Tribune d'Information sur le Rwanda

Insécurité croissante à Kigali: 16 blessés dans des attaques

Fire Kigali

Fire Kigali

Kigali: Seize personnes ont été blessées hier soir dans deux nouvelles attaques à la grenade, presque simultanées, dans la capitale rwandaise Kigali, a-t-on appris aujourd’hui de source officielle.

Trois précédentes attaques à la grenade, le 19 février, avaient fait deux morts et plusieurs blessés.

La première attaque de hier soir a eu lieu à 19h20 (locales) à Kinamba, un endroit où les automobilistes font laver leurs véhicules et qui se trouve sur la route menant au mémorial du génocide de Gisozi. Elle a fait 4 blessés, selon le porte-parole de la police, Eric Kayiranga, qui s’exprimait sur Radio Rwanda.

La deuxième a lieu peu après, près de la gare routière de Kimironko, un nouveau quartier huppé de Kigali, faisant 12 blessés, dont certains graves, toujours selon le porte-parole.

“La police et les autres instances chargées de la sécurité ont commencé les enquêtes”, a indiqué M. Kayiranga, qui a appelé la population à rester calme et à vaquer normalement à ses occupations habituelles.

March 5, 2010   1 Comment

Le FDU-Inkingi plaide pour la famille du Général criminel Kayumba Nyamwasa

Le parti FDU-Inkingi a publié un communiqué de presse dans lequel il demande au gouvernement de Paul Kagame de ne pas s’en prendre aux enfants et à l’épouse du fugitif criminel Kayumba Nyamwasa:

Nous avons aussi appris que l’épouse et les enfants du Lt. Général Kayumba Nyamwasa, ont été mis en résidence surveillée, prisonniers dans leur domicile qu’ils ne peuvent plus quitter. Rappelant le caractère individuel de la responsabilité pénale, les FDU-Inkingi demandent aux autorités rwandaises de régler les problèmes judiciaires qu’ils auraient avec l’auteur présumé des infractions annoncées et de laisser libre sa famille qui ne peut être tenue responsable de ses actes.

Source: fdu-rwanda.org.

March 5, 2010   No Comments

FDU-Inkingi interpelle le Gouvernement Rwandais au sujet de l’insecurité au Rwanda

Après la fuite de l’ex ambassadeur le Lieutenant Général Kayumba Nyamwasa en date du 25 Février 2010, les autorités rwandaises par la voix du procureur de la République Martin Ngoga, cité par la presse de ce 03 Mars à Kigali, ont annoncé que Kayumba Nyamwasa avait fui le pays à cause de graves accusations qui pèsent sur lui. D’après le procureur, le Lt. Général Kayumba Nyamwasa et le colonel Karegeya Patrick seraient responsables de trois attaques à la grenade qui ont secoué la ville de Kigali vendredi le 19 Février 2010.

Or, nous savons que juste après ces attaques, les mêmes autorités les avaient attribuées aux ex-miliciens Interahamwe et avaient annoncé avoir appréhendé les présumés responsables, lesquels auraient même avoué leur forfait. Les mêmes autorités affirment que les situations d’insécurité signalées dans d’autres régions du pays leur sont également imputables. Elles avaient pourtant dans le passé attribué à d’autres groupes la responsabilité de ces attentats.

Dès lors qu’il est clair que les problèmes d’insécurité dans le pays sont le fait des divisions internes au sein du pouvoir à Kigali, puisque les autorités rwandaises assurent avoir découvert les vrais commanditaires, les FDU – Inkingi exigent toute la lumière sur ces contradictions et que des personnes précédemment arrêtées soient déférées devant la justice.
Source: FDU-Rwanda.org.

March 5, 2010   No Comments

Victoire Ingabire reconnait que Joseph Ntawangundi a menti au FDU-Inkingi

Joseph Ntawangundi Arrested

Joseph Ntawangundi Arrested

Ce doit être fort embarrassant pour la Présidente du parti en création FDU-Inkingi que de devoir avouer publiquement que son assistant Joseph Ntawangundi a menti sur son parcours de vie, donnant ainsi partiellement raison aux autorités Rwandaises et à leur journal The New Times.

Voici ce qu’écrit Mme Victoire Ingabire Umuhoza ce jour au sujet du Dossier Joseph Ntawangundi:

Depuis l’arrestation de Ntawangundi Joseph et sa soustraction à tout contact avec l’extérieur, y compris avec le parti, qui était pourtant le seul à lui prêter assistance, les FDU continuent de mener leurs propres investigations, pour démêler cet écheveau.
Des incohérences relevées quant à son parcours sont en contradiction avec des informations qu’il avait fournies à l’organisation, et qui avaient servi d’ossature à notre communiqué du 05 février 2010.

Compte tenu de cette situation, nous exprimons nos plus grandes réserves sur la véracité des informations qui nous ont été fournies précédemment, et invitons à des enquêtes plus approfondies. Nous avons, essayé via son avocat, d’obtenir une copie de son jugement de 2007, sans plus de succès. Nous le présumons toutefois innocent et affirmons que dans l’éventualité où il aurait droit à un procès parfaitement équitable, à travers un débat véritablement contradictoire, nous nous inclinerons devant le verdict.

Fait à Kigali le 04 mars 2010.

Victoire Ingabire Umuhoza
Présidente FDU INKINGI

Rappelons que M. Ntawangundi a été arrêté le mois dernier en exécution d’un jugement rendu en 2007 par le tribunal gacaca de Ngoma, dans la province de l’Est.

Ce tribunal l’aurait condamné à 19 ans de prison ferme après l’avoir reconnu coupable de participation au génocide perpétré contre les Tutsi en 1994, ont affirmé les autorités rwandaises.

Dans un communiqué publié sur le site internet de son parti, la présidente des FDU avait alors vigoureusement rétorqué que son assistant ne pouvait pas avoir commis les crimes qu’on lui reprochait puisque, selon elle, il ne se trouvait pas au Rwanda au moment des faits.

March 5, 2010   1 Comment