L’opposante Victoire Ingabire déçue par le discours inaugural du Général Kagame — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

L’opposante Victoire Ingabire déçue par le discours inaugural du Général Kagame

by Victoire Ingabire.

Ce  06/09/2010  le général Kagame a prêté serment pour un nouveau septennat. Dans son discours d’intronisation adressé au peuple rwandais et aux amis du Rwanda, les Forces Démocratiques Unifiées (FDU ) regrettent qu’il ait éludé les principaux enjeux qui guettent notre pays et qui ont trait aux principes de la démocratie et des droits de la personne .

Au moment où des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour réclamer un dialogue national hautement inclusif, les FDU Inkingi s’étonnent que M. Paul Kagame continue de ridiculiser ceux qui prônent la non violence pour résoudre l’épineux problème rwandais. En effet, dans son style militariste, le président a conclu son discours en langue nationale par ces mots regrettables:« Nous avons gagné des conflits armés, nous vaincrons mêmes ceux-là qui nous affrontent sans armes”.

Banalisant les appels à plus d’ouverture politique, Paul Kagame a déclaré que : « les africains n’ont pas besoin de démocratie mais plutôt de lutter contre la pauvreté ». La démocratie est une valeur universelle et prétendre que les africains n’en ont pas besoin relève de la dictature et du mépris vis-à-vis de tous les peuples africains. Les africains n’ont pas à choisir entre “le ventre” et la démocratie.

L’échec de la politique gouvernementale de lutte contre la pauvreté est évidente. Les paysans de la région du Nord et de l’Est du pays qui étaient le grenier du pays, subissent aujourd’hui les affres de famine parce que le régime leur a imposé une régionalisation agricole mal étudiée. Une politique agricole violemment orientée vers le marché extérieur crée l’insécurité alimentaire dans le pays.

La population s’attendait aussi à  ce que le président justifie le choix de son gouvernement de privilégier le développement de la ville de Kigali au détriment du milieu rural abritant plus de 80% de la population.

Pour les FDU Inkingi, il est aberrant de promettre des miracles économiques pour le prochain septennat, tant que la vision 2020 dont le gouvernement a fait une vitrine de propagande ne sera pas revue en profondeur pour tenir compte des réalités du milieu rural.

Il a évoqué aussi la promotion de l’éducation. Les FDU dénoncent l’écart entre les promesses du président et des réalisations des 16 dernières années de son régime. En effet, le système éducatif actuel est  un système à deux vitesses : un système plus élaboré pour les caciques du pouvoir et le classe supérieure d’une part, et un système de tâtonnement pour le reste de la population, d’autre part. Ainsi, le système actuel de 9-4-4 n’est d’application que dans les seules écoles publiques pour enfant pauvres.

Le peuple rwandais s’attendait enfin à ce que le président fasse lumière sur les accusations très graves portées par l’ONU contre son gouvernement et de certains membres de son armée lors des guerres imposées à la RDC. Fidèle à lui-même il les a balayées du revers de la main en essayant d’en faire porter le chapeau aux occidentaux, boucs émissaires de tous les maux du Rwanda. Au lieu de prendre acte de ces accusations et de promettre toute la coopération avec la justice internationale pour que les coupables soient punis, il promet déjà une guerre sans merci contre la vérité.

C’est une politique de deux poids deux mesures d’utiliser des rapports de l’ONU pour incarcérer des membres de l’opposition et de crier au voleur quand la même organisation demande des comptes sur de graves crimes contre l’humanité et des crimes de génocide commis sous ta responsabilité.

Vouloir chaque fois incriminer la communauté  internationale pour des défaillances de gouvernance et pour des crimes commis par des rwandais de tous bords et de toutes ethnies est un refus flagrant d’assumer nos responsabilités. Ce ne sont pas ces étrangers qui ont assassiné le vice président du parti des Verts ou le journaliste Rugambage, ou qui ont jeté en prison des opposants politiques. Les FDU sont enfin d’avis que le problème ethnique qui gangrène notre pays n’est pas une création des étrangers. C’est une réalité à laquelle nous devons tous faire face.

Les FDU, tout comme les autres membres du Conseil Permanent de Concertation de l’opposition, sont d’avis que pour éviter le chaos, il faut saisir tout son courage et accepter des négociations directes entre le camp gouvernemental et l’opposition en vue de l’élaboration d’un protocole national de consensus sur la transition, la gouvernance, l’unité nationale, la réconciliation et la stabilité du Rwanda.

Fait à Kigali le 06 septembre 2010

Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA

Présidente des FDU INKINGI.

1 comment

1 chirac { 09.07.10 at 08:51 }

Oui victoire tu merite ce que tu as etudie dés ton enfance (idéologie genocidaire )continue a haut voix pour que les brancs ne coupe pas la ratios de chaque jours vraiment tu merite l’ignorante que tu es ,continue a moquer et nous a trvailler nous verrons a qui le futur donnera la victoire

Leave a Comment