Déclaration du Rwanda à propos de l’arrestation de l’avocat américain Peter Erlinder — Rwandinfo_FR
Tribune d'Information sur le Rwanda

Déclaration du Rwanda à propos de l’arrestation de l’avocat américain Peter Erlinder

Correction!
Le Professor Peter Erlinder est entré au Rwanda le Dimanche 23 Mai 2010 et non le 27 Mai comme indiqué dans cette déclaration!

Kigali – Un avocat américain, C. Peter Erlinder, affirmant participer à la défense de Victoire Ingabire, est entré au Rwanda le 27 mai 2010, et le jour suivant, le 28 mai, a été arrêté par les autorités en application des lois du pays sur l’idéologie génocidaire.
Mme Ingabire est accusée d’avoir des liens avec le FDLR, groupe placé par les Nations Unies sur la liste officielle des groupes terroristes et qui milite pour le recommencement du génocide rwandais auquel il a été mis un terme en 1994.

Selon Martin Ngoga, le procureur général du Rwanda : « La violation impudente de ces lois s’impose comme une évidence.
Il s’est continuellement engagé dans des théories du complot et dans la négation de la réalité entourant les circonstances du génocide.
Il répand depuis de nombreuses années cette fiction dangereuse et faussée.
Le fait d’entrer au Rwanda a été un acte ehonté de provocation, étant donné que M. Erlinder doit clairement comprendre qu’il se trouve en violation des lois de notre pays.
»

« M. Erlinder et Mme Ingabire affirment que leur intention est de soutenir la candidature d’opposition de cette dernière aux élections présidentielles », a déclaré Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères et porte-parole du gouvernement.
« Toutefois, la candidature de Mme Ingabire n’est pas enregistrée. Qui plus est, les actions et déclarations provocatrices venant de sa personne et de celle de M. Erlinder ressemblent davantage à un stratagème de relations publiques au grand jour qu’à un sérieux effort de s’engager dans une élection ou dans un débat sur la démocratie.
En soi, cette action serait déjà affligeante, mais elle est particulièrement perturbante parce qu’elle est susceptible de mettre en cause la légitimité du processus électoral du Rwanda. »

Le Rwanda a vécu un génocide sanguinaire dans les années 1990.
Le redressement du pays, qui a été une réussite énorme, s’est en partie fondé sur l’assurance que les types de propagande et de sous-entendus inconscients qui ont contribué à provoquer le génocide ne pourront jamais être répétés.
À l’instar de ses homologues européens, qui ont adopté des principes juridiques visant à s’assurer qu’il n’y aura jamais de répétition de l’holocauste, le Rwanda a adopté des lois similaires.

« Malheureusement, ceux qui recherchent la publicité de façon intempestive, ainsi que les négationnistes du génocide, sont en train d’utiliser le processus électoral prochain pour avancer leurs objectifs, en faisant peu de cas du mal énorme qu’ils peuvent causer », a poursuivi Mme Mushikiwabo.

« Notre but n’est pas d’étouffer les points de vue opposés et la liberté de parole. Il est de protéger la sécurité, la sûreté et l’intégrité du processus électoral démocratique du Rwanda.
Ceux qui sont à la recherche de publicité et les négationnistes du génocide qui se livrent à des opérations publicitaires ne font rien pour promouvoir la stabilité du Rwanda.
Au lieu de cela, ils déstabilisent le pays pour leur profit personnel.
Nous sommes convaincus que les actions de M. Erlinder pourraient avoir précisément cet effet.
Plutôt que de laisser les gens témoigner des progrès réalisés au Rwanda, on leur présente au lieu de cela un écran de fumée qui n’est en rien ancré dans la réalité du Rwanda et de la vie quotidienne de ses citoyens. »

« Les affirmations de M. Erlinder selon lesquelles il est ici pour participer à la défense de Victoire Ingabire ne résistent pas à un examen minutieux », a déclaré Mme Mushikiwabo.
« Il n’est pas inscrit pour exercer la profession d’avocat au Rwanda, et il n’a fait aucune démarche en ce sens.
Il est clair pour tout observateur qu’il n’est pas du tout ici pour exercer sa profession d’avocat, mais pour faire sa propre promotion et celle de ses causes dangereuses.
Nous sommes d’avis que M. Erlinder est un théoricien du complot qui cherche sciemment à promouvoir ses vues extrémistes sur le sol rwandais — et nous ne le permettrons pas.
Nous comprenons que les activistes des droits de l’homme formés à l’école de la Déclaration des droits des États-Unis puissent trouver ceci contestable. Cependant, pour les Rwandais — formés à l’école de la tragédie du génocide de 1994 et qui aspirent très fortement à la paix, l’arrestation de M. Erlinder est un acte de justice. »

Contact:
République du Rwanda
Louise Mushikiwabo, +250 78830 5218
Bureau de la porte-parole du gouvernement
// <![CDATA[// <![CDATA[
var prefix = 'mailto:';
var suffix = '';
var attribs = '';
var path = 'hr' + 'ef' + '=';
var addy82502 = 'lmushikiwabo' + '@';
addy82502 = addy82502 + 'gov' + '.' + 'rw';
document.write( '‘ );
document.write( addy82502 );
document.write( ” );
// ]]>
lmushikiwabo@gov.rw // <![CDATA[// <![CDATA[
document.write( '‘ );
// ]]>This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it // <![CDATA[// <![CDATA[
document.write( '’ );
// ]]>

www.minaffet.gov.rw

– Si vous voulez recevoir par email les articles paraissant sur Rwandinfo Français, cliquez ici.
– Si vous voulez recevoir des articles de Rwandinfo en Francais dans votre Lecteur RSS, cliquez ici

1 comment

1 NTAGANDA { 05.31.10 at 09:40 }

Bravo Madame la Ministre! Ta Déclaration vaut ce qu’elle vaut! Aller de l’avant pour ouvrir les oreilles des récalcitrants qui ne veulent pas reconnaître les intentions cachées des protecteurs des génocidaires!

Leave a Comment