Rwanda: Deo Mushayidi To Appear In Court On Terror Charges — Rwandinfo_ENG
Rwanda Information Portal

Rwanda: Deo Mushayidi To Appear In Court On Terror Charges

Deo Mushayidi at the back of a Police Pick-up

Deo Mushayidi at the back of a Police Pick-up

The case of so-called terror suspect, Deo Mushayidi, who has been appearing at the Prosecutor General’s office, has now been transferred to the courts.

This was revealed yesterday afternoon by the Prosecutor General, Martin Ngoga.

The former president of the Rwanda Journalist Association, Deo Mushayidi was kidnapped from Burundi following cooperation by law enforcement organs of both countries. Prosecutor General Martin Ngoga announced that Mushayidi was part of a network of people threatening Rwanda’s security including renegade military officers, Lt Gen Kayumba Nyamwasa and Patrick Karegeya.

He had been shuttling between various countries in the region and his movements were being monitored.

His arrest came days after Rwandan authorities linked recent grenade attacks in the country on the defected senior RDF officers, who are now reported to be in South Africa.

More about Deo Mushayidi (in French):

2 comments

1 Emmanuel Mwiseneza { 03.17.10 at 9:47 am }

Les Rwandais n’ont même pas honte d’exposer un prisonnier (“de guerre”), ce qui est interdit par des conventions internationales en la matière. Si les rwandais voulaient donner la preuve qu’il est bien en vie et qu’il n’a pas été maltraité, il aurait suffi d’autoriser les visites de son avocat, des membres de sa famille, des amis ou des ONG de droits de l’homme.

D’autres signes qui ne trompent pas montrent que cette photo est un produit de marketing:

1. Une personne accusée de terrorisme est assise seule à l’arrière d’un véhicule ouvert où il peut sauter, se suicider ou se blesser.

2. Aucune présence policière ni dans le véhicule à côté du prisonnier, ni autour pour assurer la sécurité du prisonnier qui peut d’une part se blesser ou se tuer et d’autre part se faire agresser par des personnes mal intentionnées.

2. Rien ne permet de dater cette photo et même les indices du lieu de prise de la photo sont assez flous.

Quoi qu’il en soit, cette photo pour peu qu’elle soit récente donne de l’espoir à ses amis et aux amis de la démocratie, mais pose d’autres questions sur le sérieux des accusations portées contre M. Mushayidi.

Emmanuel Mwiseneza

2 ntarugera deo koya { 08.11.11 at 11:37 am }

une chose que mwiseneza emmanuel et d’autres soi-disant journalistes du meme acabit devraient apprendre, c’est que nul des rwandais ne peut prendre des lecons de moralite ou de politique chez eux. ils passent tout leur temps a s’user en en des publications electroniques n’ayant pas la moindre mesure de deontologie.

Leave a Comment