Tribune d'Information sur le Rwanda

Agathe Habyarimana : Les accusations de génocide sont des « mensonges »

Président Habyarimana et son épouse Agathe Kanziga

Président Habyarimana et son épouse Agathe Kanziga

Paris : Agathe Kanziga Habyarimana, la femme de l’ancien président du Rwanda, aujourd’hui retirée dans l’Essonne, s’explique sur les accusations de génocide portées contre elle à Paris comme à Kigali.

Chaque matin, un petit chapeau rond sur la tête, Agathe Habyarimana, 67 ans, s’en va à la messe. La veuve de l’ex-président rwandais Juvénal Habyarimana, dont la mort dans un attentat en 1994 marqua le début du génocide, s’est installée à Courcouronnes (Essonne), en septembre 1999.

Elle vit dans un pavillon anonyme, entourée de ses enfants et de ses souvenirs : des photos de son mari tapissent les murs…, rapporte le journal ‘Le Parisien’.Une grand-mère sans histoires ? Pas selon les autorités rwandaises qui l’accusent de génocide et de crime contre l’humanité et réclament son extradition.

A écouter:
[wpaudio url=”http://rwandinfo.com/media/20100326-voa-agathe-habyarimana-on-her-case.mp3″ text=”Interview de Mme Agathe Habyarimana au sujet des accusations du gouvernement rwandais” dl=”0″] en Kinyarwanda – [VOA]

Le 2 mars, cinq jours après la visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda, la veuve a été arrêtée sur la base d’un mandat d’arrêt international émis par Kigali, entendue par un juge français puis remise en liberté sous contrôle judiciaire.

Pour les autorités rwandaises, elle appartenait à l’Akazu, organisation secrète de Hutus radicaux, qui aurait fomenté le génocide. Certains la soupçonnent même d’avoir commandité la mort de son mari pour déclencher une vague de haine et de massacres contre les Tutsis.

Sa demande de droit d’asile a d’ailleurs été rejetée par la France sous prétexte qu’il « existe des raisons sérieuses de penser qu’elle s’est rendue coupable d’un crime contre l’humanité ».

Des « horreurs », des « mensonges », se défend la veuve. Enfin, la sexagénaire fait l’objet d’une enquête ouverte à Paris en novembre 2007 à la suite d’une plainte de victimes. Dans cette affaire, elle a été entendue pour la première fois, comme simple témoin, le 10 mars.

[Le Parisien]

3 comments

1 ntarugera deo koya { 04.11.10 at 10:22 }

agathe signifie ‘beau/belle” en langue gecque; le jeune officier militaire du nom de JUVENAL HABYARIMANA, commandant adjoint de la garde nationale rwandaise, a du certes voir en cette jeune belle ecoliere du temps jadis,nommee agatha kanziga, un surcroit de pulchritude, laquelle lui a presumement valu de se faire appeler ‘agatha;

juvenal avait une fiancee tutsi avant de encontrer la belle agathe; la regle etait claire: on ne pouvait pas etre officier militaire des republiques hutu (‘republiques folles’, les a-t-on appelees non sans cause, car comment peut-on sensement se permettre d’etre ‘hutu’ ou ‘tutsi’ au rwanda ou a la lune, quand on a encore le culot de se dire “republique”?) , et s’emballer dans un mariage avec une femme ‘tutsi’; les tristes vocables de hutu et tutsi sont toujours guillemetes(participe passe) dans mes textes, nul des rwandais vivant ne saurait vous dire les contours semiologiques de ces pauvres mots, leur fond semantique encore moins; a eux seuls pourtant, nonobstant leur sur-brievete phonematique, ces deux comperes linguistiques ont connu une fortune fulgurante a nulle autre pareille au rgwanda;

un officier du rang de juvenal habyarimana, premier des premiers officiers militaires rwandais, pouvait juste baiser et ‘forniquer’ avec la gente feminine ‘tutsi’; pas plus; pour son mariage, il lui fallait une belle hutu: vint la belle agatha, LA HUTU DU NORD DU RWANDA, UMUKIGAKAZI!

juvenal etait le favori belge de la prime poignee d’officiers que guy logiest, le tombeur des soi disant tutsi, fit entrainer rapidement au rwanda en 1960-61, en maniere dénclencher la creation de ce qui devait devenir la garde nationale et plus tard l’armee rwandaise'(1975)!pourquoi favori belge? sa courte jambe sur laquelle il se hissait assez bien tout de meme, assez que pour claquer bruyamment ses talons, dans un salut militaire impeccable? que non! son sourire fait pour seduire et desarmer les belles dames du temps jadis? niet! les fossettes qi s’esquissent a ses joues quand il ebauche le moindre sourire? pas du tout! son exemplire bel usage de la langue francaise? non plus..! eh bien, on a affirme mordicus qu’il etait le mouchard du groupe; cela suffit amplement pour etre prime par l’autorite coloniale belge; agathe se marie donc a un officier subalterne tant aime des belges deja genocidaires apartir de 1959; la jeune dame qui n’etait hutu que par injonction coloniale – dans le pays d’agathe et de habyarimana, le rukiga, il n’y a jamais eu de hutu avant la decision bege d’en creer!! les grands peres de ce jeune couple, qui devint presidenti el en 1973, moururent sans s’etre jamais appeles hutu!! le genocide dont on accuse la belle agathe trompee par les ans, cést une affaire a prendre avec attention et philosophie, en haut lieu a kigali; la justice doit prevaloir, il est vrai, en pays de genocide plus qu’ailleurs; le president kagame et ses procureurs devraient decelerer un peu dans leur assaut de la belle et septuagenaire agathe; des genocidaires, kagame les a longtemps gardes pres de lui, il en fait regulierement des ministres, des deputes et des secretaires, les couvrant ainsi d’une immunite illegale; pourquoi aller sén prendre a cette vieille femme quand on a jamais enqiquine les alfred mukyezamfura et compagnie pendant leur 20 annees de deputation et de dolce vita en regime fpr-ien? faut dire regime kagameen plutot; laissons cette femme tranquille dans sa clandestinite francaise, parmi ses petits enfants; le bras e fer entre kigali et la vielle clandestine ne sert a rien qu’a desservir; je vous rappelle que les services speciaux israeliens qui ont capture et kidnappe et juge eichmann, le grand genocidaire des juif et juif lui-meme, dans son sejour fait d’or en argentine,savaient bien ou se trouvait le terrible docteur mengele, mais le gouvernement israelien ne lá jamais derange pour un sou!

des messieurs qui ont fait payer tres cher a la tres belle et derniere reine du royaume du rwanda, sa gracieuse majeste gicanda, sont en liberte a kigali; ces messieurs vont meme sabler le champagne avec le president kagame et son ‘affreuse ministraille’ (kagame dit regulierement que ses ministres son des nouilles, des bons a rien, ils les gardent pourquoi? pour la forme? va sa voir!); il faut faire attention aux valeurs fondamentales de la vie des nations, faute de quoi les nations meurent; les nations et leur dieux meurent aussi, l’on sait, non? pourquoi dex poids deux mesures, monsieur le president kagame? on vous accuse bien souvent de brader la justice, monsieur le president au profit d’une certaine politique reconcililiatrice des rwandais; si cela peut bien se justifier en pays sortant du genocide, je crois bien que agathe habyarimana peut bien se faire exonerer au meme titre que lesdits messieurs et pour les memes raisons au demeurant.

A BON ENTENDEUR SALUT!

ntarugera deo koya
analyste culturel et politique
consultant en affaires juriques, politiques et diplomatiques
kigali

tel.: +250 78 8685751

2 Njoroge { 04.12.10 at 04:49 }

I am agree with you! But you mean that Agatha is n’t a genuine “Hutu”? That what I was n’t aware!!

3 Ngwabije { 06.23.11 at 07:21 }

Sha uyu mugore rwose yakoze hasi birazwi, uburyo byonyine yangaga Agatha bazina we (Uwilingiyimana) n’inkiko zabimubaza usibye n’imana.

Leave a Comment