Tribune d'Information sur le Rwanda

Le procès de l’opposant Rwandais Bernard Ntaganda se poursuit

Kigali- Le procès de Bernard Ntaganda, président du parti d’opposition PS Imberakuri, a poursuivi son cours hier à la cour suprême. Maitre Ntaganda a nié toutes les charges contre lui.

Auparavant, l’accusé Ntaganda s’est vu signifier, une prolongation de 30 jours de sa détention par la haute cour de justice de Nyarugenge.

Ses interventions émotives et ses expressions que la cour a qualifié de déplacées et d’insolentes, ont incité celle-ci à reporter la séance pour ce vendredi 30 juillet.

[ARI-RNA]

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

July 27, 2010   No Comments

L’opposant Rwandais Deo Mushayidi devant les juges

Deo Mushayidi entre les mains du Gang de la MortDeo Mushayidi entre les mains du Gang de la Mort

Kigali – Deo Mushayidi le président du parti PDP Imanzi, non agréé, a nié ce lundi 6 des 7 charges qui pèsent sur lui . Il n’a reconnu que le fait d’avoir falsifié des documents de voyage.

Ayant comparu devant l’un des locaux de la cour suprême, Mushayidi était assisté de ses avocats, Maîtres Protais Mutembe et Christophe Twagirayezu.

Aux faits qui lui sont reprochés par le juge président Kamere, l’accusé habillé en uniforme pour prisonnier rwandais, a expliqué dans sa défense que ce n’était pas un crime d’impliquer l’Armée Patriotique Rwandaise (APR) dans l’attentat contre l’avion du président Habyarimana. « Tout comme le fait que l’APR ait pointé du doigt le colonel Bagosora ne relève pas d’un crime en soi », dit-il.

Selon Mushayidi, l’explication et la justification sont deux choses différentes. Il admet quand même que le génocide rwandais a été innommable et injustifiable. Mais il a insisté sur le fait qu’il y a eu génocide des tutsi et des massacres d’un bon nombre de hutu par l’APR. Par contre, il récuse qu’il y a eu double génocide au Rwanda.

En outre, l’accusé Mushayidi se dit prêt à fournir des preuves qu’il y a eu des assassinats qui ont été préparés par certains rescapés à l’encontre de certains hutus par vengeance ou autre raisons non encore élucidées. Son avocat Mutembe Protais a affirmé, quant à lui, que le fait de dénoncer certains massacres commis ici et là n’était pas le fait de banaliser le génocide, tel que cela lui est imputé.

Le prochain rendez-vous fixé pour le 23 septembre en entente entre les deux parties, celles de l’accusé et des juges du parquet près la cour suprême.

[ARI-RNA]

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

July 27, 2010   No Comments