Les récents propos injurieux du Président Kagame envers les réfugiés sont à condamner — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Les récents propos injurieux du Président Kagame envers les réfugiés sont à condamner

REACTION AUX PROPOS DU PRESIDENT RWANDAIS SUR SES EXILÉS POLITIQUES ET LES MASSACRES DES REFUGIES RWANDAIS COMMIS EN RDC DEPUIS 1996.

Terre de Paix Agakiza étant actuellement engagée dans la défense des droits des réfugiés, nous suivons attentivement depuis un certain temps les discours successifs du Président et de certaines grandes personnalités rwandais, ainsi que la dégradation des conditions de vie et de sécurité dans lesquels vivent les réfugiés. Dernièrement nous sommes restés ébahis et coupés de souffle quand le Président Rwandais compara des réfugiés de «déchets humains» et quand il se vanta une fois de plus d’avoir massacré des réfugiés rwandais installés en RDC. Ces propos lui vaudraient une démission pure et simple s’il était dans un pays démocratique où les habitants, débarrassés de toute peur, sont prêts à défendre leurs droits au prix de leur vie.

En effet, parlant des cadres politiques qui fuient son régime, il a déclaré : «Those fleeing are like [the waste] being excreted. It means the country has sieved”. (…) But for the waste, the country throws them out”. (Rwanda News Agency, 13.4.10) et pendant l’investiture du 18.4.2010 des nouveaux cadres militaires dont le Ministre de la Défense et le Chef d’Etat Major Général, parlant toujours des réfugiés qui se font massacrés par son armée en RDC depuis 1996, il déclara « Twacyuye bamwe, abandi turabarasa » ce qui pourrait se traduire : «Nous les avons rapatriés quelques –uns de force, les autres nous les avons exécutés sur place».
Malheureusement cette dernière affirmation est une réalité non seulement près de 600 000 réfugiés rwandais viennent de perdre la vie en RDC mais aussi il faut y ajouter plus de 6 millions de Congolais.

C’est abominablement ahurissant. Pour un chrétien comme lui, le Président Paul Kagame, la prophétie d’Abdias ne manquera pas de s’appliquer s’il ne soigne pas son langage, ainsi que sa conduite.

Mieux encore, il devrait penser à céder sa place à un autre rwandais qui apprécie non seulement sa vie mais aussi celle de ses concitoyens.

Jouissant des pouvoirs de vie et de mort sur les Rwandais, sur tout au moins une certaine catégorie de Rwandais, le Président rwandais commence à se gonfler d’orgueil et d’arrogance malgré lui.

Il est de notoriété publique qu’il jouit d’une grande protection internationale sous le patronage des grandes puissances économiques, politiques et militaires mais ceci ne devrait pas lui conférer une licence de tuer les innocents.

D’aucun n’est informé que cette protection fût négociée à travers un chantage ingénieux bâti autour de l”immobilisme des uns et des autres pendant la guerre dite d’octobre 1990 et surtout pendant le génocide rwandais de 1994 qui a laissé des morts allant de 200 000 à 3.5 millions suivant les sources d’informations disponibles.

Compte tenu du mépris qu’il manifeste actuellement à l’encontre de ses sujets, il est temps que ses protecteurs qui, sans aucun doute sont toujours animés de bonnes intentions, retirent ladite protection sinon en revoient les conditions.

Excellence Mr le Secrétaire Général, le Président rwandais , d’ailleurs comme tous ses services de renseignements, de défense et de police martyrisent la population en les maintenant dans un climat de peur et de trauma psychologique permanent au moyen d’un discours alarmiste, un esclavagisme ethnique sous le sigle de TIG ou Travaux d’Intérêt Général, des arrestations et emprisonnements arbitraires, des systèmes judiciaires déshumanisants, des interdictions de pleurer et d’enterrer leurs morts dans la dignité, la transgression des valeurs et des traditions rwandaises quant aux rites funéraires, etc.

Ses interventions publiques devraient agir dans le sens qui est en harmonie avec le respect des droits de l’homme, de la loi et de la culture ainsi que des traditions de son pays, quitte à satisfaire son soif de vengeance loin des yeux et des oreilles si réellement il entretient ce péché.

En maintenant une partie de la population sous une exclusion sociale et répression politique aujourd’hui évidentes, les autorités rwandaises doivent s’attendre à un exode massif de ses habitants.

En déshumanisant des réfugiés tout en lançant sur eux des expéditions punitives, elles n’ont qu’à s’attendre à une guerre sur le sol rwandais –même.

Ceci est dans la logique des choses, car, en effet, la plupart des membres de l’équipe dirigeante actuelle ont eux-mêmes été réfugiés et avec leurs abus actuels, elles doivent être conscientes que le pays est en train de basculer vertigineusement dans la période d’avant Octobre 1990.

Nous osons espérer que ce n’est pas cela que le Rwanda recherche actuellement.

Le Président rwandais ne doit pas continuer à nous faire le coup de l’émotion en rappelant à longueur de journée la perte des siens perdus pendant les guerres qu’il a préparées, provoquées et dirigées avec succès si on fie à ses nombreux discours.

Il ne devrait plus continuer à brandir comme une arme les 30 années qu’il a passées en exil pour justifier ses méfaits. Beaucoup de familles rwandaises ont perdu la plupart des leurs et /ou elles ont passé bien plus de 30 ans en exil sans qu’ils nourrissent une haine aussi destructive et inappropriée pour un chef de l’Etat.

Le Président rwandais doit avoir un cœur d’un Chef d’Etat. Ce n’est pas suffisant de créer un ministère chargé des réfugiés, ni de mettre en place des services chargés de la réconciliation nationale ni d’instaurer des systèmes judiciaires alléchants pour croire que l’on guérit la population des ses « maux ».

Qui croira que ces services font réellement leurs devoirs si leur garant suprême foule aux pieds les principes sur lesquels ils sont bâtis?

Le Rwanda a plus besoin de faiseurs de paix que de seigneurs de guerre.
Le Rwanda, étant un pays qui connaît des événements sanglants depuis des décennies, il a besoin d’un Président qui se soucie de tous ses habitants et de tous les enfants du Pays disséminés de par le Monde pour une raison ou une autre.

Le Pays a besoin d’un Président qui panse les plaies au lieu de les ouvrir encore plus. Malheureusement c’est le contraire auquel on assiste. Au vu de ce constant inquiétant, nous demandons à tous les pays, surtout ceux de la Région des Grands Lacs, d’accorder tout au minimum un statut de réfugiés à tous Rwandais, aujourd’hui pourchassés.

Nous en appelons, Mr le Secrétaire des Nations Unies, étant que garant de la sécurité mondiale et du respect des droits de l’homme, à votre jugement et autorité en vue de protéger la population rwandaise contre les violences verbales de la part de leurs dirigeants.

Nous comptons beaucoup sur votre compassion

Emmanuel Munyaruguru
Terre de Paix
e-mail : e-mun@terrampacis.com

19/04/2010

1 comment

1 Colored Opinions { 04.26.10 at 02:30 }

Keep following and translating his speeches, incredibly important what you digg up here. In the light of the recent discussion and persecution of Victoire Ingabire’s because of her words at the genocide memorial this can become a very big story.

Leave a Comment