Tribune d'Information sur le Rwanda

Simulation des élections rwandaises à Bruxelles

[youtube]hJGuXliI3Kw[/youtube]

Des élections simulées au cœur de l’Europe

(Mis en ligne le 10/08/2010)

Simulation des élections Rwandaises organisée par l’ASBL Jambo (www.jamboasbl.com), le lundi 09 août 2010 devant la Commission européenne.

● Durant la campagne électorale, des opposants et journalistes ont été tués ou assassinés. Aucun opposant digne de ce nom n’a pu se présenter aux élections présidentielles, rendant le résultat de ce scrutin connu d’avance. Résultat: score stalinien de 92, 9% des voix pour le dictateur sortant.
● Cette action visait à demander aux autorités européennes premièrement, de ne pas reconnaitre le résultat des ces élections. Kagame est illégitime et doit être reconnu comme tel. C’est le président de fait du Rwanda qui dès aujourd’hui doit préparer une transition démocratique afin de stopper cette escalade de la violence qui fait craindre de nouvelles violences.

●Deuxièmement, s’impliquer activement à la libération de tous les prisonniers politiques.

●Troisièmement, la communauté internationale doit conditionner l’aide qu’elle accorde au Rwanda au respect des Droits de l’Homme et à mettre le pays sur la voie démocratique, laquelle, seule, assurera la stabilité du Rwanda à long terme…

Simulation . Au moment où ses compatriotes se rendent aux véritables urnes, Rémi participe à la simulation des élections rwandaises organisée par l’ASBL Jambo, à proximité du rond-point Schuman, à Bruxelles.

Dans le rang depuis un moment déjà, il attend patiemment que lui soit donné l’ordre d’aller voter. Oui, Rémi est littéralement forcé d’aller voter, et activement invité par les autorités à replacer Paul Kagame sur son trône – et c’est peu dire. Comme beaucoup d’autres, il se tient debout devant l’entrée du bureau de vote. Qu’il le veuille ou non, il est contraint de crier “Kagame !” à chaque fois que le soldat au mégaphone s’adresse à la file des électeurs d’un bruyant “pour qui allez-vous voter ?”. La suite est à l’avenant. Quand vient son tour de pénétrer dans le bureau de vote, il s’avance, accompagné de très près par deux soldats. Il saisit un bulletin vierge sur la table flanquée d’un immense portrait du Président. A peine est-il entré dans l’isoloir qu’un militaire écarte le rideau. Il faut bien s’assurer que Rémi a sélectionné le candidat en première place sur le bulletin Paul Kagame.

Cette reconstitution de la procédure électorale rwandaise à très faible valeur démocratique pouvait s’observer lundi aux pieds des institutions européennes. Loin de faire dans la dentelle, les organisateurs clamaient haut et fort leurs attentes vis-à-vis de l’Union européenne : “Ne pas reconnaître le résultat des élections; faire pression auprès du régime pour la libération de tous les prisonniers politiques et, enfin, arrêter de soutenir financièrement le régime tant que celui-ci continue de violer de manière massive et flagrante les droits de l’homme et refuse de mener le Rwanda sur la voie démocratique“.

Pour autant, la démarche ne manquait pas de cynisme. Les membres de l’Union, représentés en aveugles, foulard sur les yeux et canne blanche à la main, illustraient l’absence totale, cette année au Rwanda, des “nécessaires” missions officielles d’observation, ainsi que l’inexistence de conditions de l’aide octroyée par l’Europe. Et ces portraits de grands diplomates à qui l’on a prêté de faux courriers comme c’était le cas pour Tony Blair, par exemple : “Cher Kagame, 95 % des voix comme en 2003, c’est trop, vraiment trop, fais en sorte de ne pas dépasser les 80 % cette fois-ci Bien à toi, ton conseiller” . Vraiment, il fallait être aveugle hier pour passer à côté d’une telle mise en scène. O.C. (st.)

[La Libre]

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

2 comments

1 mugambira jean { 08.13.10 at 09:55 }

Quelle gaminerie !!!

2 Jeannette Niwemukobwa { 08.13.10 at 15:42 }

Jambo, vous y étiez?
L’Akagari dans lequel j’ai toujours voté n’a pas voté avant 6 h du mat. Nous, on a peur des tueurs! On se couche tot et on préfère se lever tard. Le nyumbakumi et ses intore ont beau crier, nous, on ,
Vous n’avez pas l’idée de la trouille qui règne chez nous avec ses maudites elections.
A 7 h donc, les premiers arrivés se mettent en rangs et attendent. Un camion militaire arrive avec une cargaison de militaires en tenues miliaires. Nous, on trouve normal que des militaires viennent assurer la sécurité des élections.

Mais les militaires entrent dans les ubwiherero, se changent,et deviennent des électeurs comme nous, méconnaissabes, je me dis que c’est pour grossir les chiffres en faveur du cyama, mais non, ils ne se mettent pas en rangs pour voter, ils s’éparpillent dans la population présente.
On comprend la consigne. On se la passe en sourdine. Ils sont là. C’ était pour signifier leur présence et en imposer à la population. Manoeuvre inutile, on la connait la consigne, et personne n’y dérogera.

VIVE Kagame, FPR OYE, OYE, OYE!

Leave a Comment