Tribune d'Information sur le Rwanda

Amnesty International demande une révision des lois vagues sur idéologie génocidaire au Rwanda

Amnesty international demande au gouvernement rwandais de revoir les lois sur l’idéologie génocidaire. L’association de défense des droits de l’Homme dénonce l’ambigüité entourant ces lois qui tendent, de plus en plus, à museler la presse, les militants des droits de l’Homme et toute opposition au Rwanda.

Les lois en question ont été introduites après le génocide de 1994 pour lutter contre les discours haineux dans le pays. Elles « mettent en place des restrictions sur la liberté d’expression, et donc elles vont à l’encontre des obligations du Rwanda sur la liberté d’expression », a expliqué Erwin van der Borght, directeur pour l’Afrique à Amnesty International.

Pour ce responsable d’Amnesty, les lois rwandaises contre l’idéologie génocidaire « sont formulées d’une manière très vague et généralisée, et donc les gens, au Rwanda, ne savent pas qu’est-ce qui est autorisé et qu’est-ce qui ne l’est pas. »

Du fait de cette situation, « beaucoup de gens préfèrent ne pas critiquer les autorités parce qu’il y a vraiment une crainte, par exemple auprès des médias indépendants, des activistes des droits de l’Homme et parfois même des opposants politiques, d’être poursuivis en justice », a souligné Erwin van der Borght.

4 comments

1 rwagasana gerard { 09.02.10 at 08:47 }

Amnesty International connu pour n’avoir jamais défendu les Tutsis brimés pendant le règne des deux Républiques précédentes ni condamné les génocidaires Hutus pendant et après le génocide des Tutsis, n’a aucun droit de parole pour son manque total d’équité. Il raconte n’importe quoi sans même citer aucun texte de ces lois qu’il critique. Amnesty International a vécu et a eu ses heures de gloire à sa création. Actuellement il n’en reste qu’une caricature honteuse.

2 mugabo { 09.03.10 at 10:57 }

si cette ong s’est tue pdt le genocide ça ne veut pas dire qu’elle n’a rien à dire aujourd’hui et non plus les autorités rwandaises ne doivent pas la ménacer la bonne question à se poser est est ce qu’il existe ces loi si non les autorités rwandaises ont raison si elles existent il est tout à fait nécessaire qu’elle metyte en garde les autorité rwandaises

3 Jean S. Barahinyura { 09.04.10 at 07:37 }

Decidément, mes compatriotes les tutsi, voient toute la terre à leur pieds à tel enseigne qu’ils pensent et vraissemblablement croient avoir le droit de faire taire le monde entier.

Mon bien-aimé compatriote Gérard Rwagasana semble avoir perdu – s’il en a jamais eu – out sens de justice et/ou de démocratien. Arrêtons mes frères de continuer à penser tutsi/hutu, pensons et agissons en rwandais. Le FPR, qu’il le veuille ou non, lui et sesmaîtres les Etats-Unis d’Amérique de Bill Clinton et le Grande Bretagne de Tony Blair en l’occurence, devront un jour répondre pour le génocide du peuple rwandais dont ils sont rendu responsables dès 1990. Je dis bien que le FPR, assisté dans cette besogne par Clinton et Blair, devra tôt ou tard, répondre pour le génocide du peuple rwandais, les tutsi n’étant pas plus rwandais que le reste des rwandais. Peu importe les magouilles, la manipulation même du monde entier, et les ragots dont ils ont tous faits preuves, ils seront tous jugés. Il y a un Juge impartiable et toujours juste, celui-là ne sera nullement impréssionné par la capacité du mensonge des fonctionnaires du FPR et de KAGAME, Lui Juge des juges et Roi des roi, Il est tellement souverain ! Halleluia! Aaameeen!

Amnesty International cher frère Gérard, doit et devra toujours faire son travail, que cela plaise à des gens comme vous ou non.

4 Salim { 11.02.11 at 03:23 }

Quoi dire autre a un Pays qui se develope de jour en jour, ils veulent juste le décourager. Quesqu’a dit L’Amnisty International avant la Genocide? j crois rien, mais ils veulent dire klk chose apres tuerie de milles personnes! Vive le Rwanda

Leave a Comment