Rapport de l’ONU sur le génocide des Hutu par les troupes de Kagame: pourquoi Ban Ki-moon s’en mêle? — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Rapport de l’ONU sur le génocide des Hutu par les troupes de Kagame: pourquoi Ban Ki-moon s’en mêle?

par Jean Jacques.

Trop c’est trop dit-on quand on est exaspéré ! Ce qualificatif n’est pas exagéré vu la succession des scandales de l’ONU en Afrique centrale mais plus particulièrement au Rwanda.

enfants-refugies-squelettes

Scandale international: les Nations Unies complices de génocides en Afrique Centrale!

1. Il vous rappellera qu’en plein massacre au Rwanda en 1994, l’ONU décida de retirer la majorité des ses casques bleus au Rwanda et donnant ainsi le feu vert aux tueurs de commettre l’irréparable en massacrant la population civile. Les casques bleus belges furent les premiers à plier bagages laissant ainsi des milliers de civils réfugiés à l’école technique de Kicukiro à la merci des tueurs !! Qui a donné l’ordre de retirer ces casques bleus au Rwanda et pour quel motif ? L’ONU pourra-t-elle un jour nous expliquer pourquoi  a-t-elle fait cela en abandonnant les personnes en danger de mort certaine?

2. Selon les rapports internes de l’ONU, cette dernière était au courant que le FPR faisait transiter les armes dans les bois de chauffe que ses soldats ramenaient de Mulindi à Kigali. Pourquoi l’ONU a-t-elle fermé les yeux alors qu’elle savait très bien que le FPR préparait le dernier assaut sur Kigali ? Le Général Dallaire alors commandant en Chef de la Minuar aura-t-il le courage un jour de dire la vérité ?

3. Pourquoi l’ONU a-t-elle empêché la publication du rapport de Michael Hourigan sur l’assassinat du président Habyarimana ? Madame Louise Arbour qui était alors procureur en chef du Tribunal pénal international pour le Rwanda, pourra-t-elle un jour expliquer au peuple rwandais et à la famille Habyarimana pourquoi elle a empêché Monsieur Hourigan de continuer ses investigations ?

4. En 1994, le FPR massacrait à coup de mitrailleuses et machettes les civils innocents qui étaient dans un camp de réfugiés à Kibeho. 8000 âmes périrent dans ce massacre dans moins de 12 heures ! Les Casques Bleus de l’ONU étaient là. Qu’ont-ils fait ? Qui les a empêchés d’agir ?

5. Pourquoi l’ONU a-t-elle empêché la sortie du rapport du consultant américain   Robert Gersony sur le massacre des populations hutu par les soldats du FPR en 1994?

6. Lors des négociations d’Arusha il avait été décidé que les zones conquises par le FPR pendant sa grande offensive de 1993 allaient être des zones neutres et démilitarisées. Les élections avaient été organisées sous la supervision de l’ONU. Malgré les menaces et les pressions du FPR sur la population de ces zones, le parti du Président Habyarimana est sorti vainqueur à plus de 80%. Quelques jours après, le FPR organisa une purge tuant la quasi-totalité des élus et une grande partie de la population de cette zone. L’ONU décida de diligenter une enquête et le Général Dallaire avait promis de faire la lumière sur ces massacres. L’ONU peut-elle aujourd’hui dire qui a tué ces innocents et pourquoi elle n’a pas rendu public les résultats de ses enquêtes ?

7. En 1996, violant toutes les conventions internationales en matière de droit de l’homme, le FPR attaqua à coups de mortiers, mitrailleuses et de grenades  les camps des réfugiés HUTU installés au Zaïre, actuel RDC. Plusieurs milliers de réfugiés périrent dans ce massacre génocidaire sans que l’ONU soulève un petit doigt pour condamner fermement cette attaque alors que ces camps étaient sous sa supervision. Une enquête a été menée à cet effet par le juge chilien Roberto Garreton. Coup de théâtre ! Ce rapport a été frappé d’une interdiction de publication par ONU !

Une question me vient à l’esprit. Qu’est ce que le peuple rwandais et en particulier les Hutu ont fait à l’ONU ?

Ce peuple, qui est vilipendé à longueur de journées par des journalistes aux intérêts obscurs, cloué au pilori par Kagame et ses sponsors, n’attend qu’une chose : Que la vérité éclate au grand jour.

C’est inimaginable que quand des experts commandités par l’ONU, décident de sortir un rapport accusant Kagame et compagnie d’avoir commis des actes de génocide, preuve à l’appui, Ban Ki-moon se précipite pour aller à Kigali serrer la main du dictateur génocidaire Kagame !! Sur quelle planète sommes-nous ? Ban Ki-moon a même osé, pour ne pas dire qu’il a eu le culot, de dire à la presse que l’armée de Kagame « est hautement disciplinée » ? Le grand vouvouzela de Kagame, François Soudan de Jeune Afrique, qui ne tarit pas d’éloges à Kagame, parle lui de « rapport controversé » ! Tout cela présage quoi ? La modification du rapport ? Son renvoi aux calendes grecques ? Le peuple rwandais doit se mobiliser pour qu’aucune virgule, aucun mot ne soit retiré de ce rapport.

– Nous implorons le Président OBAMA d’user de son influence et de son sens de responsabilité pour qu’il mette la pression sur l’ONU afin que ce rapport éclate au grand jour et dans sa version originale.

– Nous osons croire que Monsieur Koffi Annan, Prix Nobel de la Paix, usera de ce privilège pour envoyer un message clair à son successeur en lui demandant de laisser les experts publier leur rapport.

– Nous demandons, à Boutros Boutros-Ghali d’user de toute sa franchise qu’on lui connaît pour prendre une position claire sur ce rapport. Qu’il use aussi de son influence pour permettre la publication de ce rapport.

– A Madame Emma Bonino ex-commissaire à l’action humanitaire de l’UE, qui connaît très bien la souffrance des réfugiés rwandais pour avoir été la seule à alerter le monde entier sur ledésastre humanitaire au moment où Kagame et compagnie tuaient en douceur les réfugiés dans la jungle du Zaïre et au moment où le général canadien Maurice Baril, qui avait pourtant survolé la zone par hélicoptère disait n’avoir vu aucun réfugié dans la forêt ! Madame Bonino fut aussi la première occidentale à aller à la rencontre de ces réfugiés sortis dans la jungle près de Tingi-Tingi. Les mots nous manquent pour vous adresser nos remerciements. Comme vous l’avez fait auparavant, nous vous demandons d’user de votre influence pour exiger la sortie de ce rapport.

– Il y a quelques mois, j’avais interpellé dans ma lettre ouverte le Général Nyamwasa Kayumba à saisir l’opportunité que l’histoire lui offre pour aider le peuple rwandais à se réconcilier. Je lui demande de tout mon cœur de mettre à nue l’arrogance de Kagame en prenant aussi position claire sur ce rapport. « La réconciliation commencera par là ».

– A l’endroit du peuple rwandais. Aucune action n’est petite, quand il faut sauver la patrie. Que ceux qui savent écrire, écrivent, que ceux qui savent parler, parlent ou se taisent à jamais. Que ceux qui peuvent faire des manifestations un peu partout dans le monde les fassent devant les bureaux de l’ONU. Parlez-en à vos amis, faites des lobbies tout azimut pour demander la publication de ce rapport dans sa version originale.

Ces démarches ne visent qu’une chose :

L’ECLATEMENT DE LA VERITE POUR UNE MEILLEURE RECONCILIATION.

YES WE CAN.

Jean Jacques
Montréal Canada

[Musabyimana]

2 comments

1 sambusa { 09.13.10 at 10:47 }

Les victimes du Congo devraient d’abord créer une forte association qui défendent leurs intérets, sinon l”ONU continuera d’ecouter Kagame et ses sponsors pour etouffer la vérité.
Une association des victimes du FPR est necessaire.

2 yves { 09.16.10 at 18:07 }

t’a raison c’est l’occasion ou jamais,moi je m’adresse aux hommes et femmes rwandais courageux résidents en occident et en afrique de se mobiliser mais les hommes qui ont travaillé avec kagame de faire éclater ce qu’ils connaissent créer des,journaux pour permettre aux nations occidentales de connaitre la vérité et c’est elles qui mettra la pression sur kagamé quand il atterrira sur leur téritoire le problème est que ils ont une parties de la vérité certe les hutus qui ont massacré les tutsi mais ils ne savent pas les circonstances et conditions qui ont permis sa réalisation cad le térorisme, assassinat ici et là des leader hutus des partis politiques, transit des armes clendestinement, assassinat du chef d’état avec la complicité des belges et de la minuard,… c’est le devoir de toute et chacun qui ne risque rien j’aurais aimé parler pou écrire à twagiramungu et autre rwandais influant ul ne faut pa qu’ils se taisent

Leave a Comment