Tribune d'Information sur le Rwanda

Rwanda “ouvre ses portes” aux juges français enquêtant sur l’assassinat du President Habyarimana

“Les portes du Rwanda sont ouvertes” aux juges français

Kigali – Le ministre rwandais de la Justice Tharcisse Karugarama a affirmé samedi que “les portes de (son) pays étaient ouvertes” à la justice française, peu avant l’arrivée d’une équipe de magistrats et d’enquêteurs venus à à Kigali pour poursuivre leur enquête sur l’attentat qui a tué le président rwandais Habyarimana en 1994.

“Le processus (judiciaire) doit être libre, indépendant et transparent”, a poursuivi M. Karugarama devant des journalistes, en promettant de laisser travailler les juges français comme ils l’entendraient.

“Nous ne serons à leurs côtés que s’ils nous demandent de l’être”, a poursuivi le ministre.

L’équipe d’enquêteurs français, avec notamment le juge Marc Trévidic, est arrivée samedi soir à Kigali sans faire de commentaire à la presse, a constaté un journaliste sur place. Cette équipe restera une semaine pour enquêter dans le cadre de la procédure ouverte en France concernant l’attentat contre l’avion du président rwandais Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994.

Cet attentat, dont les auteurs n’ont jamais été identifiés, a été l’élément déclencheur du génocide qui a fait au moins 800.000 morts selon l’ONU.

“Nous n’avons pas le moindre problème avec les enquêtes (…). Ce à quoi nous nous étions opposés, c’était qu’un juge à Paris, (Jean-Louis) Bruguière, soit manipulé et manipulent les faits et qu’il n’écoute que nos ennemis, qui sont nombreux”, a poursuivi M. Karugarama.

Un déplacement de magistrats français au Rwanda avait eu lieu en novembre dernier, une première depuis la rupture par Kigali de ses relations diplomatiques avec Paris, après l’émission de mandats d’arrêts en novembre 2006 par le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière.

Ces mandats visent des proches du Président Rwandais Paul Kagame, soupçonnés d’avoir pris part à l’attentat contre l’avion du président Juvénal Habyarimana.

Le Rwanda et la France ont renoué leurs relations diplomatiques fin novembre 2009.

[AFP]

1 comment

1 Kagabo { 09.12.10 at 08:11 }

Esperons que les portes de Karugarama resteront ouvertes pour tout enqueteur soucieux de connaitre la verité sur le drame rwandais. Vu les tensions à kigali, il y a toute fois moins de chance que les témoins puissent parler en toute libérité!

Leave a Comment