La France aide le Rwanda pour l’électrification rurale — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

La France aide le Rwanda pour l’électrification rurale

Contini & Rwangombwa

Le Ministre John Rwangombwa (à droite) et l’Ambassadeur Laurent Contini échangent les documents après signature de l’accord

Le Ministre John Rwangombwa (à droite) et l’Ambassadeur Laurent Contini échangent les documents après signature de l’accord

Kigali: La France a converti le remboursement de la dette que le Rwanda lui doit sur trois ans en un don destiné à des projets ruraux de développement liés à l’électrification rurale, a établi ARI.

La signature de cet accord de coopération a été paraphée par le Ministre John Rwangombwa du côté rwandais, et l’Ambassadeur de la France à Kigali, Laurent Contini.

« Le remboursement se fera par les autorités rwandaises. Et ce don sera affecté au programme d’appui au développement en énergie en milieu rural », a indiqué l’Ambassadeur Contini, lors d’un entretien avec la presse.

Le diplomate a ajouté qu’il est entrain d’identifier en accord avec les responsables rwandais des secteurs où son pays pourra intervenir.

« Il n’y a que deux mois que nos deux pays ont relancé leurs relations diplomatiques et politiques. Nous sommes entrain d’étudier les stratégies de développement de notre intervention », a-t-il dit.

Le Ministre Rwangombwa a saisi l’occasion pour annoncer que le produit national brut par habitant au Rwanda a atteint 296 000 Frw, soit $US 520. Il représente un total de 2 992 milliards Frw pour une population estimée à 10,1 millions d’âmes.

Les activités d’agriculture, de forêts et de pêche ont rapporté 34% du produit national brut ; les industries, 14 % ; et les services, 46 %. Les taxes sur les produits ont généré 6%.

En 2008, le pays a enregistré une croissance de 11,6%. Un record. En 2009, la croissance a diminué pour se situer autour de 6% à cause de la crise financière mondiale. Bien mieux que la plupart d’autres pays.

Le Rwanda doit sa croissance de 2009 au progrès de la croissance en agriculture qui s’est élevée à 8%, grâce à une augmentation de la production alimentaire équivalente à 9%, pendant que le secteur des services a atteint 6%. Le secteur des transports a augmenté de 9%. Le secteur industriel, lui, n’a rapporté que 1%.

Selon le Ministre des Finances, le Rwanda avait investi un budget pour avoir une croissance de 5,3%. Et il est arrivé à 6%, un résultat qui est satisfaisant.

« Au niveau de la balance commerciale, nous avons enregistré un recul dans les recettes issues des exportations du café et des mines. Le tourisme a aussi régressé puisque ces revenus ont baissé de 6% alors qu’auparavant il (le tourisme) connaissait une croissance annuelle de 20%. C’est un signe des conséquences de la crise financière mondiale », a-t-il relevé.

Rwangombwa a reconnu que la forte poussée démographique est un obstacle à l’amélioration des conditions de vie des citoyens en général selon la Vision 2020 du pays. Mais des stratégies ont été prises pour contrôler les naissances.

« Au niveau de la santé, 40% de la population appliquaient en 2008 les stratégies de réduction des naissances. Il y a espoir que cette mesure aura un impact sur la démographie », a-t-il poursuivi.

L’autre mesure prise est la promotion de l’éducation surtout de la jeune fille afin qu’elle sache faire face aux défis majeurs d’avenir. Dans l’ensemble, le pays aidera la population à renforcer ses capacités pour faire face à divers obstacles de son développement.

[ARI-RNA]

1 comment

1 Ambrose Nzeyimana { 04.10.10 at 11:56 }

Will this rural electrification be subject to a French audit to assess if it did happen? If not, this is another strategy of RPF government of not paying its debts and directing saved money toward criminal activities against its population or intervening in neighboring countries’ affairs. This, because we all know that not much is invested in rural areas to improve their infrastructures.

Leave a Comment