L’ONU et la Communauté Internationale interpellées dans l’affaire Victoire Ingabire — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

L’ONU et la Communauté Internationale interpellées dans l’affaire Victoire Ingabire

L’agression perpétrée par le pouvoir FPR de Paul Kagame a Kigali – Rwanda a suscité une grande indignation au sein de la communauté rwandaise. Le Réseau International des Femmes pour la Démocratie et la Paix (RIFDP) interpelle le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ainsi que toute la communauté internationale, afin qu’ils mettent tout en oeuvre pour ramener les autorités rwandaises à la raison et sauver le processus de pacification et de démocratisation au Rwanda.
Voici ce que le RIFDP écrit:

Réseau International des Femmes pour la Démocratie et la Paix (RIFDP)
Réf : L/1du 6 février 2010

Secrétaire Général des Nations Unies
1st Avenue, 46th Street
New York NY 10017

Amnesty International
1 Easton Street
London, WC1X 0DW, UK

Human Rights Watch
64-66, rue de Lausanne
1202 Genève, Suisse

Membres du Corps Diplomatique à Kigali (Tous)

Les ONG
Les médias

Objet :

Note de protestation à la suite de l’agression contre Mme Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des Forces Démocratiques Unifiées (FDU) et Candidate aux élections présidentielles d’août 2010 au Rwanda.

Mesdames,
Messieurs,

Le 3 février 2010, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, présidente des Forces démocratiques unifiées et candidate aux élections présidentielles d’août 2010 au Rwanda, a été agressée et dépouillée de ses documents d’identité par des individus dont on peut affirmer, sans se tromper, qu’ils étaient en mission commandée par le pouvoir en place à Kigali.
En effet, sur invitation des autorités locales, Mme Victoire Ingabire Umuhoza s’était rendue au bureau du secteur Kinyinya/Kigali pour retirer des attestations en vue de parachever l’enregistrement de son parti politique. Arrivée sur place en compagnie de son collaborateur, M. Joseph Ntawangundi, elle a été brutalement attaquée par un groupe de gens embusqués à l’intérieur même de l’enclos du bureau municipal. Avec l’aide de son chauffeur, Mme Victoire Ingabire Umuhoza a pu se soustraire des mains de ses agresseurs tandis que son collaborateur a été sauvagement battu et déshabillé.
Nous, Réseau International des Femmes pour la Démocratie et la Paix (RIFDP), avons été d’autant plus choquées par cet acte de barbarie qui s’est déroulé dans un pays où le régime dirigeant se targue d’être le promoteur des droits de la femme. Nous condamnons énergiquement et de vives voix ces pratiques barbares de violence indignes de notre siècle.

Il est très regrettable que le FPR de Paul Kagame n’ait pas encore saisi dans toute sa profondeur le message de la paix que Mme Victoire Ingabire Umuhoza apporte aujourd’hui au Rwanda. Rentrée récemment d’exil, elle a été aussitôt la cible des médias et des organisations proches du pouvoir de Kigali qui l’accusent de négationniste, de divisionniste, d’ethniste et de véhiculer l’idéologie génocidaire. C’est là tout un arsenal destiné à décourager toute voix discordante, quelle qu’elle soit.

Pourtant, la mission de Mme Victoire Ingabire Umuhoza est toute autre et claire. Elle est rentrée dans son pays au nom de la paix, de la démocratie, du dialogue inter-rwandais et de la réconciliation nationale. Telles sont les valeurs, parfaitement louables, qu’elle incarne et véhicule dans tous ses discours. S’attaquer à elle, c’est s’attaquer à ces valeurs ; c’est se tromper d’époque.

La présidente des FDU n’a rien de tout ce que ses détracteurs veulent faire croire. Au contraire elle est pour la vérité et la justice pour tous. Elle est pour le bien-être de tout le peuple rwandais dans toutes ses composantes. C’est d’ailleurs ce qu’elle affirme dans son discours du 16 janvier 2010 à son arrivée à Kigali : « Nous voulons une politique qui protège chaque Rwandais pour que plus personne ne perde sa vie à cause de ses origines, de sa région, de sa religion ou de ses opinions politiques ». Mme Victoire Ingabire Umuhoza invite les Rwandais à une marche de fierté, une marche « tous ensemble » pour construire un Rwanda plus solidaire, plus harmonieux et plus juste.

A l’instar de l’intérêt manifesté par la communauté internationale à l’endroit de l’opposante birmane Aung San Suu Kyi, notre organisation souhaiterait voir ladite communauté réserver les mêmes attentions à Mme Victoire Ingabire Umuhoza puisque les deux leaders politiques mènent des combats en tous les points semblables à savoir la démocratie, la paix et la défense des droits de l’homme.

Convaincues que vous pouvez aider les Rwandais à se sortir d’une situation de « ni guerre ni paix » qui perdure depuis 15 ans, nous vous demandons d’user de toute votre influence pour convaincre les autorités rwandaises à renoncer à des méthodes qui s’apparentent à un terrorisme d’État. Une action rapide dans ce sens s’impose car on ne devrait pas tergiverser devant quiconque voudra plonger une fois encore le Rwanda dans l’horreur. Ce faisant, vous aurez rendu un grand service à son peuple et au monde entier.

Pour le Réseau International des Femmes pour la Démocratie et la Paix (RIFDP)

Perpétue Muramutse,

Pétronille Muhawenimana,

Clémence Uwimana.

Reste a voir si cet appel sera entendu!

0 comments

There are no comments yet...

Kick things off by filling out the form below.

Leave a Comment