Tribune d'Information sur le Rwanda

Le Forum des Editeurs Africains condamne l’assassinat du journaliste Rugambage

par Mathatha Tsedu.

Le Forum des Editeurs Africain est choqué, consterné et attristé par l’assassinat à Kigali (Rwanda) d’un des ses membres, le journaliste et activiste de la liberté d’expression Léonard Cherif Rugambage.

Dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 juin 2010, aux environs de 23 heures, Jean Léonard Cherif Rugambage, a été exécuté par des hommes armés embusqués devant sa porte au moment où il rentrait chez.

Jean Léonard était un brillant journaliste d’investigation, rédacteur en chef de Umuvugizi, un journal très indépendant au Rwanda. Le jour de son exécution, il venait de publier un article en ligne sur qui situait la responsabilité du gouvernement rwandais et l’implication de hauts fonctionnaires dans la tentative d’assassinat d’un ancien général rwandais, Faustin Nyamwasa Kayumba, en Afrique du Sud 19 juin 2010.

Le Forum des Editeurs Africains s’insurge contre la répression instrumentalisée à l’endroit des journalistes et des journaux, coupables d’exercer librement et sans contrainte leur métier.

Le Forum des Editeurs Africains en appelle une enquête indépendante et impartiale pour situer toutes les responsabilités. Il en appelle également aux autorités rwandaises à faire toute la lumière pour démasquer et punir sévèrement les auteurs de ce crime et leurs commanditaires.

Mathatha Tsedu est Président du Forum des Editeurs Africain.

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

The African Editors’ Forum

July 6, 2010   No Comments

Rwanda: Des K.K à la tête du Pays des Milles Collines

par Charles Rutagengwa.

Dans un de ses fameux discours dans lesquels notre Afande de président a pris l’habitude de s’attaquer à ses détracteurs, K(agame) dit Paul n’a pas hésité de traiter son ancien chef d’état major de caca (déchet humain). Il ne croyait pas si bien dire puisque, au jour d’aujourd’hui, on peut constater aisément que notre mère patrie est pris en otage par une bande de K.K.

Tout a commencé lorsqu’en Octobre 1990, un certain K(aguta) a laché sa bande de K.K.K pour mettre le pays de Gihanga à feu et à sang. Quand K(agame) monta à la tête de la bande franqué de K(abarebe) comme son aide de camp et de K(ayumba) comme chef des renseignements, on pouvait dire sans crainte de se tromper : « à Dieu à la paix dans la région des Grands Lacs ». Et ce fut ainsi. Comme si les K.K. n’avaient pas fait suffisamment de tord à un peuple innocent, K(aka) dit Sam envahit les camps de réfugiés de Kibeho, K(abila) dit Joseph fut intronisé à Kinshasa, K(arenzi) K(arake) fut envoyé au Darfour, K(abuye) dite K(anyange) pris en assaut la ville de Kigali, et K(aregeya) dit Charles fut chargé du tristement célèbre DMI.

Avant d’avoir le culot de traiter de K.K (caca) K(aregeya) et K(ayumba), le K(c)aligula de Kigali devrait y réfléchir deux fois car, à la tête du royaume de Gihanga, tout sent le K.K (caca) et malheur à qui mal y pense.

Source: http://www.facebook.com/?ref=home#!/notes/turikumwe-uyd/la-philosophie-du-jour-des-kk-a-la-tete-du-pays-des-milles-collines/408725998667

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

July 6, 2010   No Comments