Dominique Mbonyumutwa: De Byimana à Nyamabuye, on le poursuit jusque dans sa tombe! — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Dominique Mbonyumutwa: De Byimana à Nyamabuye, on le poursuit jusque dans sa tombe!

par Pierre Bagilishya

Dominique Mbonyumutwa: Premier President de la Republique RwandaiseDominique Mbonyumutwa: Premier Président de la République Rwandaise

De Byimana à Nyamabuye on  le poursuit jusque dans sa tombe: MORT POUR LA TROISIEME FOIS!
(Dominique Mbonyumutwa n’a pas fini de mourir.)

En 1959, il a été attaqué à Byimana (Gitarama) après la messe par des jeunes sous-chefs tutsi. Il a été laissé dans la bananneraie pour mort. Il survivra et sera nommé par la suite premier président de la jeune république rwandaise en 1960.
Ce geste de la part des dignitaires tutsi est resté à jamais gravé dans la mémoire collective de la communauté des bahutu.
Ce fût sans aucun doute le déclic de la conscience collective de se libérer du joug féodal tutsi.

Funérailles de Dominique Mbonyumutwa

Funérailles de Dominique Mbonyumutwa

En 1992, il mourra cette fois-ci et sera enterré MU CYUBAHIRO en présence des hutu et des tutsi. Il a eu tous les honneurs d’un ancien Chef d’Etat rwandais. Sa tombe survivra au même titre que celles des anciens rois batutsi.

Il faut rappeler que de par l’histoire même la révolution française ou le communisme de Russie n’ont jamais profané les tombeaux des rois.
Il en a été de même en 1959 au Rwanda, la révolution rwandaise n’a jamais profané les tombeaux des rois.
Même la reine a survécu jusqu’en 1994 logé et nourri par la République.

En 2010, Dominique Mbonyumutwa est mort pour la troisième fois. Il a été déterré et enterré de nuit par les fils de ceux qui l’on tabassé en 1959. La nuit leur a épargné la colère du peuple.
Mais, sans aucun doute, le FPR dans tous ses gestes joue étonnemment le jeu de l’autruche. Ils semblent ignorer qu’ils dorment et se reveillent avec 9 millions de hutu, c’est-à-dire 85 % de la population.

Il n’y a qu’un seul message à travers tous ces événemnets: que les tutsi cessent de faire le malin. Cette époque est révolue.
Il reste à vivre ensemble d’égal à égal. Il n’y a pas d’autres solutions qui vaillent.

C’est à travers la vérité et toute la vèrité que tous rwandais nous éviterons des catastrophes comme celles que nous avons connues durant ces dernières années.

Il est plus que temps qu’on parle de la VRAIE ET FRANCHE RÉCONCILIATON.

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

4 comments

1 Zima { 05.10.10 at 01:50 }

“joug féodal tutsi” (ingoyi ya gihake: tu me rappelles Kantano, toi!)
“la reine a survécu jusqu’en 1994 logée et nourrie par la République” tuée par qui?
“Il a été déterré et enterré de nuit …” Je suis d’accord avec toi, ce geste est vraiment stupide, aveuglant et scandaleux (biteye isoni).

“Ils semblent ignorer qu’ils dorment et se reveillent avec 9 millions de hutu, c’est-à-dire 85 % de la population.” Alors là, tes notions de statistiques démographiques datent de Mathusalem. Tu es tellement aveuglé par la rancoeur que tu ignores que l’ADN tutsi ou hutu n’existe pas. A moins que tu n’aies pas appliqué le théorème “nasal” ce qui m’étonnerait. Tu n’as pas l’air de quelqu’un qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez!

Moralité de l’histoire:

La colère est mauvaise conseillère. La tombe de Mbonyumutwa n’aurait pas du subir cet affront. Mais la conclusion de ton article, Pierre, est un simple brulot anti-tutsi. Ce qui fait de toi de facto, un type dangereux dont l’époque est révolue.

2 Innocent Nsengiyumva { 05.10.10 at 04:43 }

Je pense que l’article de Pierre semble endosser l’ideologie du FPR de globalisation en transformant un crime individuel a un crime collectif.
Pour moi il est faux de s’emprendre a tous les tutsi pour un crime commis par un ou un groupes de tutsi qui sont au pouvoir. Cette facon de raisoner justifierait l’ideologie du FPR de faire endosser les crimes commis par certains hutu a tous les hutus.

De la meme maniere alors que le genocide est une calamite nationale qui requiert une memoire collective, le FPR s’en est approprie a des fins politiques. L’acte de profaner la tombe du Premier President Rwandais, SE feu Mbonyumutwa est une calamite nationale ( ni amahano) pour tous les rwandais epris de paix et de democratie, hutu, twa et tutsi. Il faut donc s’emprendre au regime FPR et et ses leaders.
Les esprits des ancetres vont le venger comme le feront les esprits des morts utilises pour la propagande.

Les hutus comme tous les autres rwandais , tutsi et twa ne sont pas endormis, ils observent et je suis sur que certains sont en train de lutter pour le changement qui va arriver tot ou tard; un changement pou un lendemain qui chante pour tous les rwandais.
L’on doit lutter contre le mal d’ou qu’il vienne et ne doit etre colle a un groupe. Le principe que la responsibilite criminelle est individuelle et pas collective est fondamentale si l’on veut tourner une page dans l’histoire du Rwanda.

3 NTAGANDA { 06.01.10 at 01:59 }

L’article de Pierre Bagilishya mérite critique comme Zima et Nsengiyumva viennent de le faire! Confondre le HUTU avec le peuple Rwandais est inconcevable! Dormir avec 85% n ‘est pas aussi dangereux pour mois que dormir avec un gouvernement de 20 idéologues génocidaires. Ce fut le cas en 1994, peu de Hutu ont plongé le Rwanda en deuil en incitant les dits 85% dans les tueries sans précédent! Ceux qui ont planifié le Génocide spéculaient sur le nombre de criminels qui rendrait impossible les procès! Je pense que le nombre ne doit plus pousser les gens à la sauvagerie!

Pierre ! Est-tu toujours convaincu que la fameuse révolution de 1959 a été déclenché par la gifle des jeunes tutsi? C’est faux mon frère. Le coire reviendrait à penser aussi que le génocide de 1994 à été provoqué par le crash de l’avion présidentielle!

La Reine n’a pas vient vécu loin de se proches même si elle a été nourrie et logée par la République. Pour quoi cette même République ne l’a -t-elle pas sauvée des machettes et des massues?”C’est à travers la vérité et toute la vèrité que tous rwandais nous éviterons des catastrophes comme celles que nous avons connues durant ces dernières années.” Je reprends tes mots pour te montrer que la “vérité” que je cherche est celle -là qui tient compte de tous le Rwandais sans distinction!

4 BIGIRA { 06.12.10 at 10:30 }

Mon cher Ntaganda, la révolution de 1959 a été déclenchée par le refus du monarque d’accepter les doléances du Peuple Rwandais c’est-à-dire le bas peuple hutu, tutsi et twa alors qu’elles étaient légitimes d’une part et la création des milices pour pourchasser et liquider physiquemet les représentants du Peuple Rwandais d’autre part. Les agissements criminels de ces milices ont eu pour effet, la réaction foudroyante des Hutu contre les Tutsi. Bien entendu je ne soutiens pas et je ne soutiendrai jamais que les massacres des pauvres paysans tutsi qui étaient, eux aussi,victimes des injustices glagrantes et inacceptables du régime monarchique, étaient légitimes comme je ne soutiendrai jamais que les massacres des pauvres paysans Hutu rwandais par Kagame et son armée pour prendre le pouvoir par la force au Rwanda étaient légitimes.
Mon cher Ntaganda, si vous êtes conséquent et honnête, je subodore que vous ne pouvez pas soutenir que les massacres des milliers de femmes et enfants des préfetures du nord de notre pays et par la suite sur l’ensemble du pays par Kagame et son armée étaient et sont légitimes et que vous ne pouvez pas les nier.
J’ai toujours pensé et je pense qu’il n’y a pas de criminels Hutu, Tutsi et Twa. Un criminel est un criminel et doit être traîté come tel pour ce qu’il a fait et non pour ce qu’il est. Il s’ensuit que ma position sur les crimes qui ont été commis par des Rwandais et contre des Rwandais est la suivante:
1- tous les criminels des Hutu, Tutsi et Twa doivent être recherchés, jugés et condamnés d’une manière exemplaire;
2- le tri des présumés criminels pour ce qu’ils sont et nullement pour ce qu’ils ont fait c’est-à-dire juger et condamner les seuls Hutu y compris les innocents et il y’ en a des millions et laisser impunis les bouchers des Hutu à savoir les militaires de l’armée du FPR et Kagame en personne est pour moi inacceptable.
Débarrasser le Rwanda de tous les criminels, peu importe qui ils sont, leur fortune ou position sociale est, à mes yeux, une condition sine qua none pour la Paix durable et définitive au Rwanda et la vie harmonieuse entre les Hutu et les Tutsi.
A défaut, la deuxième déflagration sera plus terrifiante que la précédente. Subir le mépris, l’humiliation et l’injustice par les dirigeants de son propre pays est plus douloureux que la maladie d’estomac notamment l’ulcère gastrique. Et en tout état de cause, les conséquences dont il est a priori impossible mesurer la gravité sont inévitables.
Le patrimoine commun des Rwandais et pour l’éternité est le Rwanda. Un dirigeant rwandais qui veut s’en approprié et en faire un patrimoine personnel au détriment des autres rwandais est très nuisible non seulement pour ses enfants et mais également pour le Peuple Rwandais. Il est doit dès lors être mis à sa place réelle car il n’est pas digne de représenter le Peuple Rwandais.

Leave a Comment