sera pas la bonne nouvelle escompt´┐Że pour Kigali. Avant de succomber, ce dernier a expliqu´┐Ż qu’il avait subi les pressions et les menaces des hommes de Kagame. Explications et document.

Abdul Ruzibiza

Le r´┐Żgime de Paul Kagame aurait bien aim´┐Ż l´┐Żenvoyer au septi´┐Żme ciel mais les tueurs du dictateur rwandais n´┐Żauront m´┐Żme pas ´┐Ż se salir les mains´┐Ż: Abdoul Ruzibiza a succomb´┐Ż ´┐Ż une maladie du foie ´┐Ż Oslo o´┐Ż il ´┐Żtait r´┐Żfugi´┐Ż. Ce nom ne dit ´┐Żvidemment rien ´┐Ż ceux qui ne sont pas familiers avec tous les rebondissements de l´┐Żinterminable feuilleton rwandais. Et pourtant le d´┐Żfunt aura jou´┐Ż un r´┐Żle d´┐Żcisif dans la rupture des relations diplomatiques entre la France et Kigali ´┐Ż l´┐Żautomne 2006´┐Ż: c´┐Żest lui qui accusa ses anciens compagnons du Front patriotique rwandais (FPR), le mouvement de gu´┐Żrilla de Kagame, d´┐Żavoir organis´┐Ż l´┐Żattentat contre l´┐Żavion du pr´┐Żsident hutu Juv´┐Żnal Habyarimana, ´┐Żv´┐Żnement d´┐Żclencheur du g´┐Żnocide de 1994.

Du coup, Ruzibiza se trouvait au c´┐Żur de la proc´┐Żdure de l´┐Żancien juge Jean-Louis Brugui´┐Żre, charg´┐Ż de l´┐Żenqu´┐Żte ouverte apr´┐Żs la plainte d´┐Żpos´┐Że par les familles de l´┐Ż´┐Żquipage fran´┐Żais du Falcon 50 d´┐ŻHabyarimana. Sans se soucier des cons´┐Żquences diplomatiques, le magistrat anti-terroriste n´┐Żavait alors pas h´┐Żsit´┐Ż ´┐Ż d´┐Żlivrer dix mandats d´┐Żarr´┐Żt contre de hauts responsables rwandais. Une offense inacceptable pour Kagame qui snoba et mobilisa contre la France pendant plus de trois ans avant de renouer r´┐Żcemment le fil ´┐Ż la demande pressante de son ´┐Ż´┐Żami´┐Ż´┐Ż Bernard Kouchner.

Double revirement

Pendant cette p´┐Żriode, une partie de la presse fran´┐Żaise (Lib´┐Żration et le Nouvel Observateur notamment) et internationale n´┐Żeut de cesse de d´┐Żnoncer le parti pris suppos´┐Ż de Brugui´┐Żre, la fragilit´┐Ż, voire l´┐Żabsurdit´┐Ż des t´┐Żmoignages dont il disposait. Ils exult´┐Żrent quand, en novembre 2008, Abdoul Ruzibiza effectua un revirement inattendu, qualifiant ´┐Ż´┐Żd´┐Żinvention ´┐Ż ses pr´┐Żc´┐Żdentes d´┐Żpositions, notamment l´┐Żexistence d´┐Żun Network Commando charg´┐Ż de l´┐Żattentat contre Habyarimana. Plus grave, il accusa´┐Ż Brugui´┐Żre d´┐Żavoir voulu l´┐Żinstrumentaliser.

Le 22 septembre,relatant le d´┐Żc´┐Żs´┐Ż dans le quotidien belgeLe Soir, Colette Braeckman, figure de proue des journalistes convaincus que l´┐Żenqu´┐Żte de Brugui´┐Żre n´┐Ż´┐Żtait qu´┐Żune machination d´┐Żnu´┐Że de tout fondement, semble presque soulag´┐Że. Elle note que la disparition de Ruzibiza intervient alors qu´┐Żune r´┐Żcente mission ´┐Ż Kigali des juges d´┐Żinstruction fran´┐Żais Marc Trevidic et Nathalie Poux, les successeurs de Brugui´┐Żre a ´┐Ż´┐Żpulv´┐Żris´┐Ż certaines constructions intellectuelles´┐Ż ´┐Ż. Il manque juste au grand reporter du Soir une information capitale : au mois de juin dernier, entendu par le juge Trevidic, Abdoul Ruzibiza´┐Ż a confirm´┐Ż l´┐Żint´┐Żgralit´┐Ż de ses toutes premi´┐Żres d´┐Żpositions sur l´┐Żimplication de plusieurs membres du FPR dans l´┐Żattentat.

Pourquoi´┐Ż s´┐Ż´┐Żtre alors parjur´┐Ż en 2008´┐Ż? ´┐Ż´┐ŻLa´┐Ż peur, la trouille d´┐Ż´┐Żtre supprim´┐Ż, explique Pierre P´┐Żan, l´┐Żauteur de ´┐Ż´┐ŻNoires fureurs, blancs menteurs ´┐Ż qui´┐Ż f´┐Żt l’un des tous premiers ´┐Ż prendre au s´┐Żrieux les d´┐Żclarations de Ruzibiza. Le journaliste a eu acc´┐Żs au verbatim du d´┐Żfunt (voir document ci-dessous). Il est on ne peut plus clair´┐Ż: ´┐Ż Pourquoi ´┐Żtes vous revenu au cours de diverses entrevues sur le contenu de vos auditions en France ´┐Ż, interroge le juge. ´┐Ż´┐ŻLa r´┐Żponse g´┐Żn´┐Żrale est li´┐Że ´┐Ż ma s´┐Żcurit´┐Ż personnelle et ´┐Ż celle de certains t´┐Żmoins. ´┐Ż H´┐Żlas pour Colette Braeckman et quelques autres, la mort d´┐ŻAbdoul Ruzibiza n´┐Żest pas une fin. La bataille pour la v´┐Żrit´┐Ż continue. Quelle qu´┐Żelle soit.

Exclusif: avant de mourir, le tÚmoin pro-Kigali avait dÚnoncÚ Kagame

[Marianne2]


septembre 24, 2010   3 Comments

Abdul Ruzibiza, t´┐Żmoin cl´┐Ż de l´┐Żattentat contre l´┐Żavion du President Rwandais Habyarimana, est mort


L´┐Żun des t´┐Żmoins cl´┐Żs dans l´┐Żaffaire de l´┐Żattentat contre l´┐Żavion du Pr´┐Żsident Rwandais Habyarimana, Abdul Ruzibiza, est d´┐Żc´┐Żd´┐Ż en Norv´┐Żge o´┐Ż il ´┐Żtait r´┐Żfugi´┐Ż. Simple infirmier au sein de l´┐ŻArm´┐Że patriotique rwandaise, Ruzibiza, se pr´┐Żsentant comme un t´┐Żmoin de premier plan de l´┐Żattentat perp´┐Żtr´┐Ż le 6 avril 1994, avait mis en cause la hi´┐Żrarchie du Front patriotique rwandais et accus´┐Ż l´┐Żactuel pr´┐Żsident Paul Kagame.
Son t´┐Żmoignage avait inspir´┐Ż en France de nombreux articles de presse et plusieurs ouvrages accusant le Front patriotique rwandais, actuellement au pouvoir, d´┐Żavoir commis l´┐Żattentat et ainsi pr´┐Żcipit´┐Ż le g´┐Żnocide. Mais surtout, la d´┐Żposition d´┐ŻAbdul Ruzibiza avait servi de pi´┐Żce ma´┐Żtresse ´┐Ż l´┐Żacte d´┐Żaccusation dress´┐Ż par le juge Brugui´┐Żre. Ce dernier, se fondant sur le t´┐Żmoignage du transfuge, avait ´┐Żmis neuf mandats d´┐Żarr´┐Żt contre de hauts responsables rwandais, ce qui avait provoqu´┐Ż la rupture des relations diplomatiques entre Paris et Kigali.

Une autre pi´┐Żce d’information montre qu’avant de mourir, le t´┐Żmoin Abdul Ruzibiza avait encore d´┐Żnonc´┐Ż Kagame:
Pourquoi ´┐Żtes vous revenu au cours de diverses entrevues sur le contenu de vos auditions en France ´┐Ż, interroge le juge. ´┐Ż La r´┐Żponse g´┐Żn´┐Żrale est li´┐Że ´┐Ż ma s´┐Żcurit´┐Ż personnelle et ´┐Ż celle de certains t´┐Żmoins. ´┐Ż

Par la suite, la roue avait tourn´┐Ż : Ruzibiza ´┐Żtait revenu sur son t´┐Żmoignage, comme d´┐Żautres t´┐Żmoins ´┐Ż charge rwandais et tous avaient assur´┐Ż qu´┐Żils avaient ´┐Żt´┐Ż manipul´┐Żs.

Cette ann´┐Że, ´┐Ż l´┐Żinitiative de Bernard Kouchner les relations diplomatiques ont ´┐Żt´┐Ż r´┐Żtablies entre la France et le Rwanda, deux autres juges d´┐Żinstruction, Marc Trevidic et Nathalie Poux, ont repris l´┐Żenqu´┐Żte ´┐Ż z´┐Żro et se sont rendus sur le terrain o´┐Ż ils ont eu toute latitude pour travailler. Quant ´┐Ż Ruzibiza, il avait eu un premier contact avec le nouveau juge d´┐Żinstruction, et, demeur´┐Ż tr´┐Żs discret, il avait expliqu´┐Ż qu´┐Żen dire plus ´┐Żtait tr´┐Żs dangereux.
L´┐Żancien infirmier, qui, apr´┐Żs avoir fui le Rwanda s´┐Ż´┐Żtait r´┐Żfugi´┐Ż ´┐Ż Kampala o´┐Ż nous l´┐Żavions rencontr´┐Ż, avait ´┐Żt´┐Ż amen´┐Ż en France o´┐Ż il avait ´┐Żt´┐Ż pr´┐Żsent´┐Ż ´┐Ż des journalistes, des sociologues sp´┐Żcialistes du Rwanda qui avaient ´┐Żexpertis´┐Ż et valid´┐Ż son t´┐Żmoignage. Et surtout, ce t´┐Żmoin providentiel avait ´┐Żt´┐Ż amen´┐Ż dans le bureau du juge Brugui´┐Żre, qui avait fait de son r´┐Żcit le pilier de son acte d´┐Żaccusation contre neuf hauts dirigeants du FPR. S´┐Żil avait ´┐Żt´┐Ż interrog´┐Ż plus avant, Ruzibiza aurait pu expliquer par quelles fili´┐Żres il ´┐Żtait pass´┐Ż et qui l´┐Żavait encourag´┐Ż ´┐Ż formuler l´┐Żaccablante d´┐Żposition, sur laquelle il allait revenir par la suite.
En Norv´┐Żge, M. Ruzibiza semble avoir ´┐Żt´┐Ż emport´┐Ż par une maladie du foie (´┐Ż l´┐Żinstar de l´┐Żun des t´┐Żmoins cl´┐Żs du proc´┐Żs Ntuyahaga ´┐Ż Bruxelles). Les avocats des inculp´┐Żs rwandais, Mes Lev Forster et Bernard Maingain ont d´┐Żcid´┐Ż de demander une expertise afin de d´┐Żterminer les causes exactes du d´┐Żc´┐Żs de l´┐Żancien caporal infirmier de Byumba, qui en savait ´┐Ż la fois trop et pas assez.

Colette Braeckman

septembre 24, 2010   No Comments

Rwanda: Le vent du changement est l´┐Ż et Kagame a peur

´┐ŻLe vent du changement est l´┐Ż

Alors que le Comit´┐Ż des droits de l’Homme des Nations unies est sur le point de publier la version finale d’un rapport sur les massacres au Congo de 1993 ´┐Ż 2003, la rwandaise Victoire Ingabire Umuhoza poursuit son combat ´┐Ż Kigali, ´┐Ż la t´┐Żte de l’opposition d´┐Żmocratique de son pays, pour la v´┐Żrit´┐Ż, contre l’impunit´┐Ż, et en faveur d’une effective r´┐Żconciliation entre Tutsis et Hutus.

par David Broman

Alors que l’on dispose de si peu d’informations pr´┐Żcises sur les dessous du g´┐Żnocide des Tutsis qui a eu lieu au Rwanda en 1994, on en sait encore moins sur les massacres ethniques ´┐Ż caract´┐Żre g´┐Żnocidaires perp´┐Żtr´┐Żs ensuite par les Tutsis contre les Hutus r´┐Żfugi´┐Żs en R´┐Żpublique d´┐Żmocratique du Congo (ex-Za´┐Żre). Aujourd’hui, ces deux chapes de plomb, impos´┐Żes manu militari par le g´┐Żn´┐Żral-pr´┐Żsident rwandais, Paul Kagame, sont lentement mais s´┐Żrement en train de se d´┐Żsint´┐Żgrer…
´┐ŻCe rapport repr´┐Żsente pour le peuple rwandais un r´┐Żel espoir de changement. Tant que l’on ne peut pas parler des crimes commis par les deux camps, tant que l’impunit´┐Ż d’un camp subsiste, toute r´┐Żconciliation entre communaut´┐Żs sera impossible.´┐Ż
Victoire Ingabire Umuhoza, pr´┐Żsidente des forces d´┐Żmocratiques unies (FDU), principal parti d’opposition d´┐Żmocratique au r´┐Żgime de Kagame, demande depuis des ann´┐Żes que l’on enqu´┐Żte sur tous les crimes perp´┐Żtr´┐Żs par des Rwandais, et pas seulement les auteurs du g´┐Żnocide des Tutsis. Si elle a ´┐Żt´┐Ż arr´┐Żt´┐Że en avril dernier et si elle n’est pas libre de ses mouvements aujourd’hui, c’est qu’en exigeant que l’on poursuive les auteurs des ´┐Żcrimes ´┐Ż caract´┐Żre g´┐Żnocidaire´┐Ż commis sur les r´┐Żfugi´┐Żs hutus au Congo, elle s’est expos´┐Że ´┐Ż la grave accusation de ´┐Żn´┐Żgationisme´┐Ż, de ´┐Żminimisation du g´┐Żnocide´┐Ż et de ´┐Żcollaboration avec une organisation terroriste´┐Ż.
´┐ŻDepuis avril je suis sous contr´┐Żle judiciaire. Mais les accusations contre moi sont non fond´┐Żes ce qui fait que mes accusateurs n’am´┐Żnent pas le dossier devant la justice. Je ne peux donc pas quitter Kigali ´┐Ż je peux sortir, aller au march´┐Ż, au restaurant, mais toujours suivie de militaires et de policiers en civil. Toute participation ´┐Ż une r´┐Żunion avec mes collaborateurs politiques m’est interdite. Je ne peux pas retrouver mon mari et mes enfants aux Pays-Bas. Deux fois par mois je dois me pr´┐Żsenter au bureau du procureur, qui n’arrive toujours pas ´┐Ż m’accuser formellement. Cette situation peut durer dix ans…´┐Ż
Et la fuite?
´┐ŻFuir signifierait abandonner la lutte politique. En effet, je ne pourrai rien changer, ni responsabiliser les gens ici si je me trouve ´┐Ż des milliers de kilom´┐Żtres. Au moins le peuple sent que je suis l´┐Ż ´┐Ż j’arrive ´┐Ż m’exprimer et me faire entendre gr´┐Żce aux m´┐Żdias internationaux. Je suis en quelque sorte le porte-parole des sans-voix et je sais que la population m’´┐Żcoute.´┐Ż

´┐ŻKagame a peur´┐Ż

Que penser des bons r´┐Żsultats ´┐Żconomiques du gouvernement Kagame?
´┐ŻOn ne peut pas dire que l’´┐Żconomie aille bien. La croissance spectaculaire du PIB symbolis´┐Że par l’essor de Kigali, n’est qu’une couverture cosm´┐Żtique. ´┐Ż c´┐Żt´┐Ż des 2% de riches qui prennent tout, il y a 98% de pauvres ´┐Ż la rue. Il s’agit l´┐Ż d’une source d’instabilit´┐Ż qui va croissant. Le FPR (ndlr: Front patriotique rwandais, le parti de Kagame) a la mainmise sur l’appareil ´┐Żconomique, ce qui ´┐Żtouffe toute cr´┐Żativit´┐Ż et progr´┐Żs solide. La r´┐Żalit´┐Ż se r´┐Żsume en une mauvaise gestion g´┐Żn´┐Żralis´┐Że pour tenter de participer aux march´┐Żs mondiaux, quitte ´┐Ż casser les march´┐Żs locaux. Voyez la tentative compl´┐Żtement rat´┐Że de remplacer, dans le Sud-Ouest, la culture de la pomme de terre r´┐Żpondant ´┐Ż une demande locale, par le ma´┐Żs destin´┐Ż ´┐Ż l’exportation mais qui s’entasse faute de transports…´┐Ż.
Et la situation ethnique?
´┐ŻEn ne poursuivant les coupables que d’une communaut´┐Ż, les Hutus, et en garantissant l’impunit´┐Ż aux membres de sa propre communaut´┐Ż, Kagame d´┐Żplace le probl´┐Żme aux g´┐Żn´┐Żrations futures. Prenez par exemple les enfants des g´┐Żnocidaires en prison qui doivent vendre leur maison, vivre ´┐Ż la rue, sans scolarit´┐Ż afin de payer les victimes de leurs parents. Cela cr´┐Że des conflits durables entre les enfants. Non, il faut que tous assument leurs responsabilit´┐Żs. La r´┐Żconciliation ne pourra se faire qu’´┐Ż cette condition.´┐Ż
Politiquement cela signifie quoi concr´┐Żtement? Juger Kagame?
´┐ŻNous demandons ´┐Ż disposer d’un espace politique ouvert ´┐Ż l’opposition permettant des discussions avec le gouvernement en place. Kagame, dont le pouvoir se d´┐Żsint´┐Żgre de jour en jour, sait que sa place est en prison, il a donc peur de perdre le pouvoir. Mais le juger, cela va-t-il r´┐Żsoudre les probl´┐Żmes du Rwanda? Nous exigeons plut´┐Żt qu’il accepte de donner un espace ´┐Ż l’opposition. Le r´┐Żgime doit accepter le dialogue afin de mettre en place un gouvernement transitoire pour la justice et la r´┐Żconciliation, tout en assurant qu’il n’y ait pas impunit´┐Ż.´┐Ż
Le rapport de l’ONU vient donc ´┐Ż un bon moment?
´┐ŻKagame est actuellement sous pression et affaibli. Nous esp´┐Żrons que cette fois l’ONU ira jusqu’au bout, car la publication ajoutera en effet de la pression au bon moment. Il est temps que toutes les victimes soient reconnues et que toutes les responsabilit´┐Żs soient assum´┐Żes. Le changement est ´┐Ż ce prix.´┐Ż
Le changement… le voyez-vous venir?
´┐ŻOui, la population commence ´┐Ż comprendre que la r´┐Żpression n’est pas n´┐Żcessaire, que la sortie de la pauvret´┐Ż passe aussi par la pratique des libert´┐Żs fondamentales. Oui, sans aucun doute, le vent du changement est l´┐Ż.´┐Ż

[Le Jeudi]


septembre 23, 2010   No Comments

Rwanda-RDC: 220 ONG accueillent favorablement le Rapport ONU sur le g´┐Żnocide au Congo


par Kris Berwouts.

RDC: Accueil favorable du Rapport ´┐Ż Projet Mapping ´┐Ż

220 ONG congolaises de d´┐Żfense et de promotion des
Droits Humains accueillent avec une grande satisfaction
l´┐Żannonce de la publication prochaine du rapport des
Nations Unies d´┐Żtaillant ´┐Ż les plus graves violations des
Droits humains et du Droit international humanitaire
commises sur l´┐Ż´┐Żtendue du territoire de la RDC entre
1993 et 2003 ´┐Ż. Les organisations congolaises, dont
nombreuses ont collabor´┐Ż avec l´┐Ż´┐Żquipe d´┐Żenqu´┐Żte des
Nations Unies, saluent le s´┐Żrieux avec lequel ces
enqu´┐Żtes ont ´┐Żt´┐Ż men´┐Żes et le professionnalisme qui a
guid´┐Ż la m´┐Żthodologie des investigations du ´┐Ż Projet
Mapping ´┐Ż des Nations Unies. Elles invitent le
gouvernement de la R´┐Żpublique D´┐Żmocratique du Congo
(RDC) et ceux des pays de la r´┐Żgion concern´┐Żs par les
faits cit´┐Żs dans le rapport, en particulier le Rwanda,
l´┐ŻOuganda, l´┐ŻAngola et le Burundi, ´┐Ż saisir cette
opportunit´┐Ż pour reconnaitre les souffrances atroces et
l´┐Żinjustice impos´┐Żes ´┐Ż la grande majorit´┐Ż de la
population congolaise et d´┐Żautres victimes des actes
criminels et des violations massives des droits humains
d´┐Żtaill´┐Żes dans ledit rapport.

in Echo des Grands Lacs Nr 68, Sept. 2010.

septembre 23, 2010   No Comments

G´┐Żn´┐Żral Kayumba Nyamwasa essaye de forger des alliances avec des groupes qui pourraient ´┐Żtre mobilis´┐Żs contre le r´┐Żgime rwandais


par Kris Berwouts.

Kayumba Nyamwasa

G´┐Żn´┐Żral Kayumba Nyamwasa:
forge des alliances contre le G´┐Żn´┐Żral Kagame.

Pas d’Op´┐Żration Umoja Wetu II, ouverte ou cach´┐Że

L’ann´┐Że 2010 est pleine d’´┐Żmotions et d’´┐Żv´┐Żnements en Afrique Centrale. Les ´┐Żlections burundaises ont confirm´┐Ż le Pr´┐Żsident Nkurunziza dans son mandat, mais en cours de route on a perdu l’opposition. Ceci cr´┐Że un risque que le pays retombe dans le conflit et dans le monopartisme, qui ´┐Żcarteront le pays du d´┐Żfi principal : mettre en place une lutte effective contre la pauvret´┐Ż, g´┐Żr´┐Że par la bonne gouvernance.

La RDC a f´┐Żt´┐Ż son Cinquantenaire. Le Chef d’Etat l’a capitalis´┐Ż comme plate-forme de lancement de sa r´┐Ż´┐Żlection qu’il d´┐Żsire organiser dans un environnement politique aussi contr´┐Żl´┐Ż que possible. Mais les institutions de la Troisi´┐Żme R´┐Żpublique n’ont toujours pas atteint leur rythme de croisi´┐Żre et le gouvernement n’arrive pas ´┐Ż renverser la dynamique de d´┐Żsint´┐Żgration ´┐Ż l’Est.

Au Rwanda, la r´┐Ż´┐Żlection de Kagame a pris des tournures inattendues. La formalit´┐Ż festive ´┐Ż laquelle il s’attendait a ´┐Żt´┐Ż troubl´┐Że non seulement par une opposition r´┐Żellement antagoniste mais surtout par le fait que des personnes qui ont longtemps fait partie du cercle intime du pouvoir se sont tourn´┐Żes contre lui. La fuite du G´┐Żn´┐Żral Kayumba a cr´┐Ż´┐Ż un p´┐Żle autour duquel les diff´┐Żrentes formes de m´┐Żcontentement pourraient se cristalliser. Du coup, l’arm´┐Że rwandaise n’est plus l’´┐Żpine dorsale du r´┐Żgime, mais son tendon d’Achille.

Dans les trois pays nous observons au m´┐Żme moment une perte de cr´┐Żdibilit´┐Ż du processus de d´┐Żmocratisation avec des r´┐Żpercussions graves sur la s´┐Żcurit´┐Ż. En ao´┐Żt, j’ai fait une mission pour mieux comprendre dans quelle mesure l’opposition des g´┐Żn´┐Żraux dissidents contre Kagame a des r´┐Żpercussions sur le paysage politico-militaire ´┐Ż l’Est du Congo. J’ai parl´┐Ż avec beaucoup d’acteurs sur la sc´┐Żne politico-militaire, des amis de la soci´┐Żt´┐Ż civile et des personnalit´┐Żs occupant des postes-cl´┐Ż dans les institutions internationales. Je conclus que Kayumba, avec l’aide active de Museveni, essaye de forger des alliances avec des groupes qui pourraient ´┐Żtre mobilis´┐Żs contre le r´┐Żgime rwandais:
? La partie du CNDP qui est rest´┐Że fid´┐Żle ´┐Ż Nkunda par exemple, et qui n’a jamais dig´┐Żr´┐Ż son arrestation.
? Ou le FRF.
? Le FPLC, de toute ´┐Żvidence.
? Certains groupes Mai Mai.
? Une partie m´┐Żme des FDLR.
? Aussi les personnes qu’Agathon Rwasa essaye de mobiliser, non seulement dans les milieux FNL mais aussi dans des cercles d’ex-FAB m´┐Żcontents, sont cibl´┐Żs comme des alli´┐Żs potentiels.
Mais je constate aussi qu’on n’est pas encore tr´┐Żs loin dans la d´┐Żmarche et que c’est tr´┐Żs peu probable qu’une alliance anti-Kagame soit op´┐Żrationnelle ´┐Ż court terme.
J’ai plut´┐Żt l’impression que Kayumba essaye de s’´┐Żtablir une base arri´┐Żre sur le territoire congolais ´┐Ż moyen terme.

Dans ce contexte, une nouvelle op´┐Żration militaire conjointe entre le Rwanda et le Congo, ouverte ou cach´┐Że, appel´┐Że Umoja Wetu ou sous un autre nom, n’apportera rien ´┐Ż la stabilit´┐Ż r´┐Żgionale. Elle aura le m´┐Żme impact n´┐Żgatif que toutes les autres op´┐Żrations militaires depuis janvier 2009 : elle dispersera et radicalisera les acteurs arm´┐Żs sur le terrain. Elle fera des d´┐Żg´┐Żts dans la population civile et elle annihilera l’espace pour des voies n´┐Żgoci´┐Żes vers une d´┐Żmobilisation volontaire. Elle ne contribuera en rien ´┐Ż la paix durable. Il s’agira d’une d´┐Żmarche machiav´┐Żlique o´┐Ż Kagame aidera Kabila ´┐Ż ´┐Żtablir un certain contr´┐Żle sur l’Est du Congo pendant que Kabila permettra ´┐Ż Kagame de d´┐Żmanteler tout ce qui s’organise sur le territoire kivutien contre lui.
Le levier n’est pas dans les op´┐Żrations militaires mais dans le dialogue et dans l’inclusivit´┐Ż.

Kris Berwouts,
Directeur Eurac
21/9/2010
EurAc is the European Network of Active NGOs in Central Africa. EurAC is made up of 49 member-organisations from 12 European countries.

septembre 22, 2010   No Comments

P´┐Żtition en faveur de la publication int´┐Żgrale du rapport de l’ONU sur le g´┐Żnocide des r´┐Żfugi´┐Żs hutu (1993-2003)

bernard_desgagne.jpg Par Bernard Desgagn´┐Ż

Chers amis et correspondants,

Puisque vous vous int´┐Żressez au Rwanda et ´┐Ż la R´┐Żpublique d´┐Żmocratique du Congo (RDC), o´┐Ż Paul Kagame et ses complices commettent depuis 1990 l’un des pires carnages de l’histoire de l’humanit´┐Ż, je vous invite fortement ´┐Ż signer la p´┐Żtition se trouvant ´┐Ż l’adresse ci-dessous. Il ne vous faudra qu’une minute.

http://www.lapetition.be/petition.php?petid=8188

Cette p´┐Żtition s’adresse ´┐Ż la Belgique et ´┐Ż l’Europe, mais les gens d’ailleurs peuvent tout ´┐Ż fait y mettre leur signature, eux aussi. Soyons solidaires des d´┐Żmarches entreprises partout dans le monde pour que:

1. Le rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies soit publi´┐Ż int´┐Żgralement.

2. Un tribunal sp´┐Żcial international soit cr´┐Ż´┐Ż pour juger les crimes de guerre, contre l´┐Żhumanit´┐Ż et de g´┐Żnocide commis en RDC de 1996 ´┐Ż 2010*.

3. Des parlementaires soutiennent ces demandes l´┐Żgitimes.

* Il faudrait aussi juger comme il se doit les crimes commis au Rwanda de 1990 ´┐Ż 2010, plut´┐Żt que de financer la justice des vainqueurs du TPIR, dont le mandat se limite ´┐Ż 1994, et qui n’a inculp´┐Ż que des Hutus jusqu’´┐Ż ce jour.

Par ailleurs, si ce n’est encore fait, je vous sugg´┐Żre de regarder le reportage de la T´┐Żl´┐Żvision suisse romande qui montre bien que la communaut´┐Ż internationale est au courant depuis longtemps du drame, mais qu’elle laisse Rwandais et Congolais se faire massacrer par Kagame et ses brutes, notamment en entretenant la croyance que les tueurs et les violeurs en RDC sont des FDLR et des Ma´┐Ż-Ma´┐Ż. ´┐Ż grand renfort de mensonges diffus´┐Żs par la presse et sous le couvert de la chasse aux ´┐Żg´┐Żnocidaires´┐Ż, Kagame poursuit son oeuvre sanguinaire.

Je tiens ´┐Ż pr´┐Żciser que, contrairement ´┐Ż ce que dit le reportage, les massacres n’ont pas commenc´┐Ż ´┐Żapr´┐Żs le g´┐Żnocide rwandais´┐Ż. Les Hutus sont massacr´┐Żs par Paul Kagame depuis 1990. Le g´┐Żnocide des Hutus a commenc´┐Ż au Rwanda, en 1990, s’y est poursuivi en 1994 et apr´┐Żs, notamment ´┐Ż Kibeho, et s’est r´┐Żpandu en RDC. Les populations autochtones de la RDC en sont ´┐Żgalement victimes depuis une quinzaine d’ann´┐Żes.

Rencontres pour la Paix

[email protected]


septembre 22, 2010   No Comments

Extraits du Rapport de l’ONU sur le G´┐Żnocide des Hutus par l’arm´┐Że Rwandaise au Congo

512. Les attaques syst´┐Żmatiques, notamment les meurtres et les massacres perp´┐Żtr´┐Żs ´┐Ż l´┐Żencontre des membres du groupe ethnique hutu font l´┐Żobjet de nombreuses descriptions dans la section I du rapport. Ces attaques ont fait un tr´┐Żs grand nombre de victimes, probablement des dizaines de milliers de membres du groupe ethnique hutu, toutes nationalit´┐Żs confondues. Dans la grande majorit´┐Ż des cas rapport´┐Żs, il s´┐Żagissait non pas de personnes tu´┐Żes involontairement au cours de combats, mais bien de personnes cibl´┐Żes principalement par les forces de l´┐ŻAFDL/APR/FAB, et ex´┐Żcut´┐Żes par centaines, souvent ´┐Ż l´┐Żarme blanche. Parmi les victimes, il y avait une majorit´┐Ż d´┐Żenfants, de femmes, de personnes ´┐Żg´┐Żes et de malades qui ne posaient aucun risque pour les forces attaquantes. De nombreuses atteintes graves ´┐Ż l’int´┐Żgrit´┐Ż physique ou mentale de membres du groupe ont ´┐Żt´┐Ż ´┐Żgalement commises, un nombre tr´┐Żs ´┐Żlev´┐Ż de Hutu ayant ´┐Żt´┐Ż bless´┐Żs par balle, viol´┐Żs, br´┐Żl´┐Żs ou battus. De tr´┐Żs nombreuses victimes ont ´┐Żt´┐Ż oblig´┐Żes de fuir et de parcourir de longues distances pour ´┐Żchapper ´┐Ż leurs poursuivants qui voulaient les tuer. Cette traque a dur´┐Ż des mois, entra´┐Żnant la mort d´┐Żun nombre ind´┐Żtermin´┐Ż de personnes livr´┐Żes ´┐Ż des conditions d’existence cruelles, inhumaines et d´┐Żgradantes, sans nourriture et m´┐Żdicaments. ´┐Ż plusieurs occasions, l´┐Żaide humanitaire qui leur ´┐Żtait destin´┐Że a ´┐Żt´┐Ż sciemment bloqu´┐Że, notamment dans la province Orientale, les privant de l´┐Żassistance indispensable ´┐Ż leur survie.

513. Au moment des incidents couverts par le pr´┐Żsent rapport, la population hutu au Za´┐Żre, y compris les r´┐Żfugi´┐Żs venus du Rwanda, constituait un groupe ethnique au sens de la Convention pour la pr´┐Żvention et la r´┐Żpression du crime de g´┐Żnocide. Par ailleurs, comme il a ´┐Żt´┐Ż d´┐Żmontr´┐Ż pr´┐Żc´┐Żdemment, l´┐Żintention de d´┐Żtruire un groupe en partie est suffisante pour ´┐Żtre qualifi´┐Że de crime de g´┐Żnocide. Finalement les tribunaux ont ´┐Żgalement confirm´┐Ż que la destruction d´┐Żun groupe peut ´┐Żtre limit´┐Że ´┐Ż une zone g´┐Żographique particuli´┐Żre. On peut donc affirmer que, m´┐Żme si seulement une partie du groupe ethnique hutu pr´┐Żsent au Za´┐Żre a ´┐Żt´┐Ż cibl´┐Że et d´┐Żtruite, cela pourrait n´┐Żanmoins constituer un crime de g´┐Żnocide si telle ´┐Żtait l´┐Żintention des auteurs. Finalement, plusieurs incidents r´┐Żpertori´┐Żs semblent ´┐Żgalement confirmer que les multiples attaques visaient les membres du groupe ethnique hutu comme tel. Si ´┐Ż certains moments les agresseurs disaient rechercher les criminels responsables du g´┐Żnocide commis ´┐Ż l´┐Ż´┐Żgard des Tutsi au Rwanda en 1994, la majorit´┐Ż des incidents rapport´┐Żs indiquent que les Hutu ´┐Żtaient vis´┐Żs comme tels, sans proc´┐Żder ´┐Ż aucune discrimination entre eux. Les multiples attaques contre les Hutu ´┐Żtablis au Za´┐Żre qui ne faisaient pas partie des r´┐Żfugi´┐Żs semblent confirmer que c´┐Ż´┐Żtaient tous les Hutu, comme tels, qui ´┐Żtaient vis´┐Żs. Les crimes commis notamment ´┐Ż Rutshuru (30 octobre 1996) et Mugogo (18 novembre 1996), dans le Nord´┐ŻKivu, mettent en lumi´┐Żre le ciblage sp´┐Żcifique des Hutu, puisque des personnes ayant pu convaincre les agresseurs de leur appartenance ´┐Ż un autre groupe ethnique ont ´┐Żt´┐Ż lib´┐Żr´┐Żes juste avant ces massacres. L´┐Żutilisation syst´┐Żmatique de barri´┐Żres par l´┐ŻAFDL/APR/FAB, particuli´┐Żrement au Sud- Kivu, leur permettait d´┐Żidentifier les personnes d´┐Żorigine hutu par leur nom ou par leur village d´┐Żorigine et ainsi de les ´┐Żliminer. Des centaines de personnes d´┐Żorigine hutu auraient ainsi arr´┐Żt´┐Żes ´┐Ż une barri´┐Żre ´┐Żrig´┐Że en novembre 1996 ´┐Ż Ngwenda, dans le territoire de Rutshuru, et ex´┐Żcut´┐Żes par la suite ´┐Ż coups de pilon dans un endroit appel´┐Ż Kabaraza. Au Sud-Kivu, les militaires de l´┐ŻAFDL/APR/FAB ont ´┐Żrig´┐Ż de nombreuses barri´┐Żres sur la plaine de la Ruzizi pour arr´┐Żter les r´┐Żfugi´┐Żs rwandais et burundais dispers´┐Żs apr´┐Żs le d´┐Żmant´┐Żlement de leurs camps.

514. Plusieurs incidents r´┐Żpertori´┐Żs dans le pr´┐Żsent rapport r´┐Żv´┐Żlent des circonstances et des faits ´┐Ż partir desquels un tribunal pourrait tirer des inf´┐Żrences de l´┐Żintention de d´┐Żtruire en partie le groupe ethnique hutu en RDC, s´┐Żils sont ´┐Żtablis hors de tout doute raisonnable. D´┐Żabord l´┐Żampleur des crimes et le grand nombre de victimes sont d´┐Żmontr´┐Żs par les nombreux incidents d´┐Żcrits plus haut. L´┐Żusage extensif d´┐Żarmes blanches (principalement des marteaux) et le massacre syst´┐Żmatique des survivants, dont des femmes et des enfants, apr´┐Żs la prise des camps montrent que les nombreux d´┐Żc´┐Żs ne sont pas imputables aux al´┐Żas de la guerre ou assimilables ´┐Ż des dommages collat´┐Żraux. La nature syst´┐Żmatique des attaques r´┐Żpertori´┐Żes contre les Hutu ressort ´┐Żgalement: ces attaques se sont d´┐Żroul´┐Żes dans chaque localit´┐Ż o´┐Ż des r´┐Żfugi´┐Żs ont ´┐Żt´┐Ż rencontr´┐Żs par l´┐ŻAFDL/APR sur une ´┐Żtendue tr´┐Żs vaste du territoire. Surtout au Nord-Kivu et au Sud- Kivu, mais aussi dans d´┐Żautres provinces, ces massacres ont souvent commenc´┐Ż par une ruse des ´┐Żl´┐Żments de l´┐ŻAFDL/APR qui avaient convoqu´┐Ż les victimes ´┐Ż des r´┐Żunions sous pr´┐Żtexte soit de discuter de leur rapatriement au Rwanda dans le cas des r´┐Żfugi´┐Żs, soit de leur pr´┐Żsenter les nouvelles autorit´┐Żs dans le cas des Hutu ´┐Żtablis dans la r´┐Żgion, soit pour proc´┐Żder ´┐Ż une distribution de nourriture. Par la suite, les participants ont ´┐Żt´┐Ż syst´┐Żmatiquement tu´┐Żs. De tels cas ont ´┐Żt´┐Ż confirm´┐Żs dans la province du Nord-Kivu ´┐Ż Musekera, Rutshuru et Kiringa (octobre 1996), Mugogo et Kabaraza (novembre 1996), Hombo, Katoyi, Kausa, Kifuruka, Kinigi, Musenge, Mutiko et Nyakariba (d´┐Żcembre 1996), Kibumba et Kabizo (avril 1997) et Mushangwe (vers ao´┐Żt 1997); dans la province du Sud-Kivu ´┐Ż Rushima et Luberizi (octobre 1996), Cotonco et Chimanga (novembre 1996) et Mpwe (f´┐Żvrier 1997) et sur la route Shabunda-Kigulube (f´┐Żvrier-avril 1997); en province Orientale ´┐Ż Kisangani et Bengamisa (mai et juin 1997); au Maniema ´┐Ż Kalima (mars 1997) et en ´┐Żquateur ´┐Ż Boende (avril 1997). De tels actes sugg´┐Żrent certainement une pr´┐Żm´┐Żditation et une m´┐Żthodologie pr´┐Żcise. Dans la r´┐Żgion au sud de la ville de Walikale, au Nord-Kivu (janvier 1997), les Hutu rwandais ont fait l´┐Żobjet de tueries quotidiennes dans des zones d´┐Żj´┐Ż sous contr´┐Żle de l´┐ŻAFDL/APR dans le cadre d´┐Żune campagne qui semblait viser toute personne hutu vivant dans la zone en question.

515. Plusieurs massacres r´┐Żpertori´┐Żs ont ´┐Żt´┐Ż commis quel que soit l´┐Ż´┐Żge ou le sexe des victimes. Cet aspect ressort notamment des crimes commis ´┐Ż Kibumba (octobre 1996), Mugunga et Osso (novembre 1996), Hombo et Biriko (d´┐Żcembre 1996) dans la province du Nord-Kivu, Kashusha et Shanje (novembre 1996) dans la province du Sud-Kivu, Tingi-Tingi et Lubutu (mars 1997) dans la province du Maniema, et Boende (avril 1997) dans la province de l´┐Ż´┐Żquateur o´┐Ż la grande majorit´┐Ż des victimes ´┐Żtaient des femmes et des enfants. Par ailleurs, aucun effort n´┐Ża ´┐Żt´┐Ż d´┐Żploy´┐Ż pour faire une distinction entre les Hutu membres des ex-FAR/Interahamwe et les Hutu civils, r´┐Żfugi´┐Żs ou non. Cette tendance ´┐Ż regrouper tous les Hutu ´┐Żdans le m´┐Żme sac´┐Ż est aussi d´┐Żmontr´┐Że par les d´┐Żclarations faites au cours des ´┐Żdiscours de sensibilisation´┐Ż tenus par l´┐ŻAFDL/APR ´┐Ż certains endroits, selon lesquelles tout Hutu encore pr´┐Żsent au Za´┐Żre ne pouvait ´┐Żtre qu´┐Żun g´┐Żnocidaire, car les ´┐Żvrais´┐Ż r´┐Żfugi´┐Żs ´┐Żtaient d´┐Żj´┐Ż rentr´┐Żs au Rwanda. On rel´┐Żve ´┐Żgalement dans ces ´┐Żdiscours de sensibilisation´┐Ż tenus au Nord-Kivu une incitation ´┐Ż la population ´┐Ż chercher, tuer ou aider ´┐Ż tuer les r´┐Żfugi´┐Żs hutu rwandais qu´┐Żils appelaient ´┐Żles cochons´┐Ż. Cette terminologie aurait ´┐Żt´┐Ż d´┐Żutilisation g´┐Żn´┐Żrique pendant les op´┐Żrations dans cette r´┐Żgion.

516. Les massacres de Mbandaka et Wendji, commis le 13 mai 1997 dans la province de l´┐Ż´┐Żquateur, ´┐Ż plus de 2 000 kilom´┐Żtres ´┐Ż l´┐Żouest du Rwanda, marquent l´┐Żultime ´┐Żtape de la traque des r´┐Żfugi´┐Żs hutu qui avait d´┐Żbut´┐Ż ´┐Ż l´┐Żest du Za´┐Żre, dans les deux Kivu, en octobre 1996. Parmi les r´┐Żfugi´┐Żs se trouvaient des ´┐Żl´┐Żments des ex- FAR/Interahamwe qui ont ´┐Żt´┐Ż d´┐Żsarm´┐Żs par la gendarmerie locale d´┐Żs leur arriv´┐Że. Malgr´┐Ż tout, l´┐ŻAFDL/APR a ouvert le feu sur des centaines de r´┐Żfugi´┐Żs hutu sans d´┐Żfense, faisant de nombreuses victimes.

517. Les attaques syst´┐Żmatiques et g´┐Żn´┐Żralis´┐Żes d´┐Żcrites dans le pr´┐Żsent rapport, ayant cibl´┐Ż de tr´┐Żs nombreux r´┐Żfugi´┐Żs hutu rwandais et de membres de la population civile hutu et caus´┐Ż leur mort, r´┐Żv´┐Żlent plusieurs ´┐Żl´┐Żments accablants qui, s´┐Żils sont prouv´┐Żs devant un tribunal comp´┐Żtent, pourraient ´┐Żtre qualifi´┐Żs de crimes de g´┐Żnocide. Le comportement de certains ´┐Żl´┐Żments de l´┐ŻAFDL/APR ´┐Ż l´┐Ż´┐Żgard des r´┐Żfugi´┐Żs hutu et des populations hutu ´┐Żtablies au Za´┐Żre ´┐Ż cette ´┐Żpoque semble s´┐Żinscrire dans le cadre ´┐Żd´┐Żune s´┐Żrie manifeste de comportements analogues dirig´┐Żs contre ce groupe´┐Ż duquel un tribunal pourrait m´┐Żme d´┐Żduire l´┐Żexistence d´┐Żun plan g´┐Żnocidaire. ´┐ŻSi l´┐Żexistence d´┐Żun tel plan peut contribuer ´┐Ż ´┐Żtablir l´┐Żintention g´┐Żnocidaire requise, elle ne constitue pour autant qu´┐Żun ´┐Żl´┐Żment de preuve permettant de d´┐Żduire cette intention et non un ´┐Żl´┐Żment juridique du g´┐Żnocide´┐Ż. Il est ´┐Ż noter que certains ´┐Żl´┐Żments pourraient faire h´┐Żsiter un tribunal ´┐Ż conclure ´┐Ż l´┐Żexistence d´┐Żun plan g´┐Żnocidaire, comme le fait qu´┐Ż´┐Ż partir du 15 novembre 1996 plusieurs dizaines de milliers de r´┐Żfugi´┐Żs hutu rwandais, dont de nombreux survivants d´┐Żattaques pr´┐Żc´┐Żdentes, ont ´┐Żt´┐Ż rapatri´┐Żs au Rwanda avec le concours des autorit´┐Żs de l´┐ŻAFDL/APR et que des centaines de milliers de r´┐Żfugi´┐Żs hutu rwandais ont pu rentrer au Rwanda avec l´┐Żassentiment des autorit´┐Żs rwandaises apr´┐Żs le commencement de la premi´┐Żre guerre. Si en g´┐Żn´┐Żral les tueries n´┐Żont pas ´┐Żpargn´┐Ż les femmes et les enfants, on notera qu´┐Ż´┐Ż certains endroits, au d´┐Żbut de la premi´┐Żre guerre, des femmes et des enfants hutu ont ´┐Żt´┐Ż effectivement s´┐Żpar´┐Żs des hommes, qui seuls ont ´┐Żt´┐Ż tu´┐Żs par la suite.

518. Par contre, ni le fait de ne cibler que les hommes dans les massacres ni celui de permettre ´┐Ż une partie du groupe de quitter le pays ou m´┐Żme de faciliter ses d´┐Żplacements pour diff´┐Żrentes raisons ne permettent en soi d´┐Ż´┐Żcarter totalement l´┐Żintention de certaines personnes de d´┐Żtruire en partie un groupe ethnique comme tel. ´┐Ż cet ´┐Żgard il para´┐Żt possible d´┐Żinf´┐Żrer l´┐Żintention sp´┐Żcifique de certains commandants de l´┐ŻAFDL/APR de d´┐Żtruire en partie les Hutu en RDC, donc de commettre un crime de g´┐Żnocide, de leur conduite, de leurs propos et des circonstances accablantes des actes de violence commis par les hommes sous leur commandement. Il appartiendra ´┐Ż un tribunal comp´┐Żtent de trancher cette question.


septembre 22, 2010   2 Comments